MADAME CALIXTHE BEYALA, YOU SUPPORT ALI BONGO; CAN YOU CONTRADICT MAYS-MOUISSI? MADAME CALIXTHE BEYALA, VOUS SOUTENEZ ALI BONGO; POUVEZ VOUS CONTREDIRE MAYS-MOUISSI?








English version

On various digital communications platforms such as Facebook and Twitter, you have clearly expressed your fondness for Ali Bongo, and this just when he has undertaken to maintain power, even at the price of committing a genocide of the Gabonese population that does not want him. Congratulations Mrs. Beyala.

But you see Madam, you have the choice of your preference and we the Gabonese people exceeded by 50 years of the Bongos in power, have fortunately ours. But between the two positions, there are fortunately as an arbiter, the application of democratic principles wanting that a people have the right to choose their leaders.

When Winston Churchill said, "Democracy is the worst system, except for all the others", he noted that democracy does not aim for perfection, nor the absolute ideal; but it operates on the principle of consensus of the majority, even when the positions of the majority displease you as we have just observed in Britain with the vote to exit the European Union. You understand that Mrs. Beyala.

Therefore Mrs. Beyala, when the Gabonese people went to vote on 27 Aug. 2016, they did not go to vote to elect the preferred candidate of Madame Calixthe Beyala, nor that of Cameroonians columnists who display an understanding of pan-Africanism that borders on comical if not a caricature, whose rationale is often wobbly. The Gabonese people went to vote their president and not that of another people with other ambitions. If for you the Gabonese people made a mistake by choosing Jean Ping instead of Ali Bongo, we take note; but in a democracy, as was insinuated by Churchill, people have the right to make mistakes, since you consider the choice of Jean Ping as an error.

We cannot blame you for your choice. But we can and must criticize your dishonesty before the scientific evidence of the defeat of your man, Ali Bongo. You have explicitly expressed doubts about the election of Jean Ping through the ballot box. This blog comes to challenge you to prove it by a reasoned and quantified demonstration. We offer an analysis of a Gabonese expert in economics, in the video above. Do the same with your counter-expertise that will prove to us where you get your certainty of Ali Bongo’s victory and then we'll discuss freely. We count on you not to run away from this challenge!




Version française

Sur divers plateformes numériques de communication telles que Facebook et Twitter, vous avez clairement exprimé votre penchant pour Ali Bongo, cela au moment même où ce dernier a entrepris de se maintenir au pouvoir, quitte à commettre un génocide de la population Gabonaise qui ne veut pas de lui. Bravo Madame Beyala.

Mais voyez-vous madame, vous avez le choix de vos préférences et nous peuple Gabonais excédé par 50 ans de Bongo au pouvoir, avons heureusement le nôtre. Mais entre nos deux positions, il y a heureusement pour nous départager, l’application de principes démocratiques qui veulent qu’un peuple ait le droit de choisir ses dirigeants.

Quand Winston Churchill avait dit : «La démocratie est le pire des systèmes, à l'exclusion de tous les autres», il relevait que la démocratie n’a pas pour objectif la perfection, ni l’idéal absolue; mais qu’elle opère sur le principe du consensus de la majorité, même quand les positions de cette majorité vous déplaise comme nous venons de l’observer en Grande Bretagne avec le vote de sortie de l’Union Européenne. Vous comprenez cela Madame Beyala.

Alors Madame Beyala, quand le peuple Gabonais est allé voter le 27 Aout 2016, il n’est pas allé voter pour élire le candidat préféré de Madame Calixthe Beyala, ni celui de chroniqueurs Camerounais qui affichent une compréhension du panafricanisme qui frise le comique sinon la caricature, et dont le raisonnement est souvent bancale. Les Gabonais sont allés voter leur président et non celui d’un autre peuple avec d’autres ambitions. Si pour vous les Gabonais ont fait une erreur en choisissant Jean Ping au lieu d’Ali Bongo, nous en prenons acte ; mais en démocratie, comme l’avait insinué Churchill, les peuples ont le droit de faire des erreurs, puisque vous considérez le choix de Jean Ping comme étant une erreur.

Nous ne pouvons vous reprocher vos choix. Mais nous pouvons et devons vous reprocher la malhonnêteté que vous affichez devant les évidences scientifiques de la défaite de votre homme, Ali Bongo. Vous avez explicitement émise des doutes quant à l’élection de Jean Ping par la voie des urnes. Ce blog vient vous mettre au défi de nous le prouver par une démonstration chiffrée et argumentée. Nous vous proposons l’analyse d’un expert Gabonais en économie, dans la vidéo ci-dessus. Faite de même avec votre contre-expertise qui nous prouvera d’où vous tirez vos certitudes de la victoire d’Ali Bongo et après, nous en discuterons en toute liberté. Nous comptons sur vous pour ne pas vous débiner !

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI