FRANÇAFRIQUE IS DETERMINED IN KEEPING ALI BONGO IN POWER. LA FRANÇAFRIQUE EST DÉTERMINÉE À MAINTENIR ALI BONGO AU POUVOIR






English version

Dear readers, we have just spoken with a friend of this blog, a well-known Senegalese intellectual and one who wants things to change in Gabon. For this friend, the signals coming from France are not encouraging for us, because everything leads us to believe that France has decided to support openly Ali Bongo at the very moment when the European Union is about to take sanctions Against the Gabonese regime.

For this friend, there are two countries in Africa that France will never let go: Gabon in Central Africa and Côte d'Ivoire in West Africa. Without these two countries, the entire African strategy of France collapses, both economically and politically. These two countries are the pillars of France in Africa. Gabon is the French headquarter for Central Africa, and Côte d'Ivoire is the headquarter for West Africa.

For this friend, the signs are clear: a) while a major oil company like Shell withdraws from Gabon, Total announces loudly that it remains determined to continue its engagement in Gabon; all this as the oil reserves no longer justify the presence of the majors, if there are no new discoveries; b) while Ali Bongo has drained the accounts of Gabon in trivialities and that he now lacks liquidity, here comes the World Bank, under recommendation of France, to grant Ali Bongo a loan of 50 billion CFA francs.

For our Senegalese friend, these two developments, at the very moment when Ali Bongo find himself in serious difficulties of legitimacy, demonstrate that France has decided to support him, for we all remember that the same France did cut off all credits to Gbagbo. He even suspects that the $ 50 billion granted to Ali Bongo was given to him to finance his dialogue and corrupt and pacify those who will need financial motivation to legitimize Ali Bongo.

Our friend advises us to work with the MPs of the European Union who are not under French influence and we will have chances of success. The other way is to make a robust lobbying effort toward French people of goodwill, asking them to demand that the leaders of their country stop supporting Ali Bongo.

Dear readers, we have work ahead of us.

We will not give up!




Version française

Chers lecteurs, nous venons de nos entretenir avec un ami de ce blog, un intellectuel Sénégalais assez bien connu et qui veut que les choses changent au Gabon. Pour cet ami, les signaux venant de la France ne sont pas encourageants pour nous, car tout porte à croire que la France ait décidé de soutenir à nouveau ouvertement Ali Bongo, au moment même où l’Union Européenne s’apprête à prendre des sanctions contre le régime gabonais.

Pour cet ami, il y a deux pays en Afrique que la France ne lâchera jamais : Le Gabon en Afrique Centrale et la Cote d’Ivoire en Afrique de l’Ouest. Sans ces deux pays, toute la stratégie Africaine de la France s’écroule, aussi bien économiquement que politiquement. Ces deux pays sont les piliers de la France en Afrique. Le Gabon est le quartier général français pour l’Afrique Centrale, et la Côte d’Ivoire l’est pour l’Afrique de l’Ouest.

Pour cet ami, les signes sont clairs et sont les suivants: a) au moment où une major du pétrole comme Shell se retire du Gabon, Total annonce avec tonitruance qu’elle reste déterminée à poursuivre son engagement au Gabon ; alors que les réserves pétrolières ne justifient plus la présence des majors, s’il n’y a pas de nouvelles découvertes ; b) alors qu’Ali Bongo a asséché les comptes du Gabon dans des futilités et manque de liquidité, voici que la Banque Mondiale sous recommandation de la France, vient accorder à Ali Bongo un prêt de 50 milliards de francs CFA.

Pour notre ami Sénégalais, ces deux développements, au moment même où Ali Bongo se trouvent dans de grosses difficultés de légitimité, démontrent que la France a décidé de le soutenir à bout de bras, car on se souvient tous que la même France avait coupé tous les crédits à Gbagbo. Il soupçonne même que les 50 milliards accordés à Ali Bongo, lui ont été donnés pour financer son dialogue et corrompre et pacifier ceux qui auront besoin d’une motivation financière pour légitimer Ali Bongo.

Notre ami nous conseille de travailler avec les députés de l’Union Européenne qui ne sont pas sous influence française et nous auront des chances de réussir. L’autre voie est celle qui consiste à faire un lobbying robuste auprès des bonnes volontés en France pour qu’elles demandent aux responsables de leur pays d’arrêter de soutenir Ali Bongo.

Chers lecteurs, nous avons du boulot devant nous.

On ne lâche rien !

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

PARIS MATCH EXPLAINS WHY ALI BONGO IS UPSET WITH THE OBSERVERS OF THE EUROPEAN UNION. PARIS MATCH NOUS EXPLIQUE POURQUOI ALI BONGO EN VEUT AUX OBSERVATEURS DE L’UNION EUROPÉENNE