THE CONTRADICTORY ARGUMENTS OF RÉNÉ NDEMOZO'OBIANG. LES ARGUMENTS CONTRADICTOIRES DE RÉNÉ NDEMOZO’OBIANG






English version

Every media appearance by René Ndemezo'Obiang, in recent times, allows us to have a better glimpse of the unique objective of the mission entrusted to him by the regime: to deliver them Jean-Ping on a silver platter as a trophy for their supposed dialogue to be held this February.

How else to interpret the words of René Ndemezo'Obiang, as reported by Gabonreview; which we dismantle below:

1. In Gabonreview, René Ndemezo'Obiang said: "Since September 23, 2016, the presidential election has been over"

Answer by Annoying: no the election is not over. As the resolution of the European Union has just shown, the results of the ballot box have never been those published by the Gabonese electoral authorities. No investigation into the many deaths and disappearances has been carried out. Many compatriots arrested because of this election are still in prison without trial and others continue to be arrested today. No Mr. René Ndemezo'Obiang, the election is far from over for us. Free for you to consider the contrary!

2. In Gabonreview, René Ndemezo'Obiang says: "There is a time for everything: a time for war, a time for peace, as there is a time for elections and a time for negotiations."

Answer by Annoying Gabon: Who told you that we want to negotiate with Ali Bongo? Ali Bongo lost the election, he must leave. There is absolutely nothing to negotiate. It is you who are negotiating your own political future within the Bongo regime; we do not give a damn. Go and negotiate with Ali Bongo what you want, but we will not be part of that!

3. In Gabonreview, René Ndemezo'Obiang said: "Dialogue presupposes that, in a political conflict, antagonists meet face to face around the same table. But if I bring my supporters together and call it dialogue, it's as if I want to give myself a good conscience. But as to influence the real political situation, this has absolutely no impact".

Answer by Annoying Gabon: but you did not understand anything Mr. René Ndemezo'Obiang, Jean Ping's dialogue was to set the benchmarks of a Gabon that had a regime change, which was in fact the wish of the Gabonese people on 27 August 2016. If you listened to the debates, everything was being proposed relative to an alternative approach to what is currently being done with the Ali Bongo regime. This dialogue concerned the Gabonese citizens who want change today, without waiting. But since you obviously do not belong to this group of Gabonese, the content of this dialogue inevitably escaped you.

4. In Gabonreview, René Ndemezo'Obiang said: "The regime in place did not need us to settle itself, just as it does not need us to seek any legitimacy."

Answer by Annoying Gabon: But Mr. René Ndemezo'Obiang, if it is true that Ali Bongo does not need us for anything, why do you give yourself so much trouble to convince us to go to his dialogue? Since when would an arrogant and dictatorial regime lose time to dialogue with people it does not need? No Mr. René Ndemezo'Obiang, you think you're dealing with children? You are sorely mistaken because we see you naked and what we observe is not at all glorious!




Version française

Chaque sortie médiatique de René Ndemezo’Obiang ces derniers temps, nous permet de mieux entrevoir l’objectif unique de la mission qui lui a été confiée par le pouvoir : lui livrer Jean-Ping sur un plateau d’argent comme trophée pour son dialogue supposé se tenir en ce mois de février.

Comment interpréter autrement les propos de René Ndemezo’Obiang, tels que rapportés par Gabonreview; propos que nous atomisons ci-dessous :

1. Dans Gabonreview, René Ndemezo’Obiang dit ceci : «depuis le 23 septembre 2016, l’élection présidentielle est bel et bien terminée»

Réponse de Gabon Enervant : non l’élection n’est pas terminée. Comme vient de le prouver la résolution de l’Union Européenne, les résultats des urnes n’ont jamais été ceux publiés par les autorités électorales gabonaises. Aucune enquête sur les nombreux morts et disparus n’a été menée. De nombreux compatriotes arrêtés à cause de cette élection, sont toujours en prison sans jugement et d’autres continuent même d’être arrêtés de nos jours. Non Monsieur René Ndemezo’Obiang, l’élection est loin d’être terminée pour nous. Libre à vous de considérer le contraire !

2. Dans Gabonreview, René Ndemezo’Obiang dit ceci: «il y a un temps pour tout : Un temps pour la guerre, un temps pour la paix, comme il y a un temps pour les élections et un temps pour les négociations».

Réponse de Gabon Enervant: Qui vous a dit que nous voulons négocier avec Ali Bongo ? Ali Bongo a perdu l’élection, il doit partir. Il n’y a strictement rien à négocier. C’est vous qui êtes en train de négocier votre propre avenir politique au sein du régime Bongo ; nous n’en avons rien à foutre. Allez négocier avec Ali Bongo ce que vous voulez, mais nous ne mangerons pas de ce pain-là !

3. Dans Gabonreview, René Ndemezo’Obiang dit ceci: «Le dialogue suppose que, dans un conflit politique, des antagonistes se retrouvent face à face autour d’une même table. Mais si je réunis mes partisans et que je qualifie ça de dialogue, c’est très bien si je veux me donner bonne conscience. Mais pour influer sur la situation politique réelle, ceci n’a absolument aucune incidence».

Réponse de Gabon Enervant: mais vous n’avez rien compris Monsieur René Ndemezo’Obiang, le dialogue de Jean Ping avait pour objectif de poser les jalons d’un Gabon ayant connu l’alternance, ce qui en fait a été le souhait des Gabonais le 27 aout 2016. Si vous avez écouté les débats, tout s’inscrivait dans une démarche alternative à ce qui se fait actuellement avec le régime Ali Bongo. Ce dialogue concernait les Gabonais qui veulent le changement aujourd’hui, sans attendre. Mais comme vous ne faites manifestement pas parti de ce groupe de gabonais, la teneur de ce dialogue vous a évidemment échappée.

4. Dans Gabonreview, René Ndemezo’Obiang dit ceci: «le pouvoir en place n’a pas eu besoin de nous pour s’établir, tout comme il n’a pas besoin de nous pour chercher une quelconque légitimité».

Réponse de Gabon Enervant: Mais Monsieur René Ndemezo’Obiang, s’il est vrai qu’Ali Bongo n’a pas besoin de nous pour quoi que ce soit, pourquoi vous donnez vous tant de mal à nous convaincre d’aller à son dialogue ? Depuis quand un pouvoir arrogant et dictatorial va perdre du temps à dialoguer avec des gens dont il n’a nullement besoin ? Non Monsieur René Ndemezo’Obiang, vous croyez avoir affaire à des enfants ? Vous tombez bien mal car nous, on vous voit tout nu et ce que nous observons n’est pas du tout glorieux !

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

PARIS MATCH EXPLAINS WHY ALI BONGO IS UPSET WITH THE OBSERVERS OF THE EUROPEAN UNION. PARIS MATCH NOUS EXPLIQUE POURQUOI ALI BONGO EN VEUT AUX OBSERVATEURS DE L’UNION EUROPÉENNE