WHY DICTATIRSHIPS ALWAYS FAIL IN THE END? POURQUOI LES DICTATURES ÉCHOUENT TOUJOURS AU FINISH ?







English version

The political scientist Bruce Bueno de Mesquita has determined that dictatorships fail compared to democracies, because of what he calls: "the logic of political survival."

His theory is as follows: no matter whether you're the leader of a democracy or a dictatorship, you have to pay people off to stay in power. In a democracy, you have to pay off voters, which requires public goods (because there are so many voters). In a dictatorship, you have to pay off your oligarch buddies, or the army, or a vast ruling party. Each one of those supporters asks for a lot more than a voter asks for in a democracy. Hence, dictatorships are forced to squander more state resources in direct payouts to regime supporters.

He continues by saying that in a democracy, if you lose power you simply become part of the minority party in Congress or retire and go on with your life. In a dictatorship, if you lose power there's a fair chance you'll be riddled with bullets and hung on meathooks in the public square. In a dictatorship, losing power means losing everything, thus dictators have an incentive to increase payouts to regime supporters by huge amounts, as a form of insurance.

This theory explains Gabon very well.

We will not give up!




Version française

Le politologue Bruce Bueno de Mesquita postule que les dictatures échouent par rapport aux démocraties, en raison de ce qu'il appelle: «la logique de la survie politique».

Sa théorie est la suivante: peu importe si vous êtes le chef d'une démocratie ou d'une dictature, vous devez satisfaire les gens pour rester au pouvoir. Dans une démocratie, vous devez satisfaire les électeurs, ce qui nécessite des bons services publics (parce qu'il y a tellement d'électeurs). Dans une dictature, vous devez satisfaire vos copains oligarques, ou l'armée, ou un vaste parti au pouvoir. Chacune de ces poches de partisans demande beaucoup plus que les électeurs en démocratie. Par conséquent, les dictatures sont obligées de gaspiller énormément de ressources d'état dans les paiements directs aux partisans du régime.

Il continue en disant que dans une démocratie, si vous perdez le pouvoir, vous allez simplement faire partie du parti minoritaire au parlement ou prendre votre retraite et poursuivre votre vie. Dans une dictature, si vous perdez du pouvoir, il y a de bonnes chances que vous soyez criblé de balles et accroché à un crochet de boucherie sur la place publique. Dans une dictature, partir du pouvoir signifie tout perdre, et ceci fait que les dictateurs soient incité à augmenter les paiements aux souteneurs du régime par d'énormes montants, comme forme d'assurance.

Cette théorie explique très bien le Gabon.


On ne lâche rien!

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE