MBORANTSUO TRIES JUDICIAL HYMENOPLASTY. MBORANTSUO S’ESSAIE À L’HYMÉNOPLASTIE JURIDIQUE







English version

Without trying to be graphic, for us the comedy that Marie Madeleine Mborantsuo is performing in Gabon at the moment, is tantamount to an awkward attempt on her part and that of Ali Bongo, to rebuild her legal hymen.

Indeed, the hymenoplasty is an operation of reconstruction of the hymen which some women resort to having done, before their wedding to offer themselves for a second "first time" to a husband expecting to marry a virgin.

Mborantsuo, who for 27 years now has not cared about the legal provisions clearly expressed in our constitution, is willing to come and lecture us as the Prude President of the Constitutional Court who simply wants the government to implement the provisions of that constitution. But she thinks she can dupe us; for all this is badly stitched and the hypocrisy of her action is all too obvious.

How many elections were stolen by Mborantsuo?

How many Gabonese have been killed because of rigging elections with the complicity of Mborantsuo?

How many times has Mborantsuo violated the constitution, for instance by being a businesswomen cumulatively with her functions as President of the Constitutional Court; something forbidden by the Gabonese Constitution?

Is this not this same Mborantsuo who made the Constitutional Court rent a building belonging to her; an illegal practice?

Is this same Mborantsuo the person who comes today to take offense at the fact that MPs are in a situation of illegality, when she said nothing in 2016 when their term expired?

Dear readers, let's say not as a block, to all that the Bongo-Mborantsuo want to advocate, because for them, the goal is the conservation of power and nothing else.

Mborantsuo cannot come to us playing the good girl, while we know her to be an old tramp. No, we do not eat that bread. There will be no hymenoplasty that holds.


We will not give up !





Version française

Sans vouloir être graphique, pour nous le cinéma auquel se livre Marie Madeleine Mborantsuo au Gabon en ce moment, est assimilable à une tentative maladroite de sa part et de celle d’Ali Bongo, de reconstruire son hymen juridique.

En effet, l'hyménoplastie est une opération de reconstruction de l'hymen dont certaines femmes ont recours avant les noces pour s’offrir pour une deuxième « première fois » à un époux s’attendant à épouser une vierge.

Mborantsuo qui depuis 27 ans maintenant se fout complètement des dispositions légales pourtant clairement exprimées dans notre constitution, se permet de vouloir venir nous faire la leçon de la prude Présidente de la Cour Constitutionnelle qui aimerait simplement que le gouvernement applique les dispositions de cette constitution. Mais elle pense se moquer de nous ; car tout ceci est cousue de fil blanc et l’hypocrisie de son action n’est que trop évidente.

Combien d’élections nous ont été volées par Mborantsuo ?

Combien de Gabonais ont été tués à cause des actes de truquages d’élections avec la complicité de Mborantsuo ?

Combien de fois Mborantsuo a-t-elle enfreinte la constitution, en par exemple étant femmes d’affaires cumulativement avec ses fonctions de Présidente de la Cour Constitutionnelle ; chose interdite par la Constitution gabonaise ?

N’est-ce pas cette même Mborantsuo qui faisait louer à la Cour Constitutionnelle le bâtiment qui abritait cette cour ; une pratique illégale ?

C’est cette même Mborantsuo qui vient aujourd’hui s’offusquer de ce que les députés soient dans une situation d’illégalité, alors qu’elle n’avait rien dit en 2016 quand leur mandat expira.

Chers lecteurs, disons non en bloc ; a tout ce que les Bongo-Mborantsuo veulent préconiser, car pour eux, l’objectif est la conservation du pouvoir et rien d’autre.

Mborantsuo ne peut pas se présenter à nous sous des oripeaux de sainte nitouche juridique alors que nous la savons vieille rombière. Non, ne mangeons pas de ce pain-là. Il n’y aura pas d’hyménoplastie qui tienne.


On ne lâche rien !

Comments

Popular posts from this blog

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)

FRANCE USES LA LETTRE DU CONTINENT TO PLAY THE CLOCK ABOUT ALI BONGO’S HEALTH. LA FRANCE SE SERT DE LA LETTRE DU CONTINENT POUR GAGNER DU TEMPS AU SUJET DE L’ÉTAT DE SANTÉ D’ALI BONGO

VEOLIA AGAINST ALI BONGO: GOING TO COURT. VEOLIA CONTRE ALI BONGO : DIRECTION LE TRIBUNAL