THE BIG MOUTHS OF EMERGENCE ARE NEVER WHERE WE EXPECT THEM! LES GRANDES GUEULES DE L’ÉMERGENCE NE SONT JAMAIS LÀ OÙ ON LES ATTEND !





 

English version

 

Dear readers, the above images are not of day laborers who are picked up on a street corner for a one-time, one day, of very poorly paid rough labor. No, these images show you the ordeal of high school students of Medouneu, embarking to take the baccalaureate exam at the Oyem examination center.

 

When looking at the transportation conditions, one can only worry about their accommodation conditions in Oyem. What are they going to eat? Maybe their mom packed them some little treats. But most importantly, these images allow us to assess what the concept of equal opportunities is in the land of the Bongos.

 

The sad thing is that the Ali Bongo regime requires these young people to have the baccalaureate with an average of 12/20 if they can claim to be supported in their higher education. How can one go and pass the baccalaureate under such conditions and come back with excellent results in a systematic way?

 

May those who like to sing the praises of the Bongo regime come and explain to us why in 2021, Gabonese students are still reduced to this appalling treatment? We are waiting for them!

 

 

 

 Version française

 

Chers lecteurs, les images ci-dessus ne sont pas celles d’ouvriers tacherons journaliers qu’on ramasse à un coin de rue pour un labeur ponctuel, journalier et très sommairement payé. Non, ces images vous présentent le calvaire des élèves de terminale de Medouneu, s’embarquant pour aller passer le baccalauréat au centre d’examen d’Oyem.

 

Quand on regarde les conditions de transport, on ne peut que s’inquiéter de ce que seront leurs conditions d’hébergement à Oyem. Que vont-ils manger ? Peut-être que leur maman leur ont emballé des petits mets au paquet. Mais le plus important est que ces images nous permettent d’évaluer ce qu’est le concept de l’égalité des chances au pays des Bongo.

 

Le plus triste est que le régime Ali Bongo demande a ces jeunes d’avoir le baccalauréat avec une moyenne de 12/20 s’ils peuvent prétendre à être soutenu dans leurs études supérieures. Comment peut-on aller passer le bac dans de telles conditions et en revenir avec des résultats excellents de manière systématique ?

 

Que ceux qui aiment chanter les louanges du régime Bongo viennent nous expliquer pourquoi en 2021, les élèves Gabonais en sont encore réduits a ce révoltant traitement ? Nous les attendons !

Comments

Popular posts from this blog

GABON SHOULD BE CALLED ALI & SYLVIA BONGO INC! LE GABON DEVRAIT S’APPELER ALI & SYLVIA BONGO INC.!

NOUREDDIN BONGO-VALENTIN MINIONS HAVE GABON’S OIL IN THEIR HANDS! LES OBLIGÉS DE NOUREDDIN BONGO-VALENTIN ONT EN MAIN LE PÉTROLE GABONAIS !