A COUNTRY INCAPABLE OF PICKING UP THE GARBAGE. UN PAYS INCAPABLE DE PROCÉDER À LA COLLECTE DES ORDURES







English version

In the smallest Gabonese village, you will never find anarchic piles of garbage. Why? Because the village is a real society, with millennia rules establishing that garbage is thrown into a manure pit located reasonably away from homes, which is regularly burned to preserve the village from the smell and potential epidemics. If villagers have always understood this in Gabon, why are the Bongos unable to find an efficient and sustainable system of garbage collection? Is it really difficult to collect garbage every day and have it incinerated in a garbage dump?

The explanations of the Gabonese cities municipal authorities are often ridiculous! These authorities do not hesitate to affirm that if garbage accumulates in the streets it is because the citizens deposit them there anarchically.

But what these authorities do not say is that the municipalities have never provided the citizens with an adequate garbage collection service, and the Gabonese have in the long run lost confidence in the State and have had at last to deposit rubbish a bit indiscriminately in the streets. The municipality has failed in its role of citizen’s coaching.

In Gabon, the street has become a vast dump. A beautiful symbol of what the Bongos have done to this country.


We will not give up!





Version française

Dans le moindre petit village Gabonais, vous ne trouverez jamais des amoncellements anarchiques d’ordures ménagères. Pourquoi ? Mais parce que le village est une véritable société, avec des règles millénaires voulant que les ordures soient jetées dans un fumier raisonnement éloignés des habitations, qui est brulé régulièrement pour préserver le village des odeurs et de potentielles épidémies. Si les villageois ont toujours compris cela au Gabon, pourquoi les Bongo sont-ils incapables de trouver un système efficace et durable de collecte d’ordure. Est-ce vraiment compliqué de ramasser des ordures tous les jours et de les faire incinérer dans une décharge publique ?

Les explications des autorités municipales des villes gabonaises sont souvent d’un ridicule ! Ces autorités n’hésitent pas à affirmer que si les ordures s’accumulent dans les rues c’est parce que les citoyens les y déposent anarchiquement.

Mais ce que ces autorités ne disent pas, c’est que les municipalités n’ont jamais fourni aux citoyens un service de ramassage d’ordure adéquat, et les Gabonais ont à la longue perdu confiance en l’Etat et se sont résolus à déposer les ordures un peu n’importe comment dans les rues. La municipalité a failli dans son rôle d’encadrement du citoyen.

Au Gabon, la rue est devenue un vaste dépotoir. Un beau symbole de ce que les Bongo ont fait de ce pays.

On ne lâche rien !

Comments

Popular posts from this blog

THE ALI BONGO’S CARDBOARD PLAN TO CONVINCE WESTERNERS THAT THE GABONESE OPPOSITION IS MADE OF TERRORISTS. LE PLAN EN CARTON D’ALI BONGO POUR CONVAINCRE LES OCCIDENTAUX QUE LES OPPOSANTS GABONAIS SONT DES TERRORISTES

THE UNDERPINNING OF ALI BONGO’S CUBA’S ADVENTURE. LES DESSOUS DE L’AVENTURE CUBAINE D’ALI BONGO