LESSON FOR THE GABONESE PEOPLE: LET'S CONTINUE TO RAISE OUR RURAL LIVESTOCK! LEÇON POUR LES GABONAIS : CONTINUONS NOTRE ÉLEVAGE RURAL !

 


 

 

English version

 

Dear readers, the economic consequences of the covid-19 pandemic are starting to be felt in the big countries that have been severely affected by this virus.

 

According to Bloomberg News, there is a massive chicken shortage brewing in the USA. The shortage is so wide and severe that the fast foot industry is afraid of the impact on their earnings. There is not enough chicken in the USA to satisfy the market demands. Why? Because not enough chickens were raised due to a closure of poultry farms after the pandemic was declared in the meat industry.

 

The same publication tells us that globally, the poultry production in 2021 might be reduced by between 25% and 50%. Dear readers, this means that the impact is not going to be felt only in the USA but also in the EU, Asia and Latin America. Since countries like Gabon import most of their chicken in frozen form from the west, there is likely to also be a shortage in Gabon and the consumer can anticipate a important increase in chicken prices.

 

The solution would be for us to stimulate the consumption of our rural chickens. There are people who have chicken coops in the villages and if they knew that they could make money by selling them to the big cities, the shortage in Gabon could be avoided. Gabon doesn’t have a big chicken industry, but if our villagers are involved, we could manage the situation.

  

 

Version française

 

Chers lecteurs, les conséquences économiques de la pandémie de la covid-19 commencent à se faire sentir dans les grands pays ayant été fortement frappés par ce virus.

 

Selon Bloomberg News, il y a une pénurie massive de poulet aux États-Unis. La carence est si large et grave que l'industrie du fast-food a peur de l'impact sur ses revenus. Il n'y a pas assez de poulet aux États-Unis pour satisfaire les demandes du marché. Pourquoi ? Parce que pas assez de poulets ont été élevés en raison de la fermeture des fermes avicoles après la détection de la pandémie dans l'industrie de l’élevage.

 

La même publication nous dit que globalement, la production de volaille en 2021 pourrait être réduite de 25% à 50%. Chers lecteurs, cela signifie que l'impact ne se fera pas sentir uniquement aux États-Unis mais aussi dans l'UE, en Asie et en Amérique Latine. Étant donné que des pays comme le Gabon importent la majorité de leur poulet sous forme surgelée de l'occident, il y aura probablement aussi une pénurie au Gabon et le consommateur peut anticiper une augmentation importante des prix du poulet.

 

La solution serait pour nous de stimuler la consommation de nos poulets ruraux. Il y a des gens qui ont des poulaillers dans les villages et s’ils savaient qu’ils peuvent se faire de l’argent en les vendant vers les grandes villes, on pourrait éviter la pénurie au Gabon. Le Gabon n’a pas une grosse industrie du poulet, mais si nos villageois sont mis à contribution, on pourrait s’en sortir.

Comments

  1. Erreur de frappe dans la 1ere ligne du 2e Paragraphe.....Je pense qu'on devrait lire les stats à l'inverse càd de 50% à 25%.....

    ReplyDelete

Post a Comment

Popular posts from this blog

HOW ACCROMBESSI CHEATS THE BONGOS LIKE KIDS ! COMMENT ACCROMBESSI ROULE LES BONGO COMME DES GAMINS !

NOT KNOWING THE GABONESE VERY WELL, SYLVIA AND NOURREDIN BONGO DELEGATE THE FORMATION OF GOVERNMENT TO MBORANTSUO! NE CONNAISSANT PAS TRÈS BIEN LES GABONAIS, SYLVIA ET NOURREDIN BONGO DÉLÈGUENT LA FORMATION DU GOUVERNEMENT À MBORANTSUO!

LIFE IS NOTHING BUT NOTHING IS WORTH LIFE. IN ALL CIRCUMSTANCES, YOU MUST BE HUMBLE! LA VIE N’EST RIEN MAIS RIEN NE VAUT LA VIE. EN TOUTE CIRCONSTANCE, IL FAUT ÊTRE HUMBLE !