MAIS POURQUOI ILS TIENNENT TANT Á MENTIR AUX GABONAIS : ILS SAVENT BIEN QUE NOUS ALLONS LES COINCER

Les clébards qui font dans le foutage de gueule de l’émergence mercantile sont incorrigibles. Ils mentent même quand les évidences du contraire sont disponibles. Nous avions publiés un billet établissant que la journée de la veuve était belle et bien l’œuvre de la Loomba Foundation et que sur le tard, Sylvia Bongo s’y est associée et cela fut interprété par les émergents, en mal de flatteries, comme la preuve que cette journée était « l’initiative personnelle » de leur présidente. Oh la la, le ridicule. Voila qu’on nous signale qu’un bloggeur spécialiste du terre-à-terre émergent revient avec les mêmes mensonges. Cette fois nous n’y allons pas par 4 chemins. Nous vous donnons directement le document source de la Loomba foundation, publié en 2008, qui démontre bien que cette fondation est à l’ origine de la journée mondiale de la veuve. Dans ce document, aucune trace, mais alors là aucune de Sylvia Bongo. Comment peut elle avoir eu « l’initiative Personnelle » de créer une journée qui existait bien avant que sont époux n’usurpe de la présidence du Gabon, et dont la demande de reconnaissance était deja faite à l'ONU ? C’est trop facile de confondre les émergents !

Ceux qui veulent ausculter eux-mêmes le document peuvent le trouver ici :

http://www.theloombafoundation.org/pdfDocs/23389.pdf


Sur la première page, mêmes les émergents liront (nous traduisons en français): La Journée Internationale de la Veuve, 23 Juin ; Loomba Trust, une organisation non gouvernementale associée aux Nations-Unis.




Sur la deuxième page, nous avons encadré en bleu ciel, pour que les émergents se retrouvent, les deux phrases suivantes (traduites ici en français) : « La Journée Internationale de la Veuve a lieu le 3 juin. C’est maintenant un évènement établi, c’est un évènement de reconnaissance globale, et coordonné par la demande d’action par le public. La Journée Internationale de la Veuve de 2008 a été plus importante que les précédentes. Ça a été une affaire globale, avec des célébrations en Angleterre, en Inde, au Sri Lanka, aux USA, au Népal, en Syrie et au Kenya ».
Que les émergents viennent nous dire si cette journée qui fut célébrée en 2008 était L’INITIATIVE PRIVÉE DE SYLVIA BONGO ? Qu’est-ce qu’on rigole !




La page 4 nous dit qu’en 2008, bien avant le Gabon, la république du Ghana s’était associée à cette initiative (voir encadré en bleu ciel). Pourtant, nous n’avons pas entendu la presse officielle Ghanéenne, ni les flatteurs de services prétendre que c’est la première dame du Ghana qui en fut l’initiatrice. Oh la honte !




Le coup de grâce arrive à la page 6. Cette page nous livre le mot de Chérie Blair qui est la présidente de cette fondation. Dans son mot de 2008, elle dit exactement ceci (les émergents ne vont pas être contents, mais on va le leur traduire en français, ça leur apprendra à mentir !) : « Quand Raj Loomba me demanda il y a 4 ans, D’INSTITUER la Journée Internationale de la Veuve, il était déjà clair pour nous que les injustices que subissent les veuves ne se confinent pas seulement en Inde, le lieu de focus initial de la fondation Loomba. Les veuves font face à des difficultés et injustices à plusieurs endroits du monde, ce qui est confirmé par notre recherche avec la Chatham House. »

Question pour un émergent : « à quelle moment donc Sylvia Bongo a-t-elle prit «L’INITIATIVE PRIVÉE » de créer cette journée ? »


Le mensonge n’est pas bon. Il faut restituer le rôle de Sylvia Bongo à une opération de lobbying à la dernière minute pour épauler la Loomba foundation dans sa demande auprès des Nations-Unis pour que cette journée soit inscrite au tableau des autres journées de l’ONU. Demande qui fut introduite par cette fondation depuis plus de 5 ans déjà. Mais de là à dire que cette journée, le monde la doit à l'INITIATIVE PRIVÉE ET PERSONNELLE de Sylvia Bongo est un mensonge ridicule bien à la mesure des émergents.

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE