A LITTLE REMINDER TO MR. FAUSTIN BOUKOUBI! UN PETIT RAPPEL À MONSIEUR FAUSTIN BOUKOUBI !

 



 

 

 

English version

 

Faustin Boukoubi, faced with the outcry caused by the silence of the parliament over the scandal of pedophilia in Gabonese football, was left to shamefully assert that while the Gabonese parliament had decriminalized homosexuality, it had not decriminalized pedophilia.

 

This blog reminds Mr. Faustin Boukoubi of the following:

 

Gabon, through its parliament, decriminalized homosexuality in 2021, while the country's issues on the road network, the economy, the environment, the exploitation of our resources, the structure of our democracy, our agriculture, the state of our education, that of our health system, etc., still remain neglected and even ignored by this same parliament. Why this eagerness to decriminalize homosexuality as a priority? What was the national or even republican emergency, Mr Boukoubi?

 

As a reminder, Mr Boukoubi, it was not until 4 August 1982 that the decriminalization of homosexuality took place in France. This was done in the midst of the crisis of the discovery of AIDS that decimated homosexuals, so that they would make themselves known to the social and health authorities without the risk of being arrested and imprisoned. The imperative in France was public health. Robert Badinter, then François Mitterrand's Minister of Justice, said that this decriminalization would promote better care for HIV-positive homosexuals by French society. Mr Boukoubi, in Gabon, what was the urgency of decriminalizing here and now, when the national parliament had other priorities? We just want a simple answer to this question!

 

  

 

Version française

 

Faustin Boukoubi, devant le tollé causé au sein de la population par le silence du parlement à propos du scandale de la pédophilie dans le football gabonais, s’est contenté d’affirmer honteusement que lorsque le parlement Gabonais avait dépénalisé l’homosexualité, il n’avait pas dépénalisé la pédophilie.

 

Ce blog vient rappeler à Monsieur Faustin Boukoubi ce qui suit :

 

Le Gabon, par son parlement, a dépénalisé l’homosexualité en 2021, alors que les dossiers du pays sur le réseau routier, l’économie, l’environnement, l’exploitation de nos richesses, la structure de notre démocratie, notre agriculture, l’état de notre éducation, celui de note santé, etc., restent toujours négligés et même délaissés par ce même parlement. Pourquoi cet empressement à dépénaliser en priorité l’homosexualité ? Quelle en était l’urgence nationale ou même républicaine, Monsieur Boukoubi ?

 

A titre de rappel, Monsieur Boukoubi, ce n’est que le 4 août 1982 qu’intervint en France, la dépénalisation de l'homosexualité. Cela fut fait en pleine crise de la découverte du Sida qui décimait les homosexuels, afin que ces derniers se fassent connaitre des autorités sociales et sanitaires sans risque de se faire arrêter et emprisonner. L’impératif en France était de santé publique. Robert Badinter, alors ministre de la justice de François Mitterrand, disait que cette dépénalisation favoriserait une meilleure prise en charge des homosexuels séropositifs par la société française. Monsieur Boukoubi, au Gabon, quelle était l’urgence de dépénaliser ici et maintenant, alors que le parlement national a d’autres priorités ? Nous voulons juste une simple réponse à cette question !

Comments

Popular posts from this blog

NOUREDDIN BONGO-VALENTIN MINIONS HAVE GABON’S OIL IN THEIR HANDS! LES OBLIGÉS DE NOUREDDIN BONGO-VALENTIN ONT EN MAIN LE PÉTROLE GABONAIS !

GABON CANNOT HAVE A DIMINISHED PRESIDENT! LE GABON NE SAURAIT AVOIR UN PRÉSIDENT DIMINUÉ!