DANS LA DIGNITÉ DES JAPONAIS FACE Á L’INCERTITUDE, NOUS GABONAIS POUVONS EN TIRER D’IMPORTANTES LEÇONS

Une image illustrant l'ampleur des dégats au Japon après les tremblements de terre et tsunami. Mais le peuple japonais est prêt à relever le défi.


Le Japon est en train de faire face aux conséquences issues d’une triple catastrophe : le tremblement de terre le plus violent depuis que les mesures existent, un tsunami dévastateur qui a suivi le séisme, et enfin un accident nucléaire qui menace d’irradier des millions de personnes. Dans n’importe quel pays, une seule de ces catastrophes aurait été suffisante pour créer la panique la plus totale, et la désolation la plus triste. Mais au pays du soleil levant, ce pays-ile n’ayant comme seule ressource naturelle que ses habitants, le monde entier est frappé et émerveillé par la dignité de ce peuple, son sens de l’autonomie et sa détermination. Les japonais font face au désastre dans la discipline, la ténacité et surtout le stoïcisme. En regardant les japonais face à l’adversité, on comprend mieux pourquoi ce peuple est l’un des plus performants du monde. Au Japon, face à l’incertitude et au malheur, on ne se contente pas de pleurnicher, d’être attentiste aux promesses de démagogues, d’attendre que d’autres viennent vous délivrer. Non, au Japon, on se prend en main en se solidarisant dans la discipline, et on travaille d’arrache pieds pour régler le problème, sans grands discours vides de sens, sans une rhétorique fleuve mais dénouée de toute substance. Bref, le Japon est tout le contraire du Gabon et ce qui s’y déroule en ce moment devrait être une belle leçon pour nous tous, qui n’arrivons à résoudre aucun des problèmes fondamentaux et nettement plus faciles, qui nous empoisonnent la vie.

1. Il n’y a pas de grand peuple sans une culture de courage et de travail
On reconnait un grand peuple à des caractéristiques spécifiques expliquant les succès économiques et politiques de ce peuple. Tous les observateurs s’accordent a dire que le peuple allemand est le plus performant d’Europe. Si on vous demandait de répertorier les caractéristiques du peuple allemand, vous répondriez certainement : fier, travailleur, industrieux, rigoureux, sérieux, courageux et déterminé a la réussite. Ces mêmes caractéristiques se retrouvent au sein du peuple japonais en Asie. On ne s’amuse pas avec de tels peuples. En Europe, tout le monde connait et respecte la force de frappe allemande. Ce n’est pas un français ou un belge qui élèvera la voix quand un allemand parle. En Asie, même si le Japon est 10 fois plus petit que la Chine, les prouesses aussi militaires qu’économiques des japonais restent inégalées. Une catastrophe naturelle, fut elle apocalyptique, ne saurait venir à bout de la détermination de tels peuples. De tels peuples ne se laissent pas vaincre par l’angoisse de l’incertitude face aux difficultés présentent. Des démagogues de piètres niveaux ne sauraient diriger de tels peuples. La médiocrité ne saurait jamais être la norme pour ces peuples. Les promesses de la vie facile et surtout sans effort, seraient simplement considérées comme indécentes par ces peuples.

2. La vulgarité quotidienne de la vie politique gabonaise ne laisse rien de bon présager pour le futur
Il est évident que ceux qui justifient toujours l’injustifiable viendront nous expliquer que notre médiocrité s’explique par tel ou tel facteur historique. Mais franchement ! La réalité est que presque tous les peuples ont souffert le martyr à un moment donné. La seule différence est la manière dont ils ont réagi face à ces challenges. Justifier nos bêtises à cause de l’histoire est assez exagéré, quand on devrait plutôt examiner les composantes de nos réactions culturelles spécifiques qui nous rendent susceptibles à des croyances qui nous paralysent et nous mettent sous le joug de gouvernants médiocres et incapables. Il est vrai qu’historiquement, le Japon a bénéficié de son insularité qui lui a évité des invasions ; sa structure d’archipel en a fait une zone de commerce intense et dès le 19ème siècle, c’était déjà une économie complexe, même s’il n’y avait pas encore d’industries. C’est aussi une nation homogène sur un territoire réduit, atout capital pour sa cohésion. Nous en convenons de ces avantages ; mais pour ce blog, l’indispensable ingrédient de la réussite ou de l’échec d’un pays reste et demeure les qualités de sa population et de ses dirigeants. Quand dans un pays comme le Gabon, malgré les cris des syndicats comme celui du secteur pétrolier, on retrouve toujours 80% des postes de responsabilité dans ce domaine entre les mains des étrangers, comment voulez vous que le pays ou ses populations progressent ? Quand un pays comme le Gabon, le président lui-même est d’origine biafraise, une condition de non éligibilité, ses conseillers les plus proches sont béninois, soudanais, etc., ceux de son épouse sont sénégalaises ou de RDC, comment voulez vous cultiver un sentiment de fierté nationale ? Comment voulez vous que les nationaux se sentent concernés par cette comédie ?

Même si on entrevoit ça et là au Gabon, des signes d'effervescence de certains citoyens en recherche de liberté et de démocratie, force est de constater que notre population ne présente toujours pas des caractéristiques qui démontrent une prise totale de conscience face à la nécessité de devenir maitre de notre destin. Si nous étions maitres de notre destin, l’aberration Ali Bongo ne se serait pas produite. Cette calamité est arrivée à cause de notre manque chronique de courage, de fierté, de détermination et de conséquence avec nous-mêmes et nos aspirations. Nous disons vouloir la liberté mais refusons de lever le petit doigt pour aller la chercher. Pensez vous qu’on puisse faire danser les japonais ou les allemands à longueur de journées à la gloire d’une famille, pendant que le peuple souffre ? Là est la différence.

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)