FRANCE HAS POLITICAL PROBLEMS: IT CHANGES ITS REGIME. GABON HAS POLITICAL PROBLEMS: WE HAVE CONTINUITYOF THE SAME. LA FRANCE A DES PROBLÈMES POLITIQUES: ELLE CHANGE DE RÉGIME. LE GABON A DES PROBLÈMES POLITIQUES : ON NOUS IMPOSE LA CONTINUITÉ








English version

The intimate enemy of democracy and the progress of nations, is eternity in power. Even in communist China, now capitalist, there is non-hereditary alternation in power.

Whenever France, to take the example of the truly democratic country that the Gabonese people know best, has experienced enormous political or economic problems, it has always changed its regime to give itself a new breath.

What is commonly called the First Republic was established in 1792 in France; following the French Revolution of 1789 and the execution of the King of France Louis XVI. The French people were tired of the dictatorship and decided to take their destiny into their own hands for the first time. They changed their regimes, brutally, by cutting heads. This first French republic ended in 1799, by the coup d'État of Napoleon Bonaparte, which de facto restored the monarchy.

The 2nd Republic was proclaimed in 1848, after the Napoleonic period. It consecrated the adoption of the universal suffrage as a mode of designation of the rulers of the country; and it established freedom of association, freedom of the press, free and compulsory primary education etc... This second Republic was also overthrown in 1851 by Louis Napoleon Bonaparte's coup d'État (Napoleon III), who was then elected President of the Republic by universal suffrage.

In 1870, the French National Assembly proclaimed the destitution of Napoleon III and announced the 3rd Republic. Again the people decided to take charge and change their regime.

After the liberation of France from German occupation in 1944, a provisional government was set up, headed by the hero of the French resistance, General De Gaulle, who later resigned and the 4th Republic was promulgated in 1946 with as Presidents Vincent Auriol and then René Coty.

In 1957, the French National Assembly voted the fall of the government. Then De Gaulle was appointed to the presidency of the Council of this Assembly and promised a new constitution. In 1958, the 5th French Republic was established, of which De Gaulle became the first president. It is this 5th republic that is still in existence today and that has since de Gaulle experienced 7 other presidents.

In France, there is no continuity in mediocrity. They do not want their country to get bogged down in mediocrity, so the French people regularly change their leaders to give themselves this breath of progress.

But in Gabon, what are we told? That we must continue with the same stupidities that have been producing nothing for 50 years. Despite all evidence to the contrary, they continue to want to make us believe that Ali Bongo is the one who, in Gabon, is the best equipped with all the political virtues able to advance the country. In Gabon everyone knows that the longevity of the Bongo in power is harmful and toxic to the country; and yet they want to keep us under their yoke.

Dear readers, as the French people have done over time, let us take our destiny in our hands; let us not give up, let us liberate ourselves!




Version française

L’ennemi intime de la démocratie et du progrès des nations, est l’éternité au pouvoir. Même en Chine communiste, désormais capitaliste, il y a alternance non héréditaire au pouvoir.

A chaque fois que la France, pour prendre l’exemple du pays vraiment démocratique que les Gabonais connaissent le mieux, a connu d’énormes problèmes politiques ou économiques, elle a toujours changé de régime pour se redonner un nouveau souffle.

Ce que l’on appelle communément la première République fût instaurée en 1792 en France ; à la suite de la Révolution Française de 1789 et de l'exécution du Roi de France Louis XVI. Le peuple Français en avait marre de la dictature et décida de prendre son destin entre ses mains pour la première fois. Ils changèrent de régime, brutalement, en tranchant des têtes. Cette première République Française prit fin en 1799, par le coup d'Etat de Napoléon Bonaparte qui restaurait de facto la monarchie.

La deuxième République est proclamée en 1848, après la période Napoléonienne. Elle consacre l’adoption du suffrage universel comme mode de désignation des gouvernants du pays ; et elle établit la liberté d’association, la liberté de la presse, l’enseignement primaire gratuit et obligatoire etc... Cette deuxième République est-elle aussi renversée en 1851 par coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte (Napoléon III), qui se fait ensuite élire président de la République par suffrage universel.

En 1870, l'Assemblée nationale française proclame la déchéance de Napoléon III et proclame la 3e République. Encore une fois le peuple décide de se prendre en main et de changer de régime.

A la libération de la France de l’occupation Allemande en 1944, un gouvernement provisoire est mis en place avec pour chef le héros de la résistance française, le Général De Gaulle, qui démissionnera par la suite et la quatrième sera promulguée en 1946 avec pour présidents Vincent Auriol puis René Coty.

En 1957, l'Assemblée Nationale française vote la chute du gouvernement. Ensuite De Gaulle est nommé à la présidence du Conseil de cette Assemblée et il promet une nouvelle constitution. En 1958, instauration de la cinquième République française dont De Gaulle devient le premier président. C’est cette cinquième république qui est toujours en existence aujourd’hui et qui a connu depuis De Gaulle, 7 autres présidents.

En France, il n’y a pas de continuité dans la médiocrité. Ils ne veulent pas que leur pays s’enlise dans la médiocrité, alors le peuple français change régulièrement ses leaders pour se donner ce souffle porteur de progrès.

Mais au Gabon, qu’est que qu’on nous dit ? Qu’il nous faut continuer avec les mêmes bêtises qui ne donnent rien depuis 50 ans. Malgré toutes les évidences du contraire, on continue à vouloir nous faire croire qu’Ali Bongo soit celui qui, au Gabon, est le mieux paré de toutes les vertus politiques à mêmes de faire avancer le pays. Au Gabon tout le monde sait que la longévité des Bongo au pouvoir est nocive et toxique pour le pays ; et pourtant on veut nous maintenir sous leur joug.

Chers lecteurs, comme le peuple Français l’a fait au fil du temps, prenons notre destin en main ; ne lâchons rien, libérons nous !

Comments

  1. "Malgré toutes les évidences du contraire, [ON] continue... A mon humble avis, voilà le hic ! Qui est ce fameux [ON], qui continue. Je propose que nous commençions à identifier ce puissant "ON" qui est contrôle indéfiniment de volonté. Quid de la succession orchestrée en 2009 de la façon que nous sommes aujourd'hui en mesure d'avoir quelques précisions : la bande à Robert Bourgi avec quelques grands barons du système qui ont appuyé la prise de pouvoir D'Ali Bongo par exemple! Croyez-vous vraiment que tous les Gabonais sont devenus des crétins à ce point pour leur parler de "ON" alors que les fossoyeurs du pays sont bien connus, et qui sont les mêmes qui gesticulent bryamment aujouurd'hui non poour le CHANGEMENT voulu par le peuple, mais pour la simple alternance au sommet de l'Etat pour sauver le système en perdition.
    Comme vous l'écrivez: "En France, il n’y a pas de continuité dans la médiocrité. Ils ne veulent pas que leur pays s’enlise dans la médiocrité, alors le peuple français change régulièrement ses leaders pour se donner ce souffle porteur de progrès."
    Allons donc! le "On" n'existe pas. Il y a des gens, constituant une oligarchie de politiciens.En effet la gent du microcosme de l’oligarchie qui régente le pays depuis 1967 est constituée presque totalement de « politicien ». Politicien, c’est la version aigre du mot « politique ». Synonyme de démagogue, corrompu, prévaricateur et affairiste. Le politique a des convictions, le sens de l’Etat et du service public. Le politicien se cantonne dans la pire des cuisines, sans boucher le nez, tout à son affaire dans les fumets de soupe ou de ragout. La politique est noble ; en outre, elle est omniprésente et malheur à celui qui tenterait d’y échapper. Le politicien, c’est magouille et fausses factures. C’est dans le chapitre des politiciens ainsi défini que s’inscrit l’oligarchie qui régente notre pays depuis 49 ans; en s'enlisant dans la médiocrité au niveau de la gestion politique, mais en excellant dans les crimes économiques et autres méfaits d'appropriation patrimoniale. Voilà la vérité.

    ReplyDelete

Post a Comment

Popular posts from this blog

THE RESILIENCE OF THE GABONESE IRRITATES ALI BONGO AT THE HIGHEST POINT. LA RÉSILIENCE DE LA DIASPORA GABONAISE IRRITE ALI BONGO AU PLUS HAUT POINT

FOR ALI BONGO THE SALVATION IS ABOUT: HIDING THE DEAD, ELIMINATING THE WITNESSES, MAKING THE EVIDENCE VANISH. POUR ALI BONGO, LE SALUT PASSE PAR : CACHER LES CADAVRES, ÉLIMINER LES TÉMOINS, FAIRE DISPARAITRE LES PREUVES

ALI BONGO IS AFRAID. ALI BONGO A PEUR