UN AUTRE MENSONGE D'ÉTAT EST MIS Á NU: CETTE FOIS C'EST L'AFP QUI NOUS DIT CARRÉMENT QUE ROLAND DÉSIRÉ ABA'A A ÉTÉ ENLEVÉ DE FORCE PAR LES FORCES DE L'ORDRE ET TRAINÉ DANS UN HÔPITAL DE LIBREVILLE




Quand même l'AFP refuse de couvrir les mensonges du régime, c'est que le cas est grave. Ci-dessous, la dépêche de l'AFP que nous publions dans son intégralité.



Gabon: le gréviste de la faim emmené de force à l'hôpital

(AFP) – Il y a 2 heures

LIBREVILLE — Le conseiller de la République Roland Désiré Aba'a qui a entamé une grève de la faim le 14 juillet à Libreville pour obtenir le départ des forces françaises du Gabon a été emmené de force à l'hôpital dans la nuit de lundi à mardi, a appris l'AFP de sources concordantes.
Une trentaine de ses partisans ont été délogés de la place de l'Indépendance, selon un des partisans, présent sur les lieux au moment de l'intervention policière.
M. Aba'a "n'est pas d'accord qu'on lui administre des soins de force. Il se considère comme séquestré à l'hôpital Jeanne Ebori (Libreville) malgré la volonté affichée du gouvernement de ne pas le voir mourir", a affirmé à l'AFP son porte-parole Francis Jean-Jacques Evouna, membre comme M. Aba'a du Conseil économique et social.
M. Evouna affirme avoir pu parler à M. Aba'a pendant la matinée avant que celui-ci ne lui signifie qu'on allait lui confisquer son portable.
Selon un témoin, la ministre de la Santé s'est déplacée en personne en soirée pour visiter le gréviste qui s'était attaché depuis le 14 juillet à la hampe d'un drapeau gabonais sur la place de l'Indépendance de Libreville.
"En fin de soirée, des forces anti-émeutes ont pris position sur la place et ont indiqué au conseiller qu'ils allaient l'emmener l'hôpital et que nous (ses partisans) devions partir. Il a refusé et alors ils l'ont emmené de force dans une ambulance après avoir coupé la chaîne. Ils ont déchiré les banderoles et arrêté une quinzaine de personnes. Une personne a été blessée", selon ce partisan, qui a précisé que ceux-ci avaient été libérés dans la matinée.
Selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Jean-Eric Nziengui Mangala il n'y a pas eu d'arrestations mais des "gens ont tenté de s'interposer".
M. Aba'a avait choisi de commencer sa grève de la faim le 14 juillet, date de la fête nationale française.

Copyright © 2011 AFP. Tous droits réservés

Comments

  1. Je suis très inquiet de l’état de santé des opposants ! et de leur médecin. Visiblement ils ont le même !?
    En effet après Bruno Ben puis André et sa bande voilà que le même médecin de Roland Désiré lui conseille également un régime sec !!
    Il faut que ces trois là changent de toubib prescripteur et en plus prenne une hygiène de vie personnelle avec un régime au phosphore qui est la substance indispensable au développement de l’intelligence et du discernement. En plus je rajouterai à leur régime un peu de Citrate de bétaine que l’on donne à ceux qui souffrent de dérèglement du métabolisme hépatique. « Il effectivement est utilisé dans le traitement d'appoint des digestions difficiles et de l'excès de triglycérides dans le sang, en complément d'un régime adapté ». (cf. le VIDAL)
    A moins que mon confrère médecin ne ce soit aperçu que le seul moyen de soigner les « fiéleux gastriques » ne soit ce régime brutal qui les rend encore plus aigris.
    Allons Désiré je te prépare un cocktail de vitamines rien qu’avec ce que tu aimes pour que tu puisses retrouver toutes tes facultés qui t’ont amenées encore hier dans la position sociale que tu méritais alors.
    En te souhaitant un prompt rétablissement
    Docteur HouseGabon

    ReplyDelete
  2. MDR ... Et vous conseillez le même régime à Ali Bongo ? Ses ministres ? Les généraux de la ripoublique ? Aux dépités et aux sénateurs du "parlement" gabonais ? Parce que tout le monde ne peut pas se permettre leur train de vie ! La grève de la faim élève l'âme ! La grève de la faim publique ....voilà le genre de gestes forts dont notre pays a besoin ! Bravo au conseiller !

    ReplyDelete

Post a Comment

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)