TO OUR DEAD! À NOS MORTS!









English version

You wanted freedom in your lifetime, Ali Bongo gave you death!

The free Gabonese people deeply mourn your untimely departure in the prime of life. You were simple people, like the masses, who only wanted the freedom of choice to determine your future and for that, those who own Gabon gave you death. You wanted the progress of Gabon and for that, Ali Bongo gave you death.

Very few Gabonese knew you. Most Gabonese people may know your name only after your passing; but you are and will always be an inspiration to us, for generations to come. You paid the ultimate price, giving your life so the country and the people you loved so much could be free. The example you set will guide many today and in the future.

Many of us are mourning your death and we are proud to salute you as great sons and daughters of Gabon. Our Country needs very many more men and women imbued with the spirit of self-sacrifice that you personified. Those of us who are still standing should take all measure to insure that you did not die in vain and that our national struggle itself is successful. If we show ourselves as ready as you were to pay the price of becoming free, we shall overcome this regime and its shackles that bind us.

We have lost many lives, but the free Gabon they always saw ahead of them must become a reality. This objective should always live and those of us left behind can pay no better tribute to their memory than to resolve once more to carry on the fight for freedom with renewed strength.

The deep sympathies of this blog and its readers go to the bereaved families and their relatives.





Version française

Vous avez voulu de la liberté durant votre vie, Ali Bongo vous a donné la mort!

Les Gabonais libres pleurent profondément votre départ prématuré, à la fleur de l’âge. Vous étiez des gens simples, comme les masses Gabonaises, qui ne voulaient que la liberté de choix pour déterminer votre avenir ; et pour cela, ceux qui se croient propriétaires du Gabon vous ont donné la mort. Vous vouliez le progrès du Gabon ; et pour cela, Ali Bongo vous a donné la mort.

Très peu de Gabonais vous connaissaient. La plupart des Gabonais connaîtront peut être vos noms seulement après votre départ de ce monde; mais vous êtes et serez toujours une inspiration pour nous, pour des générations à venir. Vous avez payé le prix ultime, celui de donner votre vie pour que le pays et le peuple que vous avez tant aimé puissent être libres. L'exemple que vous avez donné guidera beaucoup de compatriotes, aujourd'hui et dans l'avenir.

Beaucoup d'entre nous font le deuil de votre départ ; et nous sommes fiers de vous saluer comme de grands fils et filles du Gabon. Notre pays a besoin d'un très grand nombre d'hommes et les femmes comme vous, imprégnés de l'esprit de sacrifice de soi que vous vous possediez. Ceux d'entre nous qui sont encore debout doivent prendre toutes les mesures pour assurer que vous ne soyez pas morts en vain et que notre lutte nationale soit un succès. Si nous nous montrons aussi prêts que vous à payer le prix de la liberté, nous vaincrons ce régime et ses chaînes qui nous lient.

Nous avons perdu beaucoup de vies, mais le Gabon libre que ces compatriotes ont toujours espéré, doit devenir une réalité. Cet objectif doit toujours vivre et ceux d'entre nous toujours debout, ne peuvent rendre de meilleur hommage à la mémoire des disparus, que de se résoudre une fois de plus à poursuivre la lutte pour la liberté avec une force renouvelée.

Les sympathies profondes de ce blog et de ses lecteurs vont aux familles endeuillées et à leurs proches.

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI