AN EMERGENCY PREVENTIVE PLAN TO SET UP IMMEDIATELY. UN PLAN PREVENTIF D’URGENCE À METTRE EN PLACE IMMÉDIATEMENT






English version

Things seem to become clearer in the sense of the endorsement of imposture. Fearing a popular uprising that would include elements of our security forces that do not recognize themselves in this regime, Ali Bongo is trying to hunt down and neutralize all the people, active or retired, having a serious military training in their background, and known affinities with the opposition. Some generals have been arrested. But even within the armed forces, the atmosphere is heavy because paranoia is high within the regime that sees dissidents everywhere. To better prepare for the counter-attack, this blog offers the following approach we publish because it is unstoppable, even if the regime is aware of what we will do:

1. We all need to immediately constitute legal files against Ali Bongo and his regime for massacre of the Gabonese people.
2. We must deposit these files as a support to a complaint in all global and national bodies likely to receive them. This means that if you live in Canada, file a complaint with the Canadian government in Ottawa, with provincial governments in all provinces and with defense organizations of human rights in Canada. If you live in the US, do the same. If you live in the European Union, do the same. If you are in England, ditto. If you live in an African, Asian or Latin American country, act similarly.
3. The goal is that if we take the lead, Ali Bongo will know that his actions toward the Gabonese people will be observed by the whole world.
4. We must arrive at a situation where Ali Bongo is legally non-grata in the whole world. This is possible even against a president who enjoys presidential immunity.
5. For this case, the presentation must be very simple because we must communicate in a manner that is direct and understandable by all. You can take the analysis of compatriot Mays-Mouissi and translate it into the language of communication in your country of residence; this will be to explain the cause: Ali Bongo cheated. Then you will add to it the evidence of massacres; which will demonstrate the effects of his brutality against the sovereign people and therefore a violation of human rights. The explanation is simple: Ali Bongo cheated then killed.
6. For each country, constitute the file in the way that satisfies the legal requirements of that country.

We stop there for now, but you understand the urgency to put this strategy into action as soon as possible.



Version française

Les choses semblent se préciser dans le sens de l’entérinement de l’imposture. Craignant un soulèvement populaire qui inclurait des éléments de nos forces de sécurité ne se reconnaissant pas dans ce régime, Ali Bongo est en train de pourchasser et neutraliser tous les gens, en activité ou en retraite, ayant une formation militaire sérieuse et des affinités connues avec l’opposition. Certains généraux ont déjà été arrêtés. Mais au sein même des corps armés, l’atmosphère est lourde car la paranoïa a gagné le régime qui voit des dissidents partout. Pour mieux nous préparer à la contre-attaque, ce blog propose la démarche suivante que nous publions car elle est imparable, même si le régime est au courant de ce que nous faisons :
1. Nous devons tous, immédiatement, constituer des dossiers juridiques à charge, contre Ali Bongo et son régime, pour massacre du peuple Gabonais.
2. Nous devons déposer ces dossiers en support d’une plainte dans toutes les instances mondiales et nationales susceptibles de les recevoir. C’est dire que si vous vivez au Canada, déposer la plainte auprès du gouvernement canadien à Ottawa, auprès des gouvernements provinciaux dans toutes les provinces et auprès des organismes de protection des droits de l’homme au Canada. Si vous vivez aux USA, faites pareil. Si vous vivez dans l’Union Européenne, faites de même. Si vous êtes en Angleterre, idem. Si vous vivez dans un pays Africain, Asiatique ou d’Amérique Latine, faites similairement.
3. L’objectif est que si nous prenons les devants, Ali Bongo saura que ses gestes envers le peuple Gabonais seront observés par le monde entier.
4. On doit arriver à une situation où Ali Bongo est juridiquement non-grata dans le monde entier. Ceci est possible même contre un président qui jouit de l’immunité présidentielle.
5. Pour ce dossier, il faut faire très simple car nous devons communiquer d’une manière directe et compréhensible par tous. Vous pourrez prendre l’analyse du compatriote Mays-Mouissi et la traduire dans la langue de communication de votre pays de résidence ; ce sera pour expliquer la cause : Ali Bongo a triché. Puis vous y joindrez les pièces à conviction des massacres ; qui seront la démonstration des effets de sa brutalité envers le peuple souverain, donc une violation des droits de l’homme. L’explication sera simple : Ali Bongo a triché puis il a tué.
6. Pour chaque pays, constituez le dossier de la manière qui satisfasse les exigences juridiques de ce pays.

Nous nous arrêtons là pour l’instant, mais vous comprenez l’urgence de mettre cette stratégie en branle le plus rapidement possible.

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE