A SIMPLE MESSAGE TO OUR READERSHIP. UN SIMPLE MESSAGE À NOTRE LECTORAT







English version

Dear readers, the dynamic of resistance which is driving us against the dictatorship and for the redressing of political legitimacy and the rehabilitation of citizenship in our country; must continue and intensify in 2017.

Clearly, compromise with the regime’s clans, and submission to dictatorship, are no longer permitted. Only the resistance to archaism, underdevelopment and dictatorship, carries a modern political project, which can propel Gabon into the contemporaneity of the world.

This dynamic of resistance which animates us must naturally converge towards a common interest which comes from a will for collective and concerted action. The will exists but to act is still a path full of too many pitfalls; this is why our will to gather will have enough strength and weight only if it is as wide as possible and open to all dissent and all democratic voices. Facing us, there is a protective barrier aimed at the preservation of power, a regime trying to drown our democratic ambitions, in the archaism of the conservatism of a tentacularly dictatorial power that every day closes the political field a little more.

Another hindrance on the road to our dynamic of resistance is the mentality of tribalization of political life in Gabon; A situation that affects the great majority of political structures in the country, and which is based on reflexes dominated by the family clan, the tribal clan, regionalism or any other interest, source of perversions, profits and egotisms of all kinds.

The other pitfall is the need for us to fight the propaganda of the regime, conveyed by its submissive or incompetent press. We must be even more present in the free media spaces, to echo our political dynamics of freedom.

We must not give up!




Version française

Chers lecteurs, la dynamique de résistance qui nous anime contre la dictature et pour le redressement de la légitimité politique, et la réhabilitation de la citoyenneté, dans notre pays ; doit continuer et s’intensifier en 2017.

En clair, la compromission avec les clans du pouvoir, et la soumission à la dictature, ne sont plus permises. Seule la résistance à l’archaïsme, au sous-développement et à la dictature, est porteuse d’un projet politique moderne, pouvant propulser le Gabon dans la contemporanéité du monde.

Cette dynamique de résistance qui nous anime doit converger naturellement vers un intérêt commun s’inscrivant dans une volonté d’actions collectives et concertées. La volonté existe mais le passage à l’acte reste encore un chemin rempli de beaucoup trop d’embûches ; c’est pourquoi notre volonté de rassemblement n’aura suffisamment de force et de poids que si elle est la plus large possible et ouverte à toutes les dissidences et à toutes les voix démocratiques. Car en face, se dresse comme un rempart protecteur de la conservation de pouvoir, un régime cherchant à noyer nos ambitions démocratiques, dans l’archaïsme du conservatisme d’un pouvoir tentaculairement dictatorial qui tous les jours, cloisonne un peu plus le champ politique.

Une autre embuche sur le chemin de notre dynamique de résistance se trouve être la mentalité de la tribalisation de la vie politique au Gabon ; situation qui affecte la grande majorité des structures politiques dans le pays, et qui repose sur des réflexes dominés par le clan familial, le clan tribal, le régionalisme ou par tout autre intérêt, source de perversions, de profits et d’égoïsmes de tous genres.

L’autre embûche est la nécessité pour nous de combattre la propagande du pouvoir, véhiculée par sa presse soumise ou incompétente. Nous devons être encore plus présents dans les espaces médiatiques libres, pour donner écho à notre dynamique politique de liberté.

Nous ne devons rien lâcher !

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI