IN NAIROBI, IT IS AFRICANS WHO REFUSED TO RECOGNIZE THE RIGHT OF THE GABONESE PEOPLE TO DEMOCRACY. À NAIROBI, CE SONT DES AFRICAINS QUI ONT REFUSÉ DE RECONNAITRE LE DROIT DES GABONAIS À LA DÉMOCRATIE






English version

At the 32nd session of the Joint Assembly of the ACP (African, Caribbean and Pacific) countries and the European Union, in Nairobi, Kenya, MEPs introduced a resolution sanctioning the Gabonese regime after the stolen election of August 2016.

Unfortunately, history will remember that it was the African representatives who refused to adopt this resolution, preferring to close their eyes to the crimes committed by Ali Bongo, the least serious of which was not the robbery of the Gabonese people ‘suffrage.

In Africa, we tend to accuse the West, often rightly, of having done us much harm and of hampering our development. But this time, the European parliamentarians did take a stand for the Gabonese people who demand that their votes be respected; and it was our African brothers who denied us this recognition.

Dear readers, when asked why Africa has difficulty moving forward, cite this example of Africans preventing other Africans from having freedom. It's sad!

We will not give up!





Version française

Lors de la 32e session de l’assemblée paritaire regroupant les pays de l’ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et ceux de l’Union européenne, à Nairobi au Kenya, les parlementaires Européens ont introduit une résolution sanctionnant le régime Gabonais après l’élection volée d’Aout 2016.

Malheureusement, l’histoire retiendra que ce sont les représentants Africains qui ont refusé que cette résolution soit adoptée, préférant fermer les yeux sur les crimes commis par Ali Bongo dont le moins grave n’était pas le vol du suffrage des Gabonais.

En Afrique, nous avons tendance à accuser, souvent à raison, l’occident de nous avoir fait beaucoup de tort et d’avoir entravé notre développement. Mais cette fois, les parlementaires Européens ont pris position pour le peuple Gabonais qui demande que ses suffrages soient respectés ; et ce sont nos frères Africains qui nous ont dénié cette reconnaissance.

Chers lecteurs, quand on vous demande pourquoi l’Afrique a du mal à avancer, citer cet exemple d’Africains empêchant d’autres Africains d’accéder à la liberté. C’est triste !

Nous ne lâchons rien !

Comments

  1. Bonjour Charlie M,

    Tout d'abord, tres joyeuses fetes pour vous et pour votre famille.Je me prenomme Joseph et je suis votre blog quotidiennement depuis des annees. Je souhaite qu'il y ait un espace discussion afin de nous permettre de donner notre opinion sur les informations dont nous prenons connaissance grace au formidable travail que vous faites. Pour revenir a cet article, je vous demanderai s'il vous plait, s'il est possible de connaitre le detail du vote afin que le grand public sache quel pays a vote' pour ou contre le Gabon. Il est important pour nous d'avoir ce type d'informations afin de guider desormais notre action. A titre personnel, je vous demanderai de consacrer quelques articles au Front Polisario qui constitue une epine dans le pied du Maroc afin que nous puissions aider cette organisation dans son combat contre ce pays qui pense avoir un vassal appele' Gabon. Autre suggestion, serait-il possible que ce blog encourage les africains bi-nationaux en france a voter lors des primaires en fonction de leurs interets dans leurs pays d'origine comme cela fut le cas des gabonais lors de la primaire de droite qui a vu la defaite de Sarkozy. L'objectif est ainsi de constituer un electorat courtise' comme celui des Juifs qui arrivent a inflechir la position francaise ou Americaine sur Israel. Je pense que l'une des solutions pour nous liberer integralement des dictatures, est de mutualiser desormais notre combat. J'admire ce que vous faites et votre interpellation quant a la prise de responsabilite' m'interpelle aussi.Personnellement meme si tout le monde venait a lacher, je ne lacherai pas. Merci encore pour cet espace si rafraichissant. lONGUE VIE A CE BLOG

    ReplyDelete
  2. Merci pour les suggestions. Je vais faire des recherches dans le sens ce celles-ci. Mais pour la résolution de Nairobi, les informations dont je dispose disent que le vote n’a même pas été autorisé à avoir lieu car les potentats africains contestaient le contenu de la résolution. L’impasse a été totale. Je vais essayer d’avoir un compte rendu officiel et de le publier.

    Merci de votre intérêt.

    Charlie

    ReplyDelete

Post a Comment

Popular posts from this blog

THE RESILIENCE OF THE GABONESE IRRITATES ALI BONGO AT THE HIGHEST POINT. LA RÉSILIENCE DE LA DIASPORA GABONAISE IRRITE ALI BONGO AU PLUS HAUT POINT

FOR ALI BONGO THE SALVATION IS ABOUT: HIDING THE DEAD, ELIMINATING THE WITNESSES, MAKING THE EVIDENCE VANISH. POUR ALI BONGO, LE SALUT PASSE PAR : CACHER LES CADAVRES, ÉLIMINER LES TÉMOINS, FAIRE DISPARAITRE LES PREUVES

ALI BONGO IS AFRAID. ALI BONGO A PEUR