FLAVIEN ENONGOUÉ HAS CERTAINLY NOT READ MARTIN NIEMÖLLER’ STORY. FLAVIEN ÉNONGOUÉ N’A CERTAINEMENT PAS LU L’HISTOIRE DE MARTIN NIEMÖLLER







English version

Martin Niemöller was a prominent Protestant pastor who had served in the German navy in world war 1. When Hitler and the National Socialist Party emerged, touting nationalist slogans, Niemöller voted for the Nazis—both in the 1924 Prussian state elections and in the final national parliamentary elections of March 1933. Hitler espoused the importance of Christianity to German nationality and Christianity's role in a renewal of national morality and ethics, leading Niemöller to enthusiastically welcome the Third Reich.

A turning point in Niemöller's political life occurred in January 1934 when he met Adolf Hitler. At the meeting it became clear that Niemöller's phone had been tapped by the Gestapo (German Secret State Police) and that he was under close state surveillance. Niemöller started to see the Nazi state as a dictatorship, one which he would oppose.

Niemöller soon became widely known throughout Berlin for his critical sermons. Despite warnings from the police, he continued to preach against the Nazi state. As a consequence, Niemöller was repeatedly arrested between 1934 and 1937. In July 1937, Gestapo officials arrested Niemöller again, charged him with “treasonable statements” and incarcerated him. In 1941, the Gestapo transferred Niemöller to Dachau, a concentration camp.

At the end of the war, after more than seven years of incarceration, Niemöller was liberated by US troops and began to work for the acknowledgment of collective German guilt. He wrote a famous poem in which he was saying that many among the German people and the church, had been complicit through their silence, in the Nazi imprisonment, persecution, and murder of millions of people.

Here is that poem:

First they came for the Socialists, and I did not speak out
Because I was not a Socialist.
Then they came for the Trade Unionists, and I did not speak out
Because I was not a Trade Unionist.
Then they came for the Jews, and I did not speak out
Because I was not a Jew.
Then they came for me, and there was no one left to speak for me.


To Mister Flavien énongoué, we say the following:

In 2009, when your candidate Ali Bongo massacred people in Port-Gentil, you did not say anything.
When Elisabeth Nwanda was killed by your regime in 2012 at Cocotiers, you did not say anything.
When Bruno Mboulou-Beka was murdered by the militias of the regime you are defending, you said nothing.
When Bérenger Ntoutoume was burnt by the police of the regime you defend, you did not say anything.
When the militias of the regime you defend massacred the Gabonese in 2016, you did not say anything.
When Ali Bongo arrested your comrades like Ngambia and Ngoubou, you did not say anything.
When Ali Bongo, who respects nothing or nobody, will turn against you and will settle scores with you, while forgetting that you have supported him from end to end, who will defend you?
Do you think that Ali Bongo cares about the services rendered? Ask Seraphin Moundounga or Michel Menga Messone. Ask the AMO family.
The only time you have spoken is when Ali Bongo’s father in law was confronted by courageous Gabonese, asking him question. Is Edouard Valentin more important to you than all the lives taken by your regime in Gabon?



We will not give up!





Version française

Martin Niemöller était un proéminent pasteur protestant qui avait servi dans la marine allemande au cours de la 1ère guerre mondiale. Lorsqu’Hitler et le parti National Socialiste devint populaire en énonçant des slogans nationalistes, Niemöller vota pour les nazis - à la fois lors des élections de l'Etat Prussien de 1924 et dans les parlementaires nationales de mars 1933. Hitler insistait sur l'importance du christianisme pour la nation allemande et du rôle du christianisme dans le renouvellement de la moralité et de l'éthique nationale ; ce qui conduit Niemöller à embrasser avec enthousiasme le Troisième Reich.

Un tournant dans la vie politique de Niemöller s'est produit en janvier 1934 lorsqu'il a rencontré Adolf Hitler. Lors de cette réunion, il était clairement apparu que le téléphone de Niemöller avait été placé sur écoute par la Gestapo (Police d'État secrète allemande) et qu'il était sous surveillance étroite. Niemöller commença à se rendre compte que l'état nazi était une dictature, à laquelle il fallait s'opposer.

Niemöller devint rapidement célèbre dans tout Berlin pour ses sermons critiques du regime Nazi. Malgré les avertissements de la police, il a continué à prêcher contre l'Etat nazi. En conséquence, Niemöller fut arrêté à plusieurs reprises entre 1934 et 1937. En juillet 1937, les responsables de la Gestapo l’ont de nouveau arrêté et accusé de "trahison" puis l'ont incarcéré. En 1941, la Gestapo transféra Niemöller à Dachau, un camp de concentration.

À la fin de la guerre, après plus de sept ans d'incarcération, Niemöller fut libéré par les troupes américaines et a commença à travailler pour la reconnaissance de la culpabilité collective allemande. Il a écrit un poème célèbre dans lequel il disait que beaucoup d’allemands et d’hommes d’églises avaient été complices par leur silence, des emprisonnements, de la persécution et des meurtres nazis de millions de personnes.

Voici ce poème :

Ils sont d'abord venus chercher les socialistes, et je n'ai rien dit
Parce que je n'étais pas socialiste
Puis ils sont venus chercher les syndicalistes, et je n'ai rien dit
Parce que je n'étais pas syndicaliste
Puis ils sont venus chercher les Juifs, et je n'ai rien dit
Parce que je n'étais pas juif
Puis ils sont venus me chercher, et il ne restait plus personne pour me défendre


À monsieur Flavien énongoué, nous disons ce qui suit :

En 2009, quand votre candidat Ali Bongo massacra les gens à Port Gentil, vous n’avez rien dit.
Quand Elisabeth Nwanda fut tuée par votre régime en 2012 a Cocotiers, vous n’avez rien dit.
Quand Bruno Mboulou-Beka fut abattu par les milices du régime que vous défendez, vous n’avez rien dit.
Quand Bérenger Ntoutoume fut brulé par la police du régime que vous défendez, vous n’avez rien dit.
Quand les milices du régime que vous défendez ont massacré les Gabonais en 2016, vous n’avez rien dit.
Quand Ali Bongo a fait arrêter vos compères comme Ngambia et Ngoubou, vous n’avez rien dit.
Quand Ali Bongo, qui ne respecte rien ni personne, se retourna contre vous et vous règlera votre compte en oubliant que l’avez soutenu de bout en bout, qui vous défendra ?
Vous croyez qu’Ali Bongo a reconnaissance des services rendus ? Demandez à Séraphin Moundounga ou à Michel Menga Messone. FDemandez a la famille d’AMO.
Le seul moment où vous avez parlé est quand le beau-père d'Ali Bongo fut confronté par des courageux gabonais, lui posant des questions. Edouard Valentin est-il plus important pour vous que toute les vies Gabonaises que votre régime a fait disparaitre ?

On ne lâche rien !

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE