THE USE OF GABONESE YOUTH FOR THE REGIME’S DIRTY WORK. L’UTILISATION DE LA JEUNESSE GABONAISE POUR LES BASSES BESOGNES DU RÉGIME










English version


Dear readers, in the first part of the video above, we see images of the testimony of a Gabonese youth on Gabon Television, claiming to have been sequestered and tortured in the premises of Jean Ping's headquarters. The second part of the same video shows us the same young compatriot in the process of revealing that he belonged in fact to a group of infiltrators of the regime within the opposition which had as its goal to sow troubles nd to serve as spies.


The characteristics of totalitarian regimes wanting to remain in power at all costs are simple and predictable. They must:


1. Neutralize, eliminate and reduce opponents to their simplest and ineffective expression.
2. Take down the free press.
3. Take control of trade and industries in order to regulate who could become rich and distribute this wealth according to loyalty to the regime.


The scheme is classic.


In order to neutralize the opposition, the regime needs auxiliaries and infiltrators within this opposition to disorganize it from within and to rot it by sowing doubt and mistrust. By manipulating these infiltrators, the regime can also obtain prefabricated evidence that it would use to justify their bogus arrests of opponents and to organize rigged trials so that these opponents are put away in gulag, far from any political activity.


This video provides evidence that the regime has used a group of destitute young Gabonese whom it has trained, funded and supervised so that these young people could harm the opposition. These are the young people to whom the regime asks to do the dirty work, before throwing them away like soiled condoms when they are no longer of any use.


Misery causes these young Gabonese without any future to do despicable things. It is up to us to unmask all these young people who serve the regime and to re-educate them if possible; or if their case is terminal, to quarantine them from any resistance activity. Our goal is far too important to let these infiltrators compromise us. Let's be more than cautious!




We will not give up !








Version française


Chers lecteurs, dans la première partie de la vidéo ci-dessus, nous voyons des images du témoignage d’un jeune Gabonais, sur Gabon Télévision, prétendant avoir été séquestré et torturé dans les locaux du QG de Jean Ping. La deuxième partie de la même vidéo nous montre le même jeune compatriote en train de nouas révéler qu’il appartenait en fait à un groupe d’infiltrés du régime au sein de l’opposition qui avait pour but et d’y semer des troubles, et d’y servir d’indics.


Les caractéristiques des régimes totalitaires voulant coûte que coûte se maintenir au pouvoir sont simples et prévisibles. Il faut :


1. Neutraliser, éliminer et réduire les opposants à leur plus simple et inefficace expression.
2. Supprimer la presse libre.
3. Prendre le contrôle du commerce et des industries de manière à réguler qui pourrait devenir riche et distribuer ces richesses en fonction de la fidélité au régime.


Le schéma est classique.


Pour neutraliser l’opposition, le régime a besoin d’auxiliaires et d’infiltrés au sein de cette opposition afin de la désorganiser de l’intérieur et de la pourrir en y semant le doute et le manque de confiance des uns envers les autres. En instrumentalisant ces infiltrés, le régime peut aussi obtenir des pièces à conviction préfabriquées dont il se servirait pour procéder à des arrestations bidonnes d’opposants et à l’organisation de procès truqués afin que ces opposants soient mis au frais dans des goulag, loin de toute activité politique.


Cette vidéo nous fournit l’évidence que le régime ait eu recours à un groupe de jeunes Gabonais désœuvrés qu’il a formé, financé et encadré, afin que ces jeunes nuisent à l’opposition. Ce sont ces jeunes à qui le régime demande de faire le sale boulot, avant de les jeter comme des préservatifs usagés quand ils ne sont plus d’aucune utilité.


La misère fait faire des choses ignobles aux jeune Gabonais sans horizon. Il nous appartient de démasquer tous ces jeunes qui servent le régime et de les rééduquer si possible ; ou si leur cas est terminal, de les mettre en quarantaine de toute activité de résistance. Notre objectif est bien trop important pour laisser ces infiltrés nous le compromettre. Soyons plus que prudents !




On ne lâche rien !

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE