THE KING OF MOROCCO IS ALSO GABON’S KING. LE ROI DU MAROC EST AUSSI LE ROI DU GABON




English version

Dear readers, La Lettre du Continent tells us that everything that is being done around the resurrection of Ali Bongo is being orchestrated and deployed by none other than Mohamed VI the King of Morocco.

This publication gives us an official version from the Moroccan palace, wanting that Ali Bongo left the military hospital of Rabat on December 4th to continue his convalescence in a royal residence made available to him by Mohammed VI.

Here, the subliminal message they would like you to accept, is that Ali Bongo is doing so well that he does not even need to be hospitalized anymore. These people think that we are stupid!

The LDC then tells us that the King of Morocco has been personally involved in the organization of this stay, and that he would have dismissed Ali Bongo’s entourage. It is now the personal physician of the Moroccan king who would ensure Ali Bongo’s medical supervision. All the other doctors consulted by the Bongo family, Gabonese or not, have been dismissed.

The LDC also tells us that Mohammed VI also now manages Ali Bongo’s communication; and that it was at his request that Moroccan technicians produced and broadcast, on December 3, absurd silent images of Ali Bongo. Images whose rough montages are making young Gabonese video games with much better resolutions enthusiasts, laugh.

The Gabonese officials are now only extras, the LDC continues. Present in Rabat since the 1st of December, Gabon's presidency spokesperson, Ike Ngouoni, is still twiddling his thumbs in his hotel. The same goes for Ali Bongo's chief of staff, Brice Laccruche Alihanga, who is staying in Noureddine Bongo's villa in Rabat. As for Sylvia Bongo, she would have left the bedside of her husband for several days, for a short trip to London.

According to the LDC, only two men from the Gabonese circle seem to have access to Rabat: Hervé Patrick Opiangah, and Maixent Accrombessi who arrived in Rabat on the 2nd of December.

Dear readers, the question any intelligent person should ask themselves is: if Ali Bongo is getting better, why are they hiding him? Why the fake and not very credible images?

If they are hiding Ali Bongo, it is because the slow down the announcement of the power vacuum.





Version française

Chers lecteurs, La Lettre du Continent nous dit que tout ce qui se fait en ce moment autour de la résurrection d’Ali Bongo est orchestré et manœuvré par nul autre que Mohamed VI le roi du Maroc.

Cette publication nous donne une version officielle émanant du palais Marocain, voulant qu’Ali Bongo ait quitté l'hôpital militaire de Rabat le 4 décembre pour poursuivre sa convalescence dans une résidence royale mise à sa disposition par Mohammed VI.

Ici le message subliminal voudrait que vous acceptiez qu’Ali Bongo aille si mieux qu’il n’ait même plus besoin d’être hospitalisé. Ces gens nous prennent pour des demeurés !

La LDC nous dit ensuite que le roi du Maroc s'est impliqué personnellement dans l'organisation de ce séjour et qu’il aurait écarté l'entourage d’Ali Bongo. C'est désormais le médecin personnel du roi Marocain qui assurerait la surveillance médicale d'Ali Bongo. Tous les autres praticiens consultés par la famille Bongo, Gabonais ou non, auraient été écartés.

La LDC nous dit aussi que Mohammed VI s’occupe aussi de la communication d'Ali Bongo ; et que ce soit à sa demande que des techniciens Marocains ont réalisé puis diffusé, le 3 décembre, d’absurdes images muettes d’Ali Bongo. Images dont les grossiers montages font rire les jeunes Gabonais adeptes de jeux vidéo ayant bien meilleures résolutions.

Les officiels Gabonais ne sont plus que des figurants nous dit encore la LDC. Présent à Rabat depuis le 1er décembre, le porte-parole de la présidence Gabonaise, Ike Ngouoni, reste à se tourner les pouces dans son hôtel. Il en est de même pour le directeur de cabinet d’Ali Bongo, Brice Laccruche Alihanga, qui séjourne dans la villa que possède Noureddine Bongo à Rabat. Quant à Sylvia Bongo, elle aurait quitté le chevet de son époux pendant plusieurs jours, pour un court séjour Londonien.

D’après la LDC, seuls deux hommes du sérail Gabonais semblent avoir leurs entrées à Rabat : Hervé Patrick Opiangah, et Maixent Accrombessi qui serait arrivé à Rabat le 2 décembre.

Chers lecteurs, la question que toute personne intelligente devrait se poser est la suivante : si Ali Bongo va mieux, pourquoi le cache-t-on ? Pourquoi des images montées de toutes pièces et peu crédibles ?

Si on cache Ali Bongo, c’est pour simplement retarder l’annonce de la vacance du pouvoir.

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)