REGARDING THE KEVAZINGO, THE REGIME CAN CARE LESS ABOUT ITS OWN DECREES! À PROPOS DU KEVAZINGO, LE RÉGIME SE FICHE DE SES PROPRES DÉCRETS !






English Version

MINISTRY OF FORESTS AND THE ENVIRONMENT

Decree No. 00099 / PR / MFE of March 19, 2018 setting aside Kévazingo

THE PRESIDENT OF THE REPUBLIC, HEAD OF STATE;

Given the Constitution;
Considering the law n ° 016/01 of December 31st, 2001 concerning the Forestry Code in the Gabonese Republic, the subsequent modifying texts taken together;
Given the decree No. 000166 / PR / MEFEPPN of 24 January 2007 regulating the commercialization of logs for export;
Given the decree No. 0460 / PR / MEF of 19 April 2013 describing the responsibilities and organization of the Ministry of Waters and Forests;
Considering the ordonnance No. 133-MFEPRN-CAB of 11 June 2014 establishing a special authorization for the exploitation of processed products of Kévazingo;
Given the decree No. 00473 / PR of 28 September 2016 appointing the Prime Minister, Head of Government;
Given the decree No. 00252 / PR of 21 August 2017 reorganizing the Government of the Republic, the subsequent amendments taken together;
The State Council was consulted;
The Council of Ministers was heard;
Is DECREED
Article 1: This decree, taken in application of the provisions of articles 67 and 297 of the aforementioned law n ° 016/01 of 31 December 2001, sets aside a vegetable species of the Gabonese forest.
Article 2: In order to continue the conservation of biodiversity and fight against illegal logging, the following species is prohibited from cutting and classified as non-exploitable from the date of signature of this decree.
It is :
-Kévazingo: Guibourtia Tessmannii: (G. Pellegriniana): Caesalpiniaceae.
Article 3: The violation of the provisions of this decree exposes the violators to the sanctions envisioned by the existing texts.
Article 4: Regulatory texts determine, as necessary, the provisions of all kinds necessary for the application of this decree.
Article 5: This decree will be registered, published according to the emergency procedure and communicated wherever necessary.


Done in Libreville, March 19th, 2018
By the President of the Republic, Head of State
Ali BONGO ONDIMBA

The Prime Minister, Head of Government
Emmanuel ISSOZE NGONDET

The Minister of State, Minister of Forests and the Environment
Pacôme MOUBELET BOUBEYA





Version française


MINISTERE DE LA FORET ET DE L’ENVIRONNEMENT

Décret n°00099/PR/MFE du 19 mars 2018 portant mise en réserve du Kévazingo

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT ;


Vu la Constitution ;
Vu la loi n°016/01 du 31 décembre 2001 portant Code Forestier en République Gabonaise, ensemble les textes modificatifs subséquents ;
Vu le décret n°000166/PR/MEFEPPN du 24 janvier 2007 portant réglementation de la commercialisation des grumes à l’exportation ;
Vu le décret n°0460/PR/MEF du 19 avril 2013 fixant les attributions et l’organisation du Ministère des Eaux et Forêts ;
Vu l’arrêté n°133-MFEPRN-CAB du 11 juin 2014 portant instauration d’une autorisation spéciale pour l’exploitation des produits transformés de Kévazingo ;
Vu le décret n°00473/PR du 28 septembre 2016 portant nomination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
Vu le décret n°00252/PR du 21 août 2017 portant remaniement du Gouvernement de la République, ensemble les textes modificatifs subséquents ;
Le Conseil d’Etat consulté ;
Le Conseil des Ministres entendu ;
D E C R E T E :
Article 1er : Le présent décret, pris en application des dispositions des articles 67 et 297 de la loi n°016/01 du 31 décembre 2001 susvisée, porte mise en réserve d’une espèce végétale de la forêt gabonaise.
Article 2 : En vue de poursuivre la conservation de la biodiversité et de lutter contre l’exploitation forestière illégale, l’espèce ci-après est interdite d’abattage et classée non exploitable à compter de la date de signature du présent décret.
Il s’agit de :
-Kévazingo : Guibourtia Tessmannii : (G. Pellegriniana) : Césalpiniacées.
Article 3 : La violation des dispositions du présent décret expose les contrevenants aux sanctions prévues par les textes en vigueur.
Article 4 : Des textes réglementaires déterminent, en tant que de besoin, les dispositions de toute nature nécessaires à l’application du présent décret.
Article 5 : Le présent décret sera enregistré, publié selon la procédure d’urgence et communiqué partout où besoin sera.
Fait à Libreville, le 19 mars 2018
Par le Président de la République, Chef de l’Etat
Ali BONGO ONDIMBA
Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement
Emmanuel ISSOZE NGONDET
Le Ministre d’Etat, Ministre de la Forêt et de L’Environnement
Pacôme MOUBELET BOUBEYA

Comments