OUF ! AVEC LA CÔTE D’IVOIRE REMISE ENTRE DES MAINS SURES, LA FRANCE TIENT Á NOUVEAU TOUT SON PRÉ-CARRÉ TRADITIONNEL








La France a eu peur que sa zone d’influence ne lui échappa en Afrique. Après l’affront rwandais il fallait s’assurer que d’autres pays africains ne prendraient pas ce mauvais exemple. La France ne permettra pas à d’autres de se prendre en main. Les Togolais et Gabonais furent introduits au pouvoir héréditaire, tandis que la Côte d’Ivoire devait absolument être débarrassée de ce trouble fête de Gbagbo qui avait souvent la témérité de se croire homme libre au lieu de simplement gérer un bien au nom de la tutelle coloniale. Maintenant tout est rentré dans l’ordre. Le pré-carré retrouve tout son caractère franco-africain d’entant avec des décideurs tout à fait prévisibles qui feront tout ce que Sarkozy leur demande.

1. Comme il l’avait fait en se rendant au Gabon, Sarkozy va personnellement installer Ouattara en Côte d’Ivoire
C’est un tapis rouge sang, comme pour symboliser le sang des ivoiriens, que Dramane Ouattara a déroulé sous les pieds de Nicholas Sarkozy, pour l’accueillir à son investiture. Sarkozy ne s’est certainement pas fait prier pour faire comprendre à ceux qui ne l’avaient pas encore fait, que la Côte d’Ivoire était désormais sous contrôle étroit français, en annonçant que les forces françaises resteront sur place et ce pour une durée indéterminée, certainement éternelle comme au Gabon. Pour narguer encore plus les ivoiriens et africains, Nicolas Sarkozy a précisé dans sa déclaration, que c’était uniquement pour protéger les ressortissants français au nombre de 15000 environ, que son pays est intervenu en Côte d’Ivoire, et non pour soutenir un quelconque candidat. Mais qui peut être assez naïf pour croire à cette assertion ? Avec un Gbagbo écarté du pouvoir, les opérateurs français auront à nouveau l’exclusivité des marchés juteux concernant l’exploitation et le pillage des richesses de ce pays. Dans le sillage de Sarkozy, on retrouvait les mêmes du pré-carré, c'est-à-dire Faure Gnassingbé, Ali Bongo, Paul Biya, Sassou Nguesso, Blaise Compaoré etc. Pas vraiment de présence maghrébine, et une toute petite présence anglophone. L’investiture de Ouattara était une fête de Sarkozy et de la françafrique.

2. La France affirme ne pas avoir besoin de l’Afrique, mais pourquoi elle insiste à être présente chez nous ?
Sarkozy qui dit pouvoir se passer de l’Afrique, s’est personnellement déplacé pour assister à l’installation d’un président africain qui a été littéralement porté au pouvoir par des bombardements préalables de l’armée française pour déloger l’ancien occupant des lieux. Oui la France n’a pas besoin de l’Afrique et c’est seulement pour protéger les 15000 ressortissants français que l’armée française a bombardé Gbagbo. Pour ceux qui l’ignorent encore, eh bien un colonel de l’armée française est détaché au cœur du régime Ouattara pour assurer sa sécurité. Comme quoi, on a peur des balles perdues entre ivoiriens. C’est la consécration de la françafrique avec le retour des conseillers militaires au cœur des régimes nègres, pour leur montrer comment mater leur propre population. Des gens à mater, Ouattara en aura beaucoup. La France n’a pas besoin de l’Afrique mais alors pourquoi le conseiller militaire de Ouattara doit être un délégué de Sarkozy ? Pourquoi assistons-nous au retour de la philosophie qui veut entourer les présidences du pré-carré de conseillers français qui ne seraient que les yeux, les oreilles et les bras séculiers de Paris dans le pays ? Pourquoi l’escorte du nouveau président ivoirien doit être assurée par l’armée française ? Pourquoi la régulation de la circulation à Abidjan est-elle faite par des gendarmes français ? Nous sommes en lieu de conclure que la France semble vouloir ostensiblement marquer sa présence et son retour en force en Côte d’Ivoire. On peut même encore aller plus loin et affirmer tout de go que la France est « au pouvoir » en Côte d’Ivoire. Le président français est le seul leader occidental à assister à la cérémonie d'investiture de Ouattara, nous vous l’avions dit. Mais comme nous a révélé un ami un peu boute-en-train, c’est un peu normal, puisque les autres européens s'en foutent, car aucun autre pays occidental ne possède une ambassade directement reliée par tunnel secret avec la présidence d'un pays souverain, ce qui est la cas de la France avec la Côte d'Ivoire, et peut être aussi entre la France et le Gabon.

Chers lecteurs, dans notre pré-carré français en Afrique, nous assistons à une grossière caricature qui consiste au retour triomphal de la françafrique de papa. La mise sous tutelle de nos pays donc de nos richesses sera encore plus effective.

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)