UN GABONAIS LUCIDE QUI VOIT AU TRAVERS DES ÉCRANS DE FUMÉE DU POUVOIR






Nous savions déjà que Luc Bengone Nsi était un de ceux qui voient clairement ce de quoi est vraiment fait le pouvoir au Gabon. Mais en plus de cette clairvoyance, l'homme a passé plus de 8 ans dans les geôles du pouvoir pour avoir osé dire tout haut en l'époque du parti unique triomphant, que la Gabon avait besoin de démocratie. Mais les contributions récentes de ce grand monsieur sont celles pour lesquelles ce billet a été écrit. En effet, M. Bengone Nsi publie régulièrement ses pensées et impressions de la vie politique gabonaise. Vous pourrez trouver ses écrits transcrits assez régulièrement sur le site gabonais "LVDPG". Nous ne reproduirons pas les réflexions de M. Bengone Nsi dans ce billet, car nous savons que vous pourrez aller les lire à la source. Ce que nous ferons, c'est analyser la réflexion de ce monsieur et vous en proposer une synthèse.

1. Dans ses écrits, surtout pour les nouvelles générations de gabonais, Luc Bengone Nsi parle toujours de la relation entre le Gabon comme pourvoyeur de richesses et la France comme maitresse du jeu. Ce qui explique dans son ensemble notre destinée cinquantenaire.
Lu de manière condensée, les écrits de Luc Bengone Nsi ne perdent pas de temps à s'appesantir sur les personnages légers qui peuvent se pavaner dans Libreville au volant de rutilantes 4x4. Non, ce monsieur va droit au but et parle généralement de ceux qui comptent et ceux qui sont véritablement responsables du pouvoir au Gabon. Son regard sur les problèmes du Gabon en est un qui part du présent et remonte à l'origine et chemin faisant, nous éclaire sur les rôles qui ont été distribués, sur les tartufferies et sur ce qui est réel et ce qui ne serait que du décor de théâtre. A la lecture des textes de Luc Bengone Nsi, les points de départ et d'arrivée du pouvoir au Gabon sont mus par les matières premières, les gabonais n'étant rien que des pions dans un jeu qui leur échappe. Les Bongo ont leur rôle, certains opposants ont les leurs. Mais ceux qui ont une trop grande conscience politique, une trop grande gueule et joue les revendicatifs au point de mettre en péril la poule au œuf d'or, seront mis hors d'état de nuire. Vu à travers le prisme de Luc Bengone Nsi, le destin des gabonais n'est pas simplement et purement accidentel. Le destin de notre pays, qui n'est pas meilleur pour le gabonais, a été planifié et demeure sous contrôle.

2. Comment arriver à faire basculer l'équilibre dans lequel on nous force et on nous maintient?
Les textes de M. Bengone nous disent qu'à chaque fois que l'équilibre en place au Gabon est menacé, des mécanismes mis en place par la tutelle coloniale interviennent pour que les conflits et antagonismes qui existent depuis longtemps, ne fassent pas basculer l'ordre établi et que les dérapages soient sans conséquences pour la direction du pouvoir. Dans sa dernière intervention, M. Bengone Nsi nous parle du tragi-comique concept de la "consultation" qu'Ali Bongo utilise ces derniers temps pour se donner l'image d'un rassembleur. Il nous y explique l'aspect ridicule et contre nature d'un concept politique où le pouvoir qui contrôle systématiquement tout dans le pays, demande a ce qui fait office d'opposition de renoncer a toute revendication et toutes velléités d'alternance, pour se mettre aux côtés du pouvoir et faire ensemble quelque chose qui soit viable pour les deux parties. Luc Bengone Nsi a compris que sous ces dehors conciliateurs, le pouvoir demande simplement à l'opposition de se soumettre. Comme d'habitude. Il nous faut comprendre que le pouvoir exige qu'au Gabon, l'opposition soit toujours assise entre deux chaises. L'opposition doit toujours être très ouverte, prête à comprendre la situation, prête à accepter les conditions du pouvoir. Dans de telles circonstances nous dit Luc Bengone Nsi, cette opposition en vient à oublier les revendications telles que la répartition des richesses du pays et l'idée même de la nécessité de l'indépendance du pays ne l'effleure plus. A chacun son rôle dorénavant au Gabon des Bongo. Alors inexorablement, cette opposition est obligée de toujours courber l'échine. Nous arrivons donc a un équilibre où petit à petit, un système de caste se met en place au Gabon; ceux qui dirigent et ceux qui subissent. Les groupements étant hermétiques, c'est-à-dire que dans le temps il y a une sédimentation de ceux qui dirigent qui restent les mêmes, et ceux qui subissent restent aussi les mêmes.

En contrepartie de l'arrangement de gérance du Gabon, la classe dirigeante avec à sa tête les Bongo, est fait détentrice de richesses considérables, particulièrement au niveau foncier mais aussi des pans entiers de ces économies insulaires en possédant les principales sociétés d’importation et de distribution dans le pays et par français et libanais interposés. Cette concentration de la richesse est plus que flagrante au Gabon et laisse présager des soulèvements futurs si les équilibres ne sont pas revus. Dans une société insulaire, comme on peut designer la société gabonaise, la possession de richesses est cruciale car elle assure à cette caste au pouvoir, une hégémonique incontestable sur le reste de la population qui manque presque de tout. Cette richesse est utile à manœuvrer une population rendue servile par le besoin.

Grace aux écrits de Luc Bengone Nsi, le jeune gabonais peut arriver a la longue a comprendre vraiment ce qui se passe dans son. Trop de personnes restent lamentablement ignorantes de la situation du Gabon.

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)