IS GABON IN A DIFFICULT FINANCIAL STATE? LE GABON EST-IL EN PLEINE DIFFICULTÉ FINANCIÈRE?






English version


On Monday and Tuesday, the financial press made it public that Gabon's funds related to a 1 billion US dollars Eurobond, had been frozen by a court order obtained by a creditor, the South African company Aveng. The most curious in this is that not a single official Gabonese news outlet published this important information.

In 2007, Gabon sold Eurobonds to help repay part of its $2.1 billion outstanding debt to the Paris Club of creditor nations. But what is a Eurobond? You may ask. Here are a few definitions, but you may have to consult a financial expert to obtain a deeper understanding of these financial instruments.

A Bond: a loan that lasts for a fixed period that can range from three months to a decade and beyond. It pays out a monthly fee, or coupon, and at the end of the borrowing period the amount borrowed (the principle) is repaid in full.

A Eurobond: a bond issued by a sovereign state, Gabon for example, but whose coupon payments and principle payments are underwritten by the EU. They are less risky than bonds issued by an individual nation, without any guarantees.

Coupon payment: the monthly bond dividend paid out by the bond issuer to the bondholder, which is a percentage of the total loan. So if it is a 1 billion US dollar in 10-year bond with a 4% interest rate, which means the bond holder gets 40 millions US dollars a year, as well as 1 billion US dollars when the 10 years are up.

So dear readers, a bond is therefore another word for a loan. A Eurobond is a collective loan that a country takes from several sources. These loans are viewed favorably because investors are confident that stronger European countries stand behind that debt. The investors have two options once they have lent the money to a government like Gabon; they can just hold the bond once that bond has been issued and the government has the cash. These investors can just collect the interest every year until the loan is repaid. The second option is for investors to sell bonds that have already been issued on the financial markets, just like buying and selling shares on the stock market. The second option is what happened with Gabon Eurobond that was issued in 2007.

Ghana was the first sub-Saharan African country after South Africa to issue Eurobonds, with a $750 million bond issued in late 2007 with an 8.5 percent coupon. Gabon followed shortly after with a 1 billion US dollars issue carrying an 8.2 percent coupon. This means that Gabon borrowed 1 billion dollars for a 10 year term, at an annual interest rate of 8.2%, which is about 82 million dollars a year. But this week, we learn that Gabon was forced to delay the 32 million dollars it was scheduled to pay investors, because a South African company, the Aveng conglomerate, obtained a court order to freeze Gabon's at the financial institution Citi. No explanation was given regarding the nature of the dispute between the Gabonese government and the South African Conglomerate; but one thing is for sure, this dispute has to do with money.

The Aveng Group of South Africa is involved in many sectors, including infrastructure, construction, manufacturing, mining, water etc. According to press releases, the government of Gabon owes this South African Group a lot of money and the group has been waiting for payment for some time. Lately, the group decided to go ask an international financial court to intervene against Gabon. In a press release, Gabon Advisor in this matter, the Lazard Bank, said that: "Following a judgment against Gabon as guarantor obtained by a creditor, a court order has attached the funds at Citi intended for the coupon payment." This, dear readers, means that the Aveng group has obtained that Gabon's money be blocked until it receives a settlement in its financial dispute with its government. The coupon was supposed to be paid on 12 June 2012 and the bond term has a grace period of 10 days. This means, dear readers, that is Gabon does not pay by Friday, 22 June 2012; the country would have officially defaulted on its debt. Removing Aveng's court order very soon is therefore crucial if Gabon is to avoid being officially into default. The executor of this action on the South African side is Nedbank and they have confirmed that the court order was obtained in London and that they had received a proposal of settlement from the Gabonese government. But the South Africans declined to say how much they were asking the Gabonese government to pay, only saying that: "certain payments need to be made before we lift the freezing order."

What is going on? Why can't Gabon pay its bills on time?



Version française


Ce lundi et mardi, la presse financière a rendu public la nouvelle selon laquelle, les fonds du Gabon liés à un emprunt obligataire d'un milliard de dollars US, avaient été gelés par une ordonnance de tribunal obtenue par un créancier, le groupe industriel sud-africain Aveng. Le plus curieux dans tout ça, est qu'aucun organe de presse officielle gabonais n'ait publié cette importante information.

En 2007, le Gabon a vendu des euro-obligations pour aider à rembourser une partie de sa dette de 2,1 milliards de dollars US, auprès du Club de Paris. Mais qu'est-ce qu'une euro-obligation? Vous demanderez vous. Voici quelques définitions, mais vous pourriez aussi consulter un expert financier pour obtenir une meilleure compréhension de ces instruments financiers.

Une obligation: un prêt qui dure pendant une période déterminée qui peut aller de trois mois à une décennie et au-delà. L'emprunteur paie une redevance périodique, ou un coupon, et à la fin de la période d'emprunt, la somme est remboursée en totalité.

Un emprunt obligataire: un emprunt lance par un Etat souverain, le Gabon par exemple, sous formes d'obligations qui sont vendus à des investisseurs; mais dont les paiements de coupons et les paiements principe sont garantis par l'Union Européenne par exemple. Ils sont moins risqués que les obligations émises par une nation donnée, sans aucune garantie.

Paiement du coupon: le dividende obligataire périodique versé par l'émetteur des obligations (l'emprunteur) à l'obligataire (le prêteur), qui est un pourcentage du montant total du prêt. Donc, si c'est 1 milliard de dollars (US) en obligations de 10 ans avec un taux d'intérêt annuel de 4%; cela signifie que le prêteur reçoit 40 millions de dollars américains par an, ainsi que 1 milliard de dollars US lorsque les 10 ans arriveront à leur terme.

Donc, chers lecteurs, une obligation est ainsi un autre mot pour "un prêt". Un emprunt obligataire est un prêt collectif qui se contracte auprès de divers sources. Ces prêts sont considérés favorablement parce que les investisseurs sont confiants du fait que des pays de l'Union Européennes garantissent cette dette. Les investisseurs ont deux options une fois qu'ils ont prêté de l'argent à un gouvernement comme le Gabon. Ils peuvent simplement garder l'obligation, une fois qu'elle a été délivrée et que le gouvernement a perçu l'argent; dans ce cas, ces investisseurs peuvent tout simplement se contenter de recueillir l'intérêt chaque année jusqu'à ce que le prêt soit remboursé. La deuxième option est pour les investisseurs de vendre les obligations qui ont déjà été émises, sur les marchés financiers; tout comme on achète et vend des actions sur le marché boursier. La deuxième option est ce qui s'est passé avec l'emprunt obligataire Gabonais qui a été émis en 2007.

Le Ghana a été le second pays africain sub-saharien, après l'Afrique du Sud, à solliciter des emprunts obligataires, en contractant un tel emprunt de 750 millions de dollars émis à la fin 2007 avec un coupon de 8,5% annuel. Le Gabon a suivi peu de temps après, avec un emprunt d'1 milliard de dollars US, pour un coupon de 8,2% annuel. Cela signifie que le Gabon a emprunté 1 milliard de dollars pour une durée de 10 ans, à un taux d'intérêt annuel de 8,2%, ce qui est d'environ 82 millions de dollars par an. Mais cette semaine, nous apprenons que le Gabon a été contraint de retarder le paiement de 32 millions de dollars, qui était prévu être versé aux investisseurs, car une société sud-africaine, le conglomérat Aveng, a obtenu une ordonnance de la Cour afin de geler ce paiement du Gabon, auprès de l'institution financière Citi. Aucune explication n'a été donnée quant à la nature du différend entre le gouvernement gabonais et le conglomérat sud-africain, mais une chose est sûre, ce différend est d'origine financière.

Le Groupe Aveng d'Afrique du Sud est impliqué dans de nombreux secteurs, tels que l'infrastructure, la construction, la manufacture, l'eau, les mines etc. D'après les communiqués de presse, l'état Gabonais devrait à ce groupe sud-africain beaucoup d'argent et ce groupe est en attente de paiement depuis un certain temps. En définitive, le groupe aurait décidé d'aller demander à un tribunal financier international d'intervenir contre le Gabon. Dans un communiqué de presse, le conseil du Gabon dans cette affaire, la Banque Lazard, a déclaré: "Suite à un arrêté contre le Gabon obtenu par un créancier, une ordonnance du tribunal a gelé les fonds à Citi, destinés au paiement du coupon." Ceci, chers lecteurs, signifie que le groupe Aveng a obtenu que l'argent du Gabon soit bloqué jusqu'à ce qu'il reçoive un règlement dans son litige financier avec son gouvernement. Le coupon était censé être payé le 12 Juin 2012 et le terme d'obligation dispose d'un délai de grâce de 10 jours. Cela signifie, chers lecteurs, que si le Gabon ne paie pas avant le vendredi 22 Juin 2012, le pays aura officiellement fait défaut sur sa dette. Le retrait rapide de l'ordonnance de la cour obtenu par Aveng est donc crucial si le Gabon tient à éviter d'être officiellement en défaut de paiement. L'exécuteur de cette action légale côté sud-africaine est la Nedbank qui a confirmé que l'ordonnance du tribunal a été obtenue à Londres et qu'elle avait déjà reçu une proposition de règlement du gouvernement gabonais. Mais les Sud-Africains ont refusé de dire combien ils exigeaient que le gouvernement gabonais paie, ne se contentant d'affirmer que: "certains paiements doivent être faits avant que nous levions la décision de gel."

Qu'est-ce qui se passe? Pourquoi le Gabon ne peut-il pas payer ses factures à temps?

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)