WHAT TO TAKE AWAY FROM CHANTAL MYBOTO-GONDJOUT’S DECLARATION? QUE RETENIR DE LA DÉCLARATION DE CHANTAL MYBOTO-GONDJOUT?

Photos: J. P. Rougou



English version

Chantal Myboto-Gondjout: "Onaida Maisha Bongo was called Bongo from her birth, her father having established a prenatal recognition certificate. However he, who did not even bore the name of Bongo before 1968, how can he boast that it is he who included in the estate the name of my daughter? In what capacity could he do co, given that he is without documents? "

Annoying Gabon: Those who have the evidence, all the evidence about who was Ali Bongo before 1968, must manifest themselves before the Gabonese people. Time is short and we must end the deception. The procrastination is no longer permitted, nor excusable.

Chantal Myboto-Gondjout: "The document retrieved in Nantes by Mr. Eric Moutet, after a 5hrs wait instead of the normal 10 minutes, is a declaration of birth whose format does not correspond to that used at the time in French Equatorial Africa (AEF). It bears as an official seal, only the stamp of the Ministry of Foreign Affairs of the French Republic, affixed at the time of delivery of the document to Mr. Eric Moutet on 18 November 2015. Therefore believing to be in the presence of another false document, the lawyer decided to proceed to the high court of Nantes by filing a civil suit and a magistrate will be appointed. Should we have gone to trial to obtain a simple birth certificate? "

Annoying Gabon: The three questions that trap Ali Bongo are: if Ali Bongo had a birth certificate, why did he have a fake one made in 2009? If Nantes had in its archives a recognition of birth of Ali Bongo, why then did these services initially say that they had no record of the birth of any Alain Bongo in their 1959 archives? Why did Ali Bongo himself tell Alain Foka that the document presented in 2009 was a fake?

Chantal Myboto-Gondjout: "I will have a DNA test done to remove any doubt but importantly we will demand the same for her client Ali Bongo Ondimba."

Annoying Gabon: For this DNA test, three conditions will be necessary; 1) ensure that Ali Bongo’s sample would have been taken from him, because given where the imposture is, he will use the sample of a natural child of Omar Bongo; 2) use a laboratory that is above suspicion with witnesses along the chain of custody, from sample collection until the delivery of results; 3) have a plan B, so that if Ali Bongo refuses to submit the sample, that of his daughter could be used for this test, since his daughter carries 50% of the genetic heritage of Ali Bongo.

Chantal Myboto-Gondjout: "Delta Synergie is a company that brings together all the interests of the Bongo family and allies in all major sectors of the national economic system. Money does not like noise, said Leon Mebiame; and money is power. Delta Synergie is the water and electricity we consume, it is retail, it is the Regab we drink in the neighborhood, it is the fuel that we consume, it is L’Union we read daily, it is banking, insurance, oil, timber, manganese etc. etc. Delta Synergie is also interests in other African countries and Europe. Delta Synergie is Ali Bongo’s weapon of blackmail and bluff against French interests, to remain in power. You understand better these overlapping interests that sequester Gabon and the Gabonese people by a family, a clan and their interests with France. How can we think to live a change when we do not have the ability to decide freely and make life choices for our country? It is the Gabon which loses. "

Annoying Gabon: The Gabonese people have the means to make Delta Synergie suffer because it is this octopus which needs the Gabonese consumer more than the opposite. The Gabonese people may decide to use the least possible, Delta-Synergie products. This can be done at enormous sacrifices of course, but it is possible. A good Boycott of Delta Synergy can bear fruit. If the Gabonese people say as long as Ali Bongo is there, no more purchase at CKDO, no more Regab etc., the French will react to the certain shortfall.

Chantal Myboto-Gondjout: "a normal year has 365 days and each day of the year, and I mean every day of the year, I can provide to them funny true and sordid stories of their leader and his company. But OK! But OK! I want to keep my feet clean and not fall into the mud. They know and I am weighing my words: that far from being the person he wants to appear to be, their champion is a pervert devoid of morals and scruples and who has transformed their environment into a place of perdition."

Annoying Gabon: Gabon needs to know everything about these sleazy stories. All these sordid matters should be made public. The cleaning of the republic requires this great unveiling.

Chantal Myboto-Gondjout: "Proud to be the daughter of the teacher and of the education he gave me, I went to school and I was well trained. I graduated from the Institute of International Relations (ILERI) and the International Institute of Public Administration IIAP. And him, beside fake birth certificates, is he able to show us his different diplomas from high school to university? Can he show us classmates who accompanied him throughout high school and university? When I speak of 9th grade by forcing, this is not a joke. "

Annoying Gabon: Fake birth certificate, fake degrees! What is true in this man?

Chantal Myboto-Gondjout: "When the body of Omar Bongo Ondimba arrived in Libreville and the official foreign delegations came to pay their last tribute to the late President, Ali Bongo Ondimba was already made president during a meeting in the Moroccan room; the body his father still lying in the next room. We were on 16 June 2009. France had decided it, in their eyes, Ali was the most able to defend its interests and the important Gabonese politicians present at the meeting accepted this. This decision was confirmed during a meeting held on 13 July 2009 from 20h30 to 22h00 at the Elysee; meeting at which was present an important Gabonese politician who served the father and is still serving the son. This meeting occurred because some members of the opposition had the misfortune to be received by Brice Hortefeux and Bruno Joubert. This decision was very firmly enforced on 14 July 2009 just hours before the parade in France, in these terms: Ali nothing but Ali. As if this was not enough, of an envoy of Ali was sent in August 2009 in St Maxime in the south of France, to meet with Robert Bourgi and Joyandet, French minister of Cooperation. The next day the second flew to the capital of a country of the sub region to ask the head of state of that country to stop funding the Gabonese opposition."

Annoying Gabon: In other words, the 2009 election was a mere formality. But why those who knew that France had already chosen, still wanted to participate in this masquerade? Are we better prepared in 2016 to avoid a repetition?




Version française

Chantal Myboto-Gondjout : «Onaida Maisha s'est appelée Bongo dès sa naissance, son père ayant fait établir un acte de reconnaissance prénatal. Mais alors Lui qui ne portait même pas le nom de Bongo avant 1968 comment peut-il se targuer de dire qu'il a inséré dans la succession le nom de ma fille? En quelle qualité aurait-il pu se le permettre lui qui est un SPF (sans papier fixe) ? »

Gabon Enervant : Ceux qui ont les évidences, toutes les évidences de qui était Ali Bongo avant 1968, doivent se manifester au peuple Gabonais. Le temps presse et nous devons en finir avec l’imposture. La tergiversation n’est plus permise, ni excusable.

Chantal Myboto-Gondjout: « Le document récupéré à Nantes par Maître Éric Moutet après 5h d'attente au lieu de 10 minutes en temps normal est une déclaration de naissance dont le format ne correspond nullement à ceux utilisés à l'époque au niveau en Afrique Equatorial Française (AEF). Il n’arbore comme seule mention officielle qu’un tampon du Ministère des Affaires Etrangères de la République Française apposé au moment de la remise du document à maître Éric Moutet le 18 Novembre 2015. C'est pourquoi estimant être en présence d’un autre faux, l’avocat a décidé de poursuivre la procédure au tribunal de grande instance de Nantes par le dépôt d'une une plainte avec constitution de partie civile et qu'un juge d'instruction va être nommé. Fallait-il aller jusqu'au procès pour obtenir un simple acte de naissance ?»

Gabon Enervant : Les trois questions qui piègent Ali Bongo sont les suivantes : si Ali Bongo avait un acte de naissance, pourquoi s’est-il fait confectionner un faux en 2009 ? Si Nantes avait dans ses archives une reconnaissance de naissance d’Ali Bongo, pourquoi ces services avaient initialement déclaré n’avoir aucune trace de la naissance d’un quelconque Alain Bongo dans leurs archives de 1959 ? Pourquoi Ali Bongo a-t-il lui-même dit à Alain Foka que le document présenté en 2009 était un faux ?

Chantal Myboto-Gondjout : «je ferai pratiquer un test ADN pour lever toute équivoque mais surtout nous exigerons la même chose pour son client Ali Bongo Ondimba ».

Gabon Enervant: Pour ce test d’ADN, trois conditions seront nécessaires ; 1) s’assurer que l’échantillon d’Ali Bongo aurait bien été prélevé sur lui, car au point où en est l’imposture, il va se servir de l’échantillon d’un enfant naturel d’Omar Bongo ; 2) utiliser un laboratoire au-dessus de tout soupçon avec des témoins pour toutes la chaine d’évènements, du prélèvement des échantillons jusqu'à la délivrance des résultats; 3) avoir un plan B, de sorte que si Ali Bongo refusait de soumettre son échantillon, on puisse utiliser celui de sa fille pour ce test, puisque sa fille porte en elle 50% du patrimoine génétique d’Ali Bongo.

Chantal Myboto-Gondjout: «Delta Synergie est une société qui regroupe tous les intérêts de la famille Bongo et alliés sur l’ensemble des grands secteurs de l’appareil économique national. L’argent n’aime pas le bruit disait Léon Mebiame et l’argent est le pouvoir. Delta Synergie c’est l’eau et l’électricité que nous consommons, c’est la grande distribution, c’est la Régab que nous buvons au quartier, c’est l’essence que nous consommons, c’est l’Union que nous lisons quotidiennement, ce sont les banques, les assurances, le pétrole, le bois, le manganèse etc. etc. Delta Synergie ce sont aussi des intérêts dans d’autres pays africains et en Europe. Delta Synergie c’est l’arme du chantage et du bluff d’Ali envers les intérêts français pour se maintenir au pouvoir. Vous comprenez mieux ces intérêts croisés qui séquestrent le Gabon et le peuple gabonais par une famille, un clan et ses intérêts avec la France. Comment peut-on penser vivre l’alternance quand on n’est pas en capacité de décider et de faire librement ses choix de vie pour son pays ? C’est le Gabon qui perd. »

Gabon Enervant: Le peuple Gabonais a les moyens de faire souffrir Delta Synergie, car c’est cette pieuvre qui a plus besoin du consommateur Gabonais que l’inverse. Le peuple Gabonais peut décider de consommer le moins possible les produits Delta-Synergie. Cela peut se faire, au prix d’énormes sacrifices certes, mais c’est possible. Un bon boycott de Delta Synergie peut porter des fruits. Si les Gabonais disent que tant qu’Ali est là, plus d’achat à CKDO, plus de Régab etc., les Français vont réagir face au manque à gagner certain.

Chantal Myboto-Gondjout: « une année normale a 365 jours et que chaque jour de l’année, je dis bien chaque jour de l'année, je peux les régaler d'histoires vraies cocasses et sordides sur leur chef et sa compagnie. Mais bon! Mais bon!, je veux garder mes pieds propres pour ne pas tomber dans la boue. Qu'ils sachent et je pèse mes mots : Que loin d'être la personne qu'elle veut paraître, leur champion est un être pervers dépourvu de morale et de scrupules et qui a transformé leur environnement en un lieu de perdition. »

Gabon Enervant: Le Gabon a besoin de tout savoir sur ces croustilles. Toutes ces sordides affaires doivent être rendues publiques. Le nettoyage de la république nécessite ce grand déballage.

Chantal Myboto-Gondjout: «Fière d’être la fille de l’instituteur et de l'éducation qu'il m'a donnée, moi je suis allée à l’école et j’ai été bien formée. Je suis diplômée de l'institut de relations internationales (ILERI) et de l'institut international d'administration publique l'IIAP. Et lui en dehors des faux actes de naissance, est-il capable de nous montrer ses différents diplômes depuis le lycée jusqu’à l’université ? Peut-il nous présenter des collègues de classe ou d’université qui l’ont accompagné pendant tout son cursus scolaire et universitaire ? Quand je vous parle de 4eme pousse pousse, ce n’est pas de la blague. »

Gabon Enervant: Faux acte de naissance, faux diplômes ! Qu’y a-t-il de vrai dans cet homme ?

Chantal Myboto-Gondjout: « Lorsque la dépouille d’Omar Bongo Ondimba arrive à Libreville et que les délégations officielles étrangères viennent rendre leur dernier hommage au président disparu, Ali Bongo Ondimba est déjà fait président au cours d’une réunion au salon marocain le corps de son père encore allongé dans la salle d’à côté. Nous étions le16 juin 2009. La France en avait décidé ainsi, à ses yeux, Ali était celui à même de mieux défendre ses intérêts et les hautes personnalités politiques gabonaises présentent à cette réunion l’ont accepté. Cette décision a été confirmée lors d'une réunion tenue le 13 juillet 2009 de 20h30 à 22h à l'Élysée réunion au cours de laquelle était présente une importante personnalité politique gabonaise ayant servi le père qui sert aujourd'hui encore le fils cette réunion a eu lieu parce que certains opposants avaient eu la malchance d'être reçus par Brice Hortefeux et Bruno Joubert. Décision actée de manière très ferme le 14 juillet 2009 à quelques heures du défilé par la France en ces termes Ali Rien qu’Ali. Comme si cela ne suffisait pas un émissaire d'Ali est envoyé en Août 2009 à St Maxime dans le sud de la France, rencontrer Robert Bourgi et Joyandet ministre Français de la coopération. Le lendemain ce dernier s'envole à destination d'une capitale d'un pays de la sous-région demandé au chef de l'Etat de ce pays d’arrêter de financer les opposants gabonais. »

Gabon Enervant: En d’autres termes, l’élection de 2009 ne fut qu’une formalité. Mais pourquoi ceux qui savaient que la France avait déjà choisi, ont-ils quand même tenu à participer à cette mascarade ? Sommes-nous mieux préparés en 2016 pour éviter un bis repetita ?

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

PARIS MATCH EXPLAINS WHY ALI BONGO IS UPSET WITH THE OBSERVERS OF THE EUROPEAN UNION. PARIS MATCH NOUS EXPLIQUE POURQUOI ALI BONGO EN VEUT AUX OBSERVATEURS DE L’UNION EUROPÉENNE