ALI BONGO BOASTS ON THE VOICE OF AMERICA TO HAVE WON THE PDG PRIMARY IN 2009. ALI BONGO SE VANTE SUR LA VOIX DE L’AMÉRIQUE D’AVOIR REMPORTÉ LES PRIMAIRES PDG EN 2009





English version


To Idriss Fall of The Voice of America’s microphone, Ali Bongo has denied being at the head of a monarchy by arguing that he was designated regularly in 2009, following a primary process he would have won hands down; and in 2016, a primary is not necessary since the Statute of the PDG stipulates that the incumbent president is to be the "natural candidate". Of course, this flows naturally when one knows the regime’s logic!

However, if Idriss Fall had only known Gabon a little more, he could have contended with Ali Bongo that, about 2009, these primaries were not held "as we understand they should have." Here's description of this supposed primary, by journalist Jean de Dieu Ndoutoum-Eyi in his book " Démocratie Dynastique au Gabon " from page 93:


Version française

Au micro d’Idriss Fall de La Voix de l’Amérique, Ali Bongo s’est défendu d’être à la tête d’un régime monarchique en arguant qu’il aurait été désigné a la régulière en 2009, suite à des primaires qu’il aurait remportées haut la main ; et que pour 2016, des primaires ne s’imposaient pas puisque les statuts du PDG voudraient que le président sortant soit « le candidat naturel ». Évidemment, ça coule de source quand on connait la logique du régime !

Mais seulement, Idriss Fall, s’il connaissait mieux le Gabon, aurait pu rétorquer à Ali Bongo, à propos de 2009, que ces primaires ne s’étaient pas déroulées « comme on l’entend ». Voici la description que fait de ces fameux primaires, le journaliste Jean de Dieu Ndoutoum-Eyi dans son livre « Démocratie Dynastique au Gabon », à partir de la page 93 :









Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE