WHY DO WE FOCUS ON MANUEL VALLS? BUT SIMPLY BECAUSE WHAT HE SAID IS UNACCEPTABLE. POURQUOI NOUS NOUS FOCALISONS SUR MANUEL VALLS ? MAIS SIMPLEMENT PARCE QUE SES PROPOS SONT INACCEPTABLES




English version

There are still people who make one wonder what planet they live on. Some compatriots have sent messages asking us not to place too much weight on what the French Prime Minister Manuel Valls said. But we believe that ignoring Valls would be fatal; and here's why:

1. It is a secret to no one that all the heads of state of françafrique in the Gulf of Guinea in general and in Gabon in particular, got there by being chosen by France.
2. Consequently, any opinion of the French Prime Minister on the choice of who should be the president of Gabon, should interest us at the highest level. Without the agreement and help of France, Ali Bongo would never have come to power.
3. Deep within ourselves, we all know that we are not really independent or sovereign. The recent rigged election has just reminded us of that. So we are fighting for that freedom, for this sovereignty, by wanting alternation in power.
4. We observe today that instead of accompanying the Gabonese people toward alternation in power, France through its Prime Minister, speaks of a dialogue with Ali Bongo. It seems that France wants this dialogue to bring things back to normal and preserve their version of stability in Gabon which is to have the Bongos in power and a muzzled people. This request by Manuel Valls should not enchant any patriot.
5. We all know that the big business in offshore oil, diamonds, gold, coltan, potassium, manganese, iron, wood, rare metals, etc., do not mix with democracy in our countries, in the eyes of some.
6. It is therefore easy to understand why when we talk about democracy, Manuel Valls hears that as a threat against French interests; and in the end, between our democracy and his economic and strategic security, he chooses the second option.

Dear readers, we are talking about Manuel Valls, because we can no longer take a situation that requires us to have imposters as leaders. Manuel Valls asks us to dialogue with Ali Bongo, but to talk about what? We are asked to cultivate appeasement; but how can a people who have their votes stolen with regularity and who are killed, be appeased?

We have no choice but to continue the resistance by giving up not even an inche; so that 2016 does not become 2009!



Version française

Il y a encore des gens dont on peut se demander sur quelle planète ils vivent. Des compatriotes nous ont envoyé des messages nous demandant de ne pas accorder trop d’importance au propos du Premier Ministre Français Manuel Valls. Mais nous pensons qu’ignorer Valls serait une erreur fatale ; et voici pourquoi :

1. Il n'est un mystère pour personne que tous les chefs d’Etats de la Françafrique dans le Golfe de Guinée en général et au Gabon en particulier, sont en poste grâce à leur adoubement par la France.
2. En conséquence, toute opinion d’un Premier Ministre Français sur le choix du président Gabonais, devrait nous intéresser au plus haut point. Sans l'accord et l'aide de la France, jamais Ali Bongo ne serait arrivé au pouvoir.
3. Au fond de nous-mêmes, nous savons tous que nous ne sommes pas vraiment indépendants, ni souverains. La récente élection truquée vient de nous le rappeler. Nous nous battons donc pour obtenir cette liberté, cette souveraineté, en réclamant l’alternance.
4. Nous remarquons aujourd’hui qu’au lieu d’accompagner les Gabonais vers l’alternance, la France par la voix de son Premier Ministre, nous parle d’un dialogue avec Ali Bongo. Il semble que la France veuille de ce dialogue pour ramener les choses à la normale et préserver sa version de la stabilité au Gabon qui consiste à avoir les Bongo au pouvoir et un peuple muselé. Cette requête de Manuel Valls ne devrait enchanter aucun patriote.
5. Nous savons tous que les gros intérêts dans le pétrole offshore, le diamant, l'or, le coltan, la potasse, le manganèse, le fer, le bois, les métaux rares, etc., ne font pas bon ménage avec la démocratie chez nous, aux yeux de certains.
6. On comprend donc aisément pourquoi quand nous parlons de démocratie, Manuel Valls lui entend une menace contre la main mise française ; et au finish entre notre démocratie et sa sécurité économique et stratégique, il choisit la seconde option.


Chers lecteurs, nous parlons de Manuel Valls, parce que nous n’en pouvons plus de supporter une situation qui nous oblige à avoir comme dirigeants des imposteurs. Manuel Valls nous demande de dialoguer avec Ali Bongo, mais pour parler de quoi ? On nous demande de cultiver l’apaisement ; mais comment un peuple à qui on vole ses suffrages avec régularité et qu’on tue, peut-il être apaisé ?

Nous n’avons pas le choix mais de continuer la résistance en ne lâchant absolument rien; pour que 2016 ne devienne pas 2009 !

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE