A SCIENTIFIC STUDY ABOUT THE ENVIRONMENTAL IMPACT OF THE MASSIVE EXPLOITATION OF PALM OIL IN INDONESIA. UNE ÉTUDE SCIENTIFIQUE Á PROPOS DE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL DE L’EXPLOITATION MASSIVE DU PALMIER Á HUILE EN INDONÉSIE






English version

In our last posting, we presented a scientific study of the impact of rubber cultivation on the environment in Asia. Numerous readers wrote to us requesting the PDF versions of these scientific articles; thus proving the real interest they had for this topic. Knowing that the same company that is trying to expand the cultivation of rubber, OLAM, is also planning to massively plant palm trees for the production of palm oil, we are presenting to you another scientific study; this one about the environmental effect of the expansion of oil palm plantations. Some readers may ask why we are publishing these studies. The answer is that when people come to take the land of the citizens, it is important for these citizens to measure what would be the effect of the activities for which their land is going to be used and whether or not in the end, their lives would be better or worse. This is about informing the population, so it would know what to expect from these OLAM projects.

The study presented here, was published in the American scientific journal “Proceedings of the National Academy of the Sciences”, in May 2012. Its title and authors are mentioned in the image above. This study is also very critical because OLAM is already present in Indonesia and it is because the government of Indonesia realized the environmental devastation of this massive deforestation that it banned such methods all together. It is after that ban that OLAM came to Africa looking for land on which to expand. This fact was revealed in March 2011 by the journal “The Ecologist”. Thus, dear readers, what happened to the environment of Indonesia is responsible for bringing OLAM to Gabon and is likely also to eventually happen to the Gabonese environment.

Here are the conclusions of that study.

1. Land conversion from forest to Oil Palm

From 1989 to 2008, about 49% of forest has been converted into oil palm plantations. At the same time an increase of forest fires has been observed in Indonesia as palm trees are more susceptible to forest fire that primary forest natural species.

2. Carbon flux

From 1989 to 2008, these authors finds that the net carbon emission from the areas that were deforested and planted with oil palm trees, increased by 19%.

3. Effect on agrarian communities

191 villages were affected with significant reduction of their agrarian land to accommodate the planting of oil palm trees. Regional deforestation is affecting the ability of these populations to make a living with subsistence agriculture.

This study concludes that it was a mistake for the Indonesian government to have considered these community owned agricultural lands as underused by their populations, because the locals were making better use of the land than the companies massively destroying the forest and replacing it with palm trees. Such a brutal replacement caused a lot of environmental degradation as well as significant threats to the welfare of the surrounding communities because of increase in carbon emission and frequent forest fires.

Is this what is wanted for Gabon? Have serious studies been conducted? Why is the Gabonese government so prompt to convert a rich national heritage like our collective land, into massive plantations for cash crops for foreigners, all the while disregarding both the rights of Gabonese smallholder farmers and the diverse services these lands provide to all of us and to our welfare? What is so appealing about massive deforestation?



Version française

Dans notre billet précédent, nous avons présenté une étude scientifique sur l'impact de la culture de l'hévéa sur l'environnement en Asie. De nombreux lecteurs nous ont écrit demandant les versions PDF de ces articles scientifiques; prouvant ainsi l'intérêt réel qu'ils avaient pour ce sujet. Sachant que la même société qui cherche à étendre la culture de l’hévéa, OLAM, prévoit également de massivement planter des palmiers à huile, nous vous présentons une autre étude scientifique; celle-ci sur l'effet environnemental de l'expansion des plantations de palmiers à huile. Certains lecteurs peuvent se demander pourquoi nous publions ces études. La réponse: quand les gens viennent pour prendre la terre des citoyens, il est important pour ces citoyens de mesurer ce que serait l'effet des activités pour lesquelles leur terre va être utilisée et si oui ou non en fin de compte, leur vie serait meilleure ou pire. Il s’agit d'informer la population, de sorte qu'elle sache à quoi s'en tenir avec ces projets d’OLAM.

L'étude présentée ici, a été publiée dans la revue scientifique américaine «Proceedings of the National Academy of the Sciences», en mai 2012. Son titre et ses auteurs sont mentionnés sur l'image ci-dessus. Cette étude est également très importante, car OLAM est déjà présent en Indonésie et c'est parce que le gouvernement Indonésien a réalisé la dévastation de l'environnement due à cette déforestation massive qu’il a interdit totalement ces méthodes. C'est après cette interdiction qu’OLAM est venu en Afrique à la recherche de terres sur lesquelles continuer son expansion. Ce fait a été révélé en Mars 2011 par la revue "The Ecologist". Ainsi, chers lecteurs, ce qui est arrivé à l'environnement de l'Indonésie est la raison pour quelle OLAM se trouve au Gabon et probablement la même chose arrivera également, à terme, à l'environnement gabonais.


Voici les conclusions de cette étude.

1. La conversion des terres de forêt en palmeraie

De 1989 à 2008, environ 49% de la forêt a été convertie en plantations de palmiers à huile. Dans le même temps une augmentation des incendies de forêt a été observée en Indonésie, vu que les palmiers sont plus sensibles aux incendies de forêt que les espèces forestières naturelles.

2. Les flux de carbone

De 1989 à 2008, ces auteurs estiment que les émissions nettes de gaz carbonique à partir des zones qui ont été déboisées et plantées de palmiers à huile, a augmenté de 19%.

3. Effet sur les communautés agraires

191 villages ont été touchés par une réduction significative de leurs terres agraires pour accueillir les plantations de palmiers à huile. La déforestation régionale affecte la capacité de ces populations à gagner leur vie avec l'agriculture de subsistance.

Cette étude conclut que ce fut une erreur pour le gouvernement indonésien d’avoir estimé que ces terres agricoles communautaires étaient sous-utilisées par leurs populations, parce que les habitants faisaient un meilleur usage de la terre que les entreprises qui massivement, détruisent la forêt et la remplacent par des palmeraies. Un tel remplacement brutal cause beaucoup de dégradation à l'environnement ainsi que des menaces importantes pour le bien-être des communautés avoisinantes en raison de l'augmentation des émissions de gaz carbonique et des fréquents incendies de forêt.

Est-ce que c’est ça qui est voulu pour le Gabon? Est-ce que des études sérieuses été menées? Pourquoi le gouvernement gabonais est-il si prompt à convertir un riche patrimoine national, comme notre terre collective, en des plantations massives de cultures de rente pour les étrangers, tout en négligeant les droits des petits agriculteurs gabonais et les services divers que ces terres fournissent à chacun d'entre nous et à notre bien-être? Qu’y a-t-il de si attrayant dans la déforestation massive?

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI