IN THE CURRENT CIRCUMSTANCES IN GABON, THERE IS NO POINT IN VOTING! DANS LES CIRCONSTANCES ACTUELLES AU GABON, IL NE SERT À RIEN DE VOTER !

 


 

 

English version

 

Given the total control of the electoral system by the Bongo regime, the Gabonese people have no real authority and are powerless to determine who govern them. The reality in Gabon is that there is nothing to be decided by voting. Everything is predetermined.

 

Dear readers, this time we must publicly and clearly declare to the electoralists that we are indifferent to their election. We will not vote, this is not our problem.

 

Dear readers, you must understand that the very act of voting in these false elections means that you are supporting that electoral farce and this is not an action worthy of self-respecting citizens. The Bongo regime itself is not overly concerned about how the Gabonese people vote because the final result is all but a foregone conclusion. All they want is for people to vote, because they want to present the illusion of pluralistic democracy in Gabon.

 

What the regime is truly interested in, however, is voter turnout. You must understand that when no one or fewer people vote, it becomes more difficult for the regime to claim that the elections were “legitimate.” Moreover, fewer ballots in the boxes mean that elections officials will have to work that much harder to manipulate the results. If only 10% of the people vote, they cannot say that 99,9% of a given group of people gave them their vote. Thus, a low voter turnout is the only thing that could possibly inconvenience the regime because it would show that the country is far from being a democracy.

 

In Gabon, currently, candidates not representing the current regime’s interests have no chance of being elected. So, why bother to vote? Gabon has a parliament with 90 percent of the seats held by members of the president’s party. This deprives the Gabonese parliament of any legitimacy in the eyes of the people.

 

Dear readers, you must consider that the only thing saving the Bongo regime from international ridicule, is when the Gabonese people participate in the elections, because this participation gives the regime what it wants: to project the impression that there is at least some pluralism in the way the country choses its leaders.

 

Some people are saying that it is a mistake not to vote because it hand the victory to the Bongo regime. Our response is that since the Bongo are going to win anyway, why provide them legitimacy by voting?

 

The whole problem is that with the Bongos in control of the country, people don't believe in the very possibility of change. To participate in the election is simply to play the Bongo's game. The best way to weaken the regime, is to not participate in anything the regime does.

 

We should not care about the Bongos electoral spectacle, which we already know the ending, What we care about is that Gabon has real, competitive, free and fair elections. In definitive, this isn't a vote going on in Gabon, this is a tautology. Voting in Gabon only means one thing: confirming that a Bongo is the president of Gabon.

 

 

 

Version française

 

Compte tenu du contrôle total du système électoral par le régime Bongo, le peuple gabonais n’a pas d’autorité réelle et est impuissant à déterminer qui le gouverne. La réalité au Gabon est qu’il n’y a rien à décider par le vote. Tout est prédéterminé.

 

Chers lecteurs, cette fois, nous devons déclarer publiquement et clairement aux électoralistes que nous sommes indifférents à leur élection. Nous ne voterons pas, ce n’est pas notre problème.

 

Chers lecteurs, vous devez comprendre que l’acte même de voter dans ces fausses élections signifie que vous soutenez cette farce électorale et ce n’est pas une action digne de citoyens qui se respectent. Le régime Bongo lui-même n’est pas trop préoccupé par la façon dont le peuple gabonais vote parce que le résultat final est acquis d’avance. Tout ce qu’il veut, c’est que les gens votent, parce qu’il veut présenter l’illusion d’une démocratie pluraliste au Gabon.

 

Ce qui intéresse vraiment le régime, cependant, c’est la participation électorale. Vous devez comprendre que lorsque peu de gens, ou moins de gens votent, il devient plus difficile pour le régime de prétendre que les élections étaient « légitimes ». De plus, moins de bulletins de vote dans les urnes signifient que les responsables électoraux auront beaucoup plus de peine à manipuler les résultats. Si seulement 10% des gens votait, ils ne pourraient pas dire que 99,9% d’un groupe donné de personnes leur ont donné leurs votes. Ainsi, une faible participation électorale est la seule chose qui pourrait éventuellement gêner le régime car elle montrerait que le pays est loin d’être une démocratie.

 

Au Gabon, actuellement, les candidats qui ne représentent pas les intérêts du régime actuel n’ont aucune chance d’être élus. Alors, pourquoi se donner la peine de voter ? Le Gabon a un parlement avec 90% des sièges détenus par les membres du parti du président. Cela prive le parlement gabonais de toute légitimité aux yeux du peuple.

 

Chers lecteurs, vous devez considérer que la seule chose qui sauve le régime Bongo du ridicule international, c’est lorsque le peuple gabonais participe aux élections, car cette participation donne au régime ce qu’il veut : projeter l’impression qu’il y a au moins un certain pluralisme dans la façon dont le pays choisit ses dirigeants.

 

Certains disent que c’est une erreur de ne pas voter parce que cela donne la victoire au régime Bongo. Notre réponse est que puisque les Bongo vont gagner de toute façon, pourquoi leur donner une légitimité en votant ?

 

Tout le problème est qu’avec les Bongos qui contrôlent le pays, les gens ne croient pas en la possibilité même d’un changement. Participer à l’élection, c’est simplement jouer le jeu des Bongo. La meilleure façon d’affaiblir le régime, c’est de ne pas participer à tout ce qu’il fait.

 

Nous ne devrions pas nous soucier du spectacle électoral des Bongos, dont nous connaissons déjà la finalité ; ce qui nous importe, c’est que le Gabon ait des élections réelles, compétitives, libres et équitables. En définitive, ce qui se passe au Gabon n’est pas un vote, c’est une tautologie. Voter au Gabon ne signifie qu’une chose : confirmer qu’un Bongo sera le président du Gabon.

Comments

Popular posts from this blog

GAGAN GUPTA’S MASTERFUL TRICK! LA MAGISTRALE ENTOURLOUPE DE GAGAN GUPTA !

NOUREDDIN BONGO-VALENTIN MINIONS HAVE GABON’S OIL IN THEIR HANDS! LES OBLIGÉS DE NOUREDDIN BONGO-VALENTIN ONT EN MAIN LE PÉTROLE GABONAIS !