RÉGIS IMMONGAULT UNDERSTANDS NOTHING OF THE ECONOMY, THIS IS SERIOUS! RÉGIS IMMONGAULT NE COMPREND RIEN À L’ÉCONOMIE, C’EST GRAVE!





English version

A minister of the economy who shows elementary deficiencies in his interpretation of the economic parameters of his country; it had to be in Gabon that it had to happen!

In an article in the serious Gabonreview, it is revealed that Regis Immongault, the Gabonese Minister of Economy, considers that Moody's rating agency was wrong in its assessment of the Gabonese economy and that things would not be as catastrophic as that agency which has again just lowered the rating of Gabon, said. Dear readers, one has to wonder who is Immongault drug dealer?

Dear readers, apart from mathematics themselves and physics, economics is the academic field that happens to be the most mathematized. Etymologically, the commonly accepted definition of the word 'science' is that it is a discipline organized around a set of knowledge of a given field. A science can be "exact" when relations between the different objects composing it are stable, repetitive and consistent. The exact sciences are the sciences of logic, in that they operate by deduction rather than induction.

The term economy comes from the Latin aeconomia, which itself comes from the Greek oikonomia, which means: the management of the house. So, economics is the discipline that studies how humans use their environment and the resources therein. In other words, the economy is the science of resource usage; it is a science of balance and exchange. Economics, while not a classic exact science like physics, comes close to its rigor, economics use mathematics to develop their reasoning and models.

Rating agencies play a key role in the global economy and employ many economists and mathematicians are using mathematical models to calculate the solvency of states and the risks inherent to a particular country. It is this mathematization of the economy that gave birth to the branch called: Econometrics; which is the one that models with curves and mathematical functions, economic realities.

Regis Immongault’s interviews, as lamentable as they are, only prove one thing: the Gabonese Minister of Economy is an economic illiterate. Everyone knows that Gabon will go from budget deficit to budget deficit; that oil revenues are shrinking; that the diversification of the economy is in trouble; that promised new revenues are nonexistent; that Gabon will have to borrow even more to fill the inevitable cost overruns that will continue to be displayed. The answer Regis Immongault gives to this situation has never been quantified nor mathematized; but only made of nonsense like: "there is no peril right now!"

The person in charge of directing the country's economy should be able to do better that this. No, Moody's was not wrong as all mathematical models indicate that the country is ruined and that, whether you like it or not, Mr. Immongault, is the strict scientific reality that the figures show. However much you tell us that the country is doing great, but we see the reality with our own eyes, and it is worrying for Gabon.



Version française

Un ministre de l’économie qui démontre des carences élémentaires dans son interprétation des paramètres économiques de son pays; il fallait que ce soit au Gabon que cela arrive!

Dans un article du très sérieux Gabonreview, il nous est révélé que Régis Immongault, le ministre Gabonais de l’Economie, estimerait que l’Agence de notation Moody’s se tromperait dans son évaluation de l’économie Gabonaise et que les choses ne seraient pas aussi catastrophiques que le dit cette agence qui vient encore d’abaisser la note souveraine du Gabon. Chers lecteurs, on doit se demander qui est le dealer de drogue qui ravitaille Immongault ?

Chers lecteurs, en dehors des mathématiques elles-mêmes et de la physique, les sciences économiques sont le domaine académique le plus mathématisé. Etymologiquement, la définition la plus admise du mot « science » est qu’elle soit une discipline organisée autour d’un ensemble de connaissances relatives à un domaine donné. Une science peut être « exacte » quand les relations entre les différents objets qui la composent sont stables, répétitives et cohérentes. Les sciences exactes sont les sciences de la logique, en ce sens qu’elles fonctionnent par la déduction plutôt que par l’induction.

Le terme économie vient du latin aeconomia, qui lui-même est issu du grec oikonomía, qui signifie : la gestion de la maison. Les sciences économiques sont donc la discipline qui étudie la façon dont les êtres humains utilisent leur environnement et les ressources qui s’y trouvent. En d’autres termes, l’économie est la science de l’utilisation des ressources ; c’est une science de l’équilibre et de l’échange. L’économie, sans être une science exacte classique comme la physique, s’en rapproche par sa rigueur, l’économie se sert des mathématiques pour développer ses raisonnements et ses modèles.

Les agences de notation jouent un rôle déterminant dans l’économie mondiale et elles emploient de nombreux économistes et mathématiciens qui se basent sur des modèles mathématiques pour calculer la solvabilité des Etats et les risques inhérents à tel ou tel pays. C’est cette mathématisation de l’économie qui a donné naissance à la branche appelée : économétrie ; qui est celle qui modélise par des courbes et des fonctions mathématiques, les réalités économiques.

Les interviews de Régis Immongault, aussi lamentables les unes que les autres, nous prouvent une seule chose : le ministre Gabonais de l’économie est un analphabète économique. Tout le monde sait que le Gabon va de déficit budgétaire en déficit budgétaire ; que les recettes pétrolières s’amoindrissent ; que la diversification de l’économie bat de l’aile ; que les nouveaux revenus tant promis sont inexistants ; que le Gabon devra s’endetter encore plus pour combler les inévitables dépassements budgétaires qui vont continuer à s’afficher. La réponse de Régis Immongault à cette situation n’a jamais été chiffrée ni mathématisée ; mais faites d’inepties du type : « il n’y a pas péril en la demeure ! »

La personne qui a la charge de diriger l’économie du pays devrait être capable de mieux que cela. Non, Moody’s ne s’est pas trompée, car tous les modèles mathématiques nous indiquent que le pays soit exsangue et ça, que vous le vouliez ou non, M. Immongault, est la stricte réalité scientifique que donnent les chiffres. Vous aurez beau nous dire que le pays se porte à merveille, mais nous voyons la réalité avec nos propres yeux, et elle est inquiétante pour le Gabon.

Comments

Popular posts from this blog

<b>URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ</b>

<b>FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES </b>

<b>FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI</b>