IN AN ARTICLE PUBLISHED IN TIME MAGAZINE, SYLVIA BONGO IS MOCKING GABONESE CHILDREN. DANS UN ARTICLE PUBLIÉ DANS TIME MAGAZINE, SYLVIA BONGO SE MOQUE DES ENFANTS GABONAIS



To read the article click here
Pour lire l’article cliquer ici



Traduction française de l’article

La Première Dame du Gabon: L'éducation devrait créer des leaders qui aiment l'environnement
Sylvia Bongo Ondimba
6 mai 2016

Sylvia Bongo Ondimba est la Première Dame du Gabon.

Le travail du Gabon sur l'éducation devrait inspirer d’autres Etats.


Que ce soit dans les pays développés ou ceux en développement, l'éducation est l'outil le plus puissant que nous ayons, capable de façonner notre avenir. Cependant, le type d’éducation, à qui elle sert, et ses objectifs, sont encore sujets au débat.

Malheureusement, au cours des 50 dernières années, les systèmes éducatifs dans la plupart des pays d'Afrique subsaharienne ont été un mélange de programmes hybrides copié sur une approche eurocentrique, non adaptée aux réalités des élèves autochtones, ni à leurs forces et faiblesses. Donc, la plupart des systèmes ont utilisé une approche unique et standard. Ni l'environnement des élèves, ni leurs origines n’ont été pris en compte. Le modèle unique, je crois, est maintenant désuet, et pour créer les citoyens actifs de demain, toute la philosophie du système éducatif doit être alignée sur la vision et les besoins futurs du pays.

Mon pays le Gabon se retrouve aujourd’hui à un tournant. En effet, nous avons entrepris une stratégie audacieuse, celle de devenir d'ici 2025 une économie émergente diversifiée. Notre croissance sera basée sur la foresterie durable, l'agriculture, ainsi que les industries minières et d'extraction de haute valeur ajoutée, et ceci exige un nouveau type d'éducation qui permettra de créer une génération qui a les compétences pour propulser le Gabon.

Alors que la réforme de l'éducation nationale est en cours, je voulais tester quelques nouvelles idées. Une de ces idées a été la création d'une école d'excellence qui serait un exemple pour le reste du continent. Pendant des années, je rêvais de créer un projet d'éducation à temps plein qui pourrait aider à façonner l'avenir du pays. Mais, l'essai de nouvelles idées en Afrique est difficile. Souvent, le vieil ordre ne présage rien de bon quand une nouvelle réflexion doit avoir lieu. Pourtant, grâce à mon équipe de soutien équipe bien sûr, je ne fais pas tout moi-même bien sûr, je me suis engagé avec des partenaires en 2013, nous avons réussi à ouvrir l'Ecole Ruban Vert sur un campus de sept hectares au cœur de Libreville.

L’Ecole Ruban Vert a été fondée pour créer un nouveau standard d'éducation pour le Gabon; une éducation rattachée aux normes internationales et enracinée dans la conservation pour créer le type de leaders qui correspondent à la vision du pays.

Donc, ce que nous avons créé ne serait pas un remplacement de nos écoles nationales, mais quelque chose de complémentaire et différent ; un incubateur pour de nouvelles méthodes d'enseignement et d'apprentissage, qui pourrait être adapté rapidement aux défis auxquels nous sommes confrontés, et créer des leaders dotés des compétences nécessaires pour le futur. C’est aussi un incubateur, qui a pris en compte les évolutions dans le monde à un rythme plus rapide jamais. Comme la plupart des spécialistes de l'éducation vous le diront, ce que vous n'avez pas appris dans vos premières classes, vous ne l’apprendrez jamais par la suite.

Il aurait probablement été plus simple pour nous d’engager du personnel et des enseignants bien qualifiés, de relier notre programme aux normes internationales et de créer une école aux standards internationaux, mais nous voulions faire différemment et pousser plus loin. La question centrale étant: comment l'école peut aider à façonner le pays et l'avenir de la région?

Nous avons décidé de devenir la première école de la région destinée à créer une génération dont l'éducation est basée sur la conservation.

En effet, un pilier central de la vision du gouvernement pour l'avenir du Gabon est le développement durable et la construction d'un Gabon vert. Le pays est couvert à 80% par la forêt tropicale qui agit comme un «poumon vert» du continent. Environ 11% de cette forêt est consacrée aux parcs nationaux et ce patrimoine mondial doit être préservée à tout prix.

Nos élèves apprennent la protection de l'environnement et la conservation, le changement climatique, l'énergie, le recyclage, la pratique du business vert et l’agissement de manière responsable; ceci les guide et les développe en leaders conscients et actifs de l'environnement. Nous nous concentrons sur des idées et des exemples locaux, en utilisant le Gabon comme notre inspiration, mais nous considérons que notre action communautaire se situe dans un contexte global, qui apporte des changements positifs à notre école et notre région. À ce jour, l'école reçoit plus de 23 nationalités, dont un tiers est Gabonais, et un nombre toujours croissant d'élèves, de tous les groupes d'âge.

L’école Ruban Vert est unique en ce qu'elle est une école qui encourage l’excellence et vise à créer les leaders de demain. Elle est accessible aux meilleurs élèves car nous croyons fermement à l'égalité des chances et à l'excellence, 20% de nos étudiants gabonais, issus de milieux défavorisés, reçoivent une bourse complète. Ils sont pleinement intégrés dans l'école et dans ses riches et divers activités.

Mon espoir est qu'un jour l’école Ruban Vert puisse inspirer d'autres pays à adopter des approches similaires et de créer une génération de dirigeants ayant la conservation à l’esprit. Pendant trop longtemps, l'éducation en Afrique a été considérée comme ayant besoin de «rattraper» l'Occident, mais à travers des projets comme celui-ci, nous pouvons montrer comment l'Afrique peut mener aussi.

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE