WHAT DOES IT MEAN THAT GABON CAN NO LONGER PAY ITS CIVIL SERVANTS? QUE SIGNIFIE LE FAIT QUE LE GABON N’ARRIVE PLUS À PAYER SES FONCTIONNAIRES ?






English version

Dear reader, we are the 25th of October, the day Gabon is supposed to pay its civil servants. But there is chaos in the country because many civil servants have not been paid; the country has no cash! This is the culmination of a prediction made to us many years ago by Professor Albert Ondo Ossa.

See dear readers, a country's economy does not collapse in 1 day or month; what you are seeing is a reflection of what has been happening over the years. Ali Bongo’s stupidity has brought us to this point.

Despite the recent propaganda to the contrary, we can see before our very eyes that the Ali Bongo’s regime is broke and has to borrow to do anything. In this context, it is unlikely that the regime would satisfy the demand of the teachers unions and therefore the school year is even more at risk.

Ali Bongo, this stupid lazy and fraudulent bum masquerading as a president, must realize that there is nowhere for him to hide; the inevitable consequence of his calamitous management of the country has arrived. We are at the breaking point, and having refused to accept the election result, the Ali Bongo regime will collapse anyway because of its own mismanagement.

To those who want us to continue with Ali Bongo, the question is: what is the point of keeping such a failure? This clueless regime must be removed if we stand any chance of sanitizing Gabon’s economy and infrastructure. Right now, all indicators are that the country is regressing.




Version française

Chers lecteurs, nous sommes le 25 Octobre, le jour durant lequel le Gabon est censé payer ses fonctionnaires. Mais c’est le chaos dans le pays parce que beaucoup de fonctionnaires n’ont pas été payés; le pays n'a pas d'argent! Ceci est l'aboutissement d'une prédiction qui nous avait été faite il y a plusieurs années par le Professeur Albert Ondo Ossa.

Mais voyez-vous, chers lecteurs, l'économie d'un pays ne s’écroule pas en 1 jour ou en un mois; ce que vous observez en ce moment, est le reflet de ce qui s’est passé au fil des dernières années. La stupidité d’Ali Bongo nous a conduit au point où nous en sommes.

Malgré la propagande récente voulant affirmer le contraire, nous pouvons voir devant nos yeux que le régime de l'Ali Bongo est ruiné et doit emprunter pour faire ne serait-ce que le minimum. Dans ce contexte, il est peu probable que le régime soit capable de répondre aux demandes des syndicats d'enseignants et par conséquent, l'année scolaire est encore plus à risque.

Ali Bongo, ce fainéant et stupide fraudeur se faisant passer pour président, doit se rendre compte qu'il ne puisse plus se cacher; la conséquence inévitable de sa gestion calamiteuse du pays est devant nous. Nous sommes au point de rupture, et ayant refusé d'accepter le résultat des élections, le régime Ali Bongo va s'effondrer de toute façon en raison de sa mauvaise gestion.

Pour ceux qui veulent que nous continuons avec Ali Bongo, la question est la suivante: pourquoi garder un tel échec? Ce régime incapable doit être démis si nous voulons avoir une chance de désinfecter l'économie et les infrastructures du Gabon. À l'heure actuelle, tous les indicateurs démontrent que le pays régresse.

Comments

Popular posts from this blog

<b>URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ</b>

<b>FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES </b>

<b>FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI</b>