THE REGIME IS KILLING THE REAL ECONOMY OF GABON, THE INFORMAL SECTOR! LE RÉGIME EST EN TRAIN DE TUER LA VRAIE ÉCONOMIE DU GABON, C’EST-À-DIRE LE SECTEUR INFORMEL !

 


 

 English version

 

In Gabon, government measures against the Covid-19 pandemic have the knack of causing a major crisis affecting the real economy and the real labor market of the populations.

 

In Gabon, the informal sector of the economy is responsible for example, of the supply chains of agricultural products in popular markets. But workers of this sector are suffering the disruption caused by the curfews and restrictions imposed by the regime.

 

As a result, the livelihoods of these self-employed workers and employees are threatened. Entire families will therefore be likely to lack income and resort to survival strategies with perverse effects.

 

Why is the regime suffocating the informal economy in Gabon? We know that this sector still weighs up to 50% of Gabon's GDP (IMF estimate in 2014); which represents in the year 2000, based on Gabon having a GDP of 17 billion dollars (9200 billion CFA francs per year), a share of 4600 billion CFA francs for the informal sector per year.

 

Why, why, why?

 

 

 

Version française

 

Au Gabon, les mesures gouvernementale contre la pandémie de la Covid-19 ont le chic de causer une crise majeure qui frappe l’économie réelle et le marché du travail réelle des populations.

 

Au Gabon, c’est le secteur informel de l’économie qui s’occupe des chaînes d’approvisionnement des produits agroalimentaires dans les marchés populaires. Mais les employés de ce secteur subissent les perturbations que causent les mesures de couvre-feu et de restrictions imposées par le régime.

 

Par conséquent, les moyens de subsistance de ces travailleurs et salariés indépendants, s’en retrouvent menacés. Des familles entières seront dès lors susceptibles de manquer de revenus et de recourir à des stratégies de survie aux effets pervers.

 

Pourquoi le régime asphyxie-t-il l’économie informelle au Gabon ? On sait que ce secteur pèse quand même jusqu’à 50% du PIB du Gabon (estimation du FMI en 2014) ; ce qui fait en chiffre de l’an 2000, sachant que le Gabon a un PIB de 17 milliards de dollars (9200 milliards de francs CFA par an), un poids de 4600 milliards de francs CFA pour le secteur informel par an.

 

Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

Comments

Popular posts from this blog

HOW ACCROMBESSI CHEATS THE BONGOS LIKE KIDS ! COMMENT ACCROMBESSI ROULE LES BONGO COMME DES GAMINS !

NOT KNOWING THE GABONESE VERY WELL, SYLVIA AND NOURREDIN BONGO DELEGATE THE FORMATION OF GOVERNMENT TO MBORANTSUO! NE CONNAISSANT PAS TRÈS BIEN LES GABONAIS, SYLVIA ET NOURREDIN BONGO DÉLÈGUENT LA FORMATION DU GOUVERNEMENT À MBORANTSUO!

JEAN-LUC NDONG AMVAME IS OUT! JEAN-LUC NDONG AMVAME EST DEHORS !