DO THE GABONESE PEOPLE LIVE IN A BANANA REPUBLIC? LES GABONAIS VIVENT-ILS DANS UNE RÉPUBLIQUE BANANIÈRE ?

 


 

 

English version

 

The term “banana republic” was coined early in the early twenty century by the American writer O. Henry. It was based on his experience in Honduras, where he took refuge to avoid judicial problems in Texas. That term originally referred to a politically unstable country run by a dictator and his cronies, in which the economy was dependent predominantly on a single or a few products.

 

Over the past century, “banana republic” has evolved to mean any country that has a ruthless, corrupt, or backward leader who relies on the military and destroys state institutions in an egomaniacal quest for prolonged power.

 

In a banana republic, high government officials pressure other in the civil service to carry out vendettas against political enemies and to defend their regime. In such a country, a corrupt authoritarian and his henchmen are wielding the judicial system as a shield for friends and a sword for political rivals. In such a regime, there is no rule of law; but only the rule of some men and women.

 

Dear readers, it is for you to decide whether Gabon is a banana republic or not!

  

 

 

Version française

 

Le terme « république bananière » a été inventé au début du vingtième siècle par l'écrivain américain O. Henry. L’origine de ce terme fut basée sur son expérience au Honduras, où il s'est réfugié pour éviter des problèmes judiciaires au Texas. Ce terme désignait à l'origine un pays politiquement instable dirigé par un dictateur et ses copains, dans lequel l'économie dépendait principalement d'un seul ou de quelques produits naturels.

 

Au cours du siècle dernier, le terme « république bananière » a évolué pour désigner tout pays dirigé par quelqu’un de brutal, impitoyable, corrompu ou arriéré, qui compte sur l'armée et détruit les institutions étatiques dans une quête égoïste d'un pouvoir prolongé.

 

Dans une république bananière, les hauts fonctionnaires du gouvernement font pression sur d'autres fonctionnaires pour qu'ils mènent des vendettas contre leurs ennemis politiques et pour défendre leur régime. Dans un tel pays, un leader autoritaire corrompu et ses hommes de main brandissent le système judiciaire comme bouclier pour leurs amis, et épée pour leurs rivaux politiques. Dans un tel régime, il n'y a pas d'État de droit ; mais seulement le droit de certains hommes et femmes.

 

Chers lecteurs, c'est à vous de décider si le Gabon est une république bananière ou non!

Comments

Popular posts from this blog

HOW ACCROMBESSI CHEATS THE BONGOS LIKE KIDS ! COMMENT ACCROMBESSI ROULE LES BONGO COMME DES GAMINS !

NOT KNOWING THE GABONESE VERY WELL, SYLVIA AND NOURREDIN BONGO DELEGATE THE FORMATION OF GOVERNMENT TO MBORANTSUO! NE CONNAISSANT PAS TRÈS BIEN LES GABONAIS, SYLVIA ET NOURREDIN BONGO DÉLÈGUENT LA FORMATION DU GOUVERNEMENT À MBORANTSUO!

JEAN-LUC NDONG AMVAME IS OUT! JEAN-LUC NDONG AMVAME EST DEHORS !