RENÉ RENDEMBINO-CONIQUET HAS PASSED AWAY: A GREAT PUBLIC SERVANT LEAVES US! DÉCÈS DE RENÉ RENDEMBINO-CONIQUET: UN GRAND COMMIS DE L’ÉTAT S’EN VA!





English Version


René-Rendembino Coniquet has passed away, at the age of 82; after a long career at the highest level of the State, he retired with his reputation intact and the respect of most Gabonese. It must said that he belongs to that generation of great public servants, raised before the independence, to whom public service was not synonymous with a rapid enrichment and repulsive ostentation. Noticed by Léon Mba for his abilities, he quickly made his way into the Gabonese administration, serving in various provinces of the country before being assigned to the Secretariat General of the Presidency for a long time. During the one-party rule and under the multiparty system, the humble and republican attitude of René Rendembino-Coniquet, has always earned him the respect and consideration of all. He has never been involved in a scandal; we know of no pranks related to him, his offspring have always lived in harmony with other Gabonese.


It is from those great civil servants such as René-Rendembino Coniquet, Jean Marc Ekoh, and a few others still among us, that we must learn if we are to lay the foundations of a State and a country we could be proud of. Patriot to the end, René-Rendembino Coniquet was one of the first after 2009, to request that a dialogue takes place between Gabonese citizens; but the diehard ayatollahs in power did not listen, preferring to ask the Gabonese people to submit to them, instead of talking with them. His political opponents as his allies, all recognized his tact and statesmanship. In a country sliding towards monarchy, where the king's court is beset by flatterers and profiteers not knowing how to place themselves above partisan considerations, taking into account the interest of their country first; it must be noted the paucity of characters like René Rendembino-Coniquet in the contemporary political clientele of Gabon.


We know that he leaves with a clean conscience, proud of his accomplishments. This blog knows that he belongs to that class of "Great" Gabonese, and will remain so, ad infinitum.


May he rest in peace




Version Française


René Rendembino-Coniquet n'est plus, il vient de nous quitter à l’âge 82 ans, après une longue carrière au plus haut sommet de l’Etat, dont il s’est retiré avec sa réputation intact et le respect de la plupart des Gabonais. Il faut dire qu’il appartient à cette génération de grands commis de l’Etat, élevés avant les indépendances, pour qui le service public n’était pas synonyme d’un enrichissement fulgurant et d’un m’as-tu-vu repoussant. Remarqué par Léon Mba pour ses capacités, il ne tarda pas à faire son chemin dans l’administration Gabonaise, servant dans divers provinces du pays avant de se voir confier le Secrétariat General de la Présidence pendant longtemps. Dans le monopartisme et le multipartisme, l’attitude humble et républicaine de Monsieur René Rendembino-Coniquet, lui a toujours valu le respect et la considération de tous. Il n’a jamais été mêlé à un scandale ; on ne lui connait point de frasques, sa progéniture a toujours vécu en bonne intelligence avec les autres Gabonais.


Ce sont de ces grands commis de l’Etat tels que René Rendembino-Coniquet, Jean Marc Ekoh, et quelques autres encore parmi nous, que nous devons nous inspirer si nous voulons poser les jalons d’un Etat et d’un pays dont nous pourrions nous enorgueillir. Patriote jusqu’au bout, René Rendembino-Coniquet a été l’un des premiers après 2009, à demander qu’un dialogue ait lieu entre Gabonais; mais les ayatollahs jusqu’auboutistes du pouvoir ne l’ont pas écouté, préférant demander aux gabonais de se soumettre à eux, au lieu de discuter avec ces derniers. Ses adversaires de camp politique comme ses alliés, reconnaissaient tous son tact et son sens de l’État. Dans un pays glissant vers la monarchie, où la cour du roi est assaillie de flatteurs et de profiteurs ne sachant pas se placer au-dessus des considérations partisanes, en tenant compte de l’intérêt de leur pays en premier lieu ; force est de remarquer la rareté des personnages comme René Rendembino-Coniquet dans la clientèle politique contemporaine au Gabon.


Nous savons qu’il part la conscience tranquille, fier du devoir accompli. Ce blog sait qu’il appartenait à cette classe de « Grands » Gabonais, et le restera, ad vitam aeternam.


Paix à son âme

Comments

  1. "La Palabre Africaine"
    (Le Dialogue)

    Radembino Coniquet René Secrétaire Général de la Présidence de la République pendant trente huit (38) ans dit simplement ceci en langage Bantou :

    Omar Bongo Ondimba est mort en fonction, Président de la République Gabonaise Chef de l'Etat. Les gabonais doivent comme cela se fait dans notre "Tradition Bantou", faire le Retrait de "Deuil National d'Omar Bongo Ondimba" et "Organiser la Grande Palabre Traditionnelle Africaine Bantou Kamite". Ce retrait de deuil qui se fera selon notre tradition permettra de vider tous les contentieux post-mortels, faire le bilan d'étape, dialoguer, écouter (Disumba, Melane, Mbieri, Abandji, Elombo, Ibwouiri, Fouanganga, Djobi, Missoko, Sengedia, Ngondet, Miyoba, Ndeya, Tao tao, Mboumba yi yano, Gnembe, Ivanga, Okoukoue, Mouiri Djobi Lumbu, Djembe) et fixer le Cap du Millénaire ((Constituante)) pour notre Pays et l'Afrique.

    Quelle direction doit-on prendre tous (Gabonais)?

    Le Gabon est un "Pays de Paix" qui s'exclu totalement de la tradition et de la civilisation du chaos imposée par l'Occident et l'Orient depuis 1980 ans. Il s'agit d'enjeux géostratégiques du millénaire. L’Afrique est le continent du Millénaire. C’est une lourde responsabilité.

    A 14 ans du millénaire tous les gabonais doivent s'assoir autour d'une table pour faire un bilan d'étape et fixer le Cap. On ne peut plus gérer le Gabon et l'Afrique sous le prisme de l'occident et de l'orient. Le Gabon et l'Afrique doivent se construire en Gabonais et en Africain, comme le France qui se construit en français, la Chine en chinois, l'Angleterre en anglais etc...

    Une Aurore Nouvelle a annoncé le dimanche 17 août 2014, l'Eveil de la Nouvelle République et l'Indépendance Réelle du Gabon et de l'Afrique.

    Pour l'avenir de nos enfants et nos petits enfants.

    "UNITÉ - CONCORDE - FRATERNITÉ"

    Nous sommes "Le Berceau de l'Humanité, le Flambeau des Nations et la Lumière de Civilisation". L'Afrique en général et le Gabon en particulier doivent guider pour ce "Nouveau Millénaire" toute l'Humanité qui sombre dans le chaos civilisationnel Occident/Orient.

    Cet acte Patriotique doit se faire dans l'Ordre et la Discipline.
    "Montrons l'Exemple".

    "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT"
    (Les plus Grandes Victoires sont Pacifiques)
    Large diffusion
    "Le Patriote"
    Contact : 07364378/05226928

    ReplyDelete

Post a Comment

Popular posts from this blog

<b>URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ</b>

<b>FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES </b>

<b>FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI</b>