THE PROBLEM WITH THE DENIALS REGARDING MESSI’S COMING TO GABON! LE PROBLÈME AVEC LES DÉMENTIS SUR LA VENUE DE MESSI AU GABON !





English version

When one wants to be taken seriously, they must have a clear history and credibility giving people reasons to take them at their word. In the case of the controversial arrival of Lionel Messi in Gabon, neither he nor Ali Bongo, by their denials that no financial transaction has taken place, does manage to convince anyone. And for good reason.

Since 2009, the Gabonese have seen coming to Gabon:

-R. Kelly
-Akon Repeatedly
-Pelé
-Carl Lewis
-Michel Platini
-Several Editions of the New York Forum Africa
-The Paris Saint Germain
-The National teams of Brazil and Portugal
-Lionel Messi
Etc...

The problem is that all Gabonese know that these invitations to Gabon are made by paying billions of CFA francs; but at no time has the Bongo regime deigned to demonstrate its respect for the Gabonese people by telling them how much these communication operations are costing and what is their value to the nation. Instead, the Bongo regime is doing everything to keep the amounts committed, totally secret. Whenever the Gabonese had gotten information on these amounts, this has always been from the foreign press. Neither the Gabonese State nor its propaganda agents in the Gabonese press, have ever provided any figures to the people. Therefore, when Ali Bongo just says now that Messi came to Gabon simply for the sake of it, one must be supremely naive to believe such nonsense from a man whose whole life is a long lie!

As for Lionel Messi, we already know that:

-In June 2013, he was indicted in Spain on suspicion of hiding more than € 4 million from the Tax authorities. It should be noted that this indictment also implicated his father who manages his finances.
-In August 2013, Messi's father deposited the sum of 5 million Euros, at the court which accused him of tax fraud, in Barcelona, in repayment of amounts due to the Spanish tax authorities, plus penalty.
-To try to exculpate themselves, Messi and his father blamed the non-declaration of income on the former agent of the player, whom they accused of hiding from the Spanish tax authorities some of the income derived from the right to the image of the player.
-What is the image rights? It is precisely the sale of the player's appearances in countries like Qatar and Gabon, where potentates pay a ton of money to get to take pictures with sports and showbiz stars. It is exactly thanks to such a contract that Messi came in Gabon. These revenues are derived from the operation of selling the player’s image.
-the Former agent in question, Rodolfo Schinocca, accused in turn Jorge Messi, the father of the player, of using offshore accounts to hide this income.
-In December 2013, Messi and his father were involved in a money laundering case, laundering Colombian drug cartels’ moneys. Messi was accused by the US Anti-Drug Agency (DEA) and the information was revealed by the newspaper El Pais.

When one is aware of the Messis history, father and son, can we honestly believe that they have not taken any money to come to Gabon? Not at all!

Dear readers, when we stick to facts and history, these denials by the Bongos and Messis have no value!




Version française

Quand on veut être pris au sérieux, il faut avoir des antécédents clairs et une crédibilité donnant aux gens des raisons de vous croire sur parole. Dans l’affaire de la venue controversée de Lionel Messi au Gabon, ni ce dernier, ni Ali Bongo, par leurs démentis qu’aucune transaction financière n’ait eu lieu, n’arrivent à convaincre personne. Et pour cause.

Depuis 2009, les Gabonais ont eu droit aux séjours au Gabon de :

-R. Kelly
-Akon à plusieurs reprises
-Pelé
-Carl Lewis
-Michel Platini
-Plusieurs éditions du New York Forum Africa
-Le Paris Saint Germain
-Les sélections nationales du Brésil et du Portugal
-Lionel Messi
Etc…

Le problème est que tous les gabonais savent que ces invitations au Gabon sont faites à coup de milliards de francs CFA ; mais à aucun moment, le régime Ali Bongo n’a daigné démontrer son respect aux Gabonais en leur disant combien coutaient ces opérations de communication et quelle était leur utilité pour la nation. Au contraire, le régime Ali Bongo fait tout pour tenir les montants engagés, totalement secrets. A chaque fois que les Gabonais ont eu des informations sur ces montants, cela a toujours été le fait de la presse étrangère. Ni l’Etat gabonais, ni ses agents de propagande dans la presse Gabonaise, n’ont jamais fourni au peuple le moindre chiffre. Par conséquent, quand Ali Bongo vient dire aujourd’hui que Messi soit venu au Gabon simplement pour les beaux yeux des Gabonais, il faut être suprêmement naïf pour croire à de telles balivernes venant d’un bonhomme dont toute la vie n’est qu’un long mensonge !

En ce qui concerne Lionel Messi, nous savons déjà ce qui suit :

-En Juin 2013, il fut mis en examen en Espagne, soupçonné d'avoir caché plus de 4 millions d'euros au Fisc. Il faut signaler que cette mise en examen touchait aussi son père qui gère ses finances.
-En Aout 2013, Le père de Messi a déposé la somme de 5 millions d’Euros, auprès du tribunal qui l'accusait de fraude fiscale, à Barcelone, en remboursement des sommes dues au fisc espagnol, plus la pénalité.
-Pour tenter de se disculper, Messi et son père ont rejeté la responsabilité de la non déclaration de revenus, sur l’ex-agent du joueur qu’ils accusent d'avoir caché au fisc espagnol une partie des revenus tirés du droit à l'image du joueur.
-Qu’est-ce que le droit à l’image ? C’est justement la vente des apparitions du joueur dans les pays comme le Qatar ou le Gabon, ou des potentats paient des sommes faramineuses pour se faire prendre en photos avec les stars du sport ou du show-biz. C’est exactement grâce à un tel contrat que Messi est venu au Gabon. Ces revenus sont donc tirés de l’exploitation de l’image du joueur.
-L’ex-agent en question, Rodolfo Schinocca, avait accusé à son tour Jorge Messi, le père du joueur, de se servir de comptes offshores pour camoufler ces revenus.
-En decembre 2013, Messi et son père, ont été impliqués dans une affaire de blanchissement d’argent provenant du trafic de drogue des cartels Colombiens. Messi a été mis en cause par l’Agence antidrogue américaine (DEA) et l’information fut révèle par le journal El Pais.

Quand on a connaissance des antécédents des Messi, père et fils, peut-on franchement croire qu’ils n’ont rien touché pour venir au Gabon ? Pas du tout !

Chers lecteurs, quand on s’en tient aux faits et aux antécédents, les démentis des Messi et des Bongo n’ont aucune valeur !

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE