ALI BONGO IS KIDDING THE GABONESE PEOPLE BY PROMISING 20000 JOBS PER YEAR. ALI BONGO SE MOQUE DES GABONAIS EN LEUR PROMETTANT 20000 EMPLOIS PAR AN




English version

In Gabon, the economic crisis is increasing because of the combined effects of falling oil prices, and the financial mismanagement of the regime. Dear readers, it is in this context that Ali Bongo recently came to promise the Gabonese people that he would create beginning next year, 20,000 jobs a year. When you know what happened with the 5,000 homes per year promised by the same individual in 2009, one can only laugh.

The problem with Ali Bongo and his utopian and false promises is that he speaks of figures, 5,000 homes per year or 20,000 jobs per year, without giving a precise roadmap on the mechanism that will allow him to fulfill his promises. In all countries of the world, creating jobs is an economic project taking into account the labor market, the needs of the population, the capacity of the local economy to absorb those jobs, and above all the appropriate growth rate that will be needed to materialize these jobs. Ali Bongo’s promises do not have these elements of analysis because they are empty promises without specific roots that can give them a real basis; these are just mirages.

For example, in 2015, a study published recently by France Industrie & Emploi, indicates that the French economy as a whole had a positive balance of employment of 16000. This balance was calculated on the difference between the number of jobs created and those that were lost. Over the year, 55,000 jobs were lost and 71,000 were created. It should also be noted that in 2015, the French economy had a growth of 1.1% and the active population of France was 25.8 million for a total population of 66 million inhabitants, of which 16.4 million are under 20 and 13 million over 65 years old.

Dear readers, France has an advanced economy and major companies such as Total, Airbus, AXA, BNP, EDF, Peugeot, Renault, etc., and in 2015 in a difficult economic context, the country could create only 16000 jobs more than already existed.

Gabon has actually a million inhabitants. But, to be charitable we will accept that Gabon has 1.5 million inhabitants. Gabon has not big companies and its economy depends on the sale of oil which is falling. According to figures from the World Bank, 645000 Gabonese were of 15 and over years old in 2015. The Statistical Yearbook of Gabon says that the National Social Security Fund (CNSS), has about 105 to 110,000 employees contributors for a total workforce of about 348,000 Gabonese, one third of which is officially unemployed.

Ali Bongo promises to create 20,000 jobs per year, which means that he would add 20% of employees each year to the total number of employees listed at the CNSS. A figure that in absolute value is greater by 4000 to the total number of jobs that the French economy, the 10th in the world with a gross domestic product of 2.647 trillion dollars, added to its total in 2015. Ali Bongo, dear readers, is a magician because he promises to do this with an economy that has a gross domestic product of $ 13.8 billion, or 0.5% that of France.

What France could not do with Total, AXA, BNP, EDF, etc., Ali Bongo promises to do with the Economic Zone of Nkok and the Graine project. Dear readers, do not laugh; this is serious! Let us ask Ali Bongo and his economists to present their blueprint explaining the mechanism that will lead to the creation of the 20,000 jobs a year. If Gabon failed to create jobs with 6% growth driven by a barrel sold at 120 dollars, how will Ali Bongo go about creating 20,000 jobs a year when the barrel is sold at $ 20 and an economy growing at 2%?

We will patiently wait for the response of the regime’s economists.




Version française

Au Gabon, la crise économique s’amplifie à cause des effets conjugués de la chute du prix du pétrole, et de la gabegie financière du régime en place. Chers lecteurs, c’est dans ce contexte qu’Ali Bongo est récemment venu promettre aux Gabonais de créer à partir de l’année prochaine, 20000 d’emplois par an. Quand on sait ce qui est advenu des 5000 logements par an promis par le même individu en 2009, on ne peut que rigoler.

Le problème avec Ali Bongo et ses promesses utopiques sinon mensongères, est qu’il balance des chiffres, 5000 logements par an ou 20000 emplois par an, sans jamais donner une feuille de route précise sur le mécanisme qui lui permettra de réaliser ses promesses. Dans tous les pays du monde, la création d’emplois relève d’un projet économique prenant en compte le marché de l’emploi, les besoins de la population, les capacités de l’économie locale à absorber ces emplois, et surtout le taux de croissance approprié qu’il va falloir réaliser pour que ces emplois se matérialisent. Les promesses d’Ali Bongo ne comportent aucun de ces éléments d’analyses car ce sont des promesses en l’air, sans racines précises pouvant leur donner un fondement réel ; ce ne sont que des mirages.

Par exemple, sur l’année 2015, une étude de France Industrie & Emploi récemment publiée, indique que l’économie française dans son entièreté a eu un solde positif d'emploi de 16000. Ce solde a été calculé sur la différence entre le nombre d’emplois créés et ceux qui ont été perdus. Sur l’année, 55000 emplois ont été perdus et 71000 ont été créés. Il faut aussi signaler qu’en 2015, l’économie française a eu une croissance de 1,1% et la population active de la France est de 25,8 millions pour une population totale de 66 millions d’habitants, dont 16,4 millions de moins de 20 ans et 13 millions de plus de 65 ans.

Chers lecteurs, la France a une économie de pointe et des grandes entreprises comme Total, Airbus, AXA, BNP, EDF, Peugeot, Renault etc., et en 2015 dans un contexte économique difficile, ce pays n’a pu créer que 16000 emplois de plus qu’il en existait déjà.

Le Gabon n’a en réalité qu’un million d’habitants. Mais, pour être charitable, on va accepter que le Gabon ait 1,5 million d’habitants. Le Gabon n’a pas de grandes entreprises et son économie dépend de la vente du pétrole qui est en baisse. D’après les chiffres de la Banque Mondiale, 645000 Gabonais étaient âgés de 15 ans et plus en 2015. L’annuaire statistique du Gabon nous dit qu’à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), on enregistre environ 105 à 110000 employés cotisants sur une population active d’environ 348000 Gabonais, dont le tiers est officiellement au chômage.

Ali Bongo promet de créer 20000 emplois par an, ce qui signifie qu’il va ajouter 20% d’employés chaque année au nombre total d’employés répertoriés à la CNSS. Un chiffre qui en valeur absolue est supérieur de 4000, au nombre total d’emplois que l’économie française, la 10ième du monde avec un produit intérieur brut de 2647 milliards de dollars, a ajouté à son total en 2015. Chers lecteurs Ali Bongo est un magicien car il promet le faire avec une économie au produit intérieur brut de 13,8 milliards de dollars, soit 0.5% de celui de la France.

Ce que la France n’arrive pas à faire avec les Total, AXA, BNP, EDF, etc., Ali Bongo promet le faire avec la Zone Economique de Nkok et le projet Graine. Chers lecteurs, ne riez pas ; c’est du sérieux ! Demandons à Ali Bongo et à ses économistes de nous présenter leur schéma directeur nous expliquant le mécanisme qui va aboutir à la création de ces 20000 emplois par an. Si le Gabon n’a pas pu créer des emplois avec une croissance de 6% entrainée par un baril à 120 dollars, comment Ali Bongo va-t-il s’y prendre pour créer 20000 emplois par an quand le baril est à 20 dollars et une économie à 2% de croissance?

Nous allons patiemment attendre la réponse des économistes du régime.

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

WHAT IS THE TAKE HOME MESSAGE OF JEAN PING APPEARANCE ON FRANCE 24? QUE RETENIR DU PASSAGE DE JEAN PING SUR FRANCE 24 ?

OUR RESPONSE TO A RELATIVE OF MBORANTSUO WHO HAS WRITTEN TO US. NOTRE RÉPONSE À UN PARENT DE MBORANTSUO QUI NOUS A ÉCRIT