THE OWNERS RESPONSIBLE FOR THE MODERN EXPRESS ARE OPPOSED TO GREENPEACE LOOKING INSIDE THE CARGO. LES ARMATEURS RESPONSABLES DU MODERN EXPRESS S’OPPOSENT À CE QUE GREENPEACE REGARDE DANS LES CALES







English version

To read the original in English please click here



Version française


Traduction française par ce blog

Le Moderne Express provoque une controverse environnementale

Le patron d’European Roro Lines (ERL), l'opérateur du navire en détresse ro/ro Moderne Express, a contesté les déclarations de Greenpeace demandant que le navire soit investigué pour soupçon de transport d'une cargaison de bois illégal.

Greenpeace, faisant écho à des rapports dans la presse voulant que le navire ait été chargé de bois d'origine incertaine et potentiellement illicite, a récemment demandé aux autorités françaises et espagnoles d’ouvrir une enquête. Le groupe a demandé aux officiels de «prendre des mesures immédiates, de saisir le bois et déterminer si les opérateurs concernés ont agi dans le respect de leurs obligations en vertu de la régulation de l’U.E. concernant le bois », appelé RBUE. En outre, le groupe a déclaré que "dans le cas de non-conformité avec le Règlement sur le bois, des sanctions devraient être imposées."

Le RBUE exige que le bois vendu dans l’U.E. ait été légalement obtenu dans le pays d'origine. Ceci s’applique aux grumes entières et aux produits dérivés du bois, y compris les planches et les matériaux composites.

Pour ceux qui font du négoce de bois, dit le Forest Stewardship Council, le RBUE signifie qu’ils ont obligation de soit:

1) Commercialiser des bois ayant obtenu une certification par tierce partie acceptée;
2) Ou de procéder aux «vérifications nécessaires» sous formes d’enquêtes des fournisseurs afin de s'assurer que le bois soit légal.

Greenpeace suggère que la probabilité que le bois ait été obtenu illégalement pourrait être élevée. "Tous les pays qui pourraient être les points d’origine de ce bois font partie du Bassin du Congo, une région où l'exploitation forestière illégale est un problème très répandu. Le secteur forestier dans la région est en proie à la corruption généralisée, au manque de transparence et à un manque de suivi adéquat et d’application de la loi sur le terrain," a déclaré le groupe.

ERL dit dans sa déclaration que le département des douanes du Gabon et la Préfecture Maritime ont confirmé la nature de la cargaison. Au cours de ses fréquentes aller et venues entre l'Europe à l'Afrique de l'Ouest, le Moderne Express est chargé de véhicules en direction du sud et de bois sur le retour.

Karim Chami, directeur de ERL France, a déclaré dans un communiqué que "la cargaison est composée de quatre espèces différentes de bois: Okan, Azobé, Movingui, et Tali." Aucune de ces espèces ne figurent sur la liste de l'Organisation des Nations Unies d'arbres en voie de disparition. En outre, dit-il, le navire ne transportait absolument pas de grumes entières, vu que "ce type de navire n’est pas du tout adapté à ce type de transport." Les grumes entières sont généralement expédiés à bord de navires de marchandises générales comme fret divers.

Néanmoins, les grumes entières et le bois de sciage sont inclus dans le champ d'application de la RBUE, et les questions de Greenpeace concernant la cargaison ne sont pas centrés sur le type de produit ou sur les espèces d'arbres - plutôt, elles se concentrent sur la question de savoir si le propriétaire de la cargaison a agi en conformément à la RBUE.

Le ministre Gabonais de l'Economie Regis Immongault, a appelé à l’ouverture d’une enquête et à la prise de sanctions pour toute personne reconnue être impliquée dans les exportations illégales de bois, y compris un opérateur portuaire et potentiellement le département des Douanes de la nation ; ont déclaré les médias gabonais.

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

PARIS MATCH EXPLAINS WHY ALI BONGO IS UPSET WITH THE OBSERVERS OF THE EUROPEAN UNION. PARIS MATCH NOUS EXPLIQUE POURQUOI ALI BONGO EN VEUT AUX OBSERVATEURS DE L’UNION EUROPÉENNE