ALI BONGO ARRIVED IN GABON IN 1968: SAYS LEON PAUL NGOULAKIA. ALI BONGO EST ARRIVÉ AU GABON EN 1968 : DIXIT LÉON PAUL NGOULAKIA







English Version

During a meeting with the Gabonese diaspora in Paris, France; Leon Paul Ngoulakia said, giving details of those who lived with him under Omar Bongo’s roof when the latter was the Vice-President of President Leon Mba, that Ali Bongo did not arrive in this family until 1968, that is to say, after the death of Leon Mba, or when Omar Bongo was already president of Gabon and that the family was already installed in the presidential palace.

This statement by Leo Paul Ngoulakia is important insofar as it contradicts many things that have been said by some people that we need now to track down and confront. For example:

1. You would remember the famous photo that the regime had the daily Le Monde publish, purporting to show Ali Bongo in the company of the Teale family in the early 60s, well before 1968. This photo was proven to be false by this blog and many other sources having examined it; but so far no member of the Teale family, not even those in the photo, such as Michel Teale, have said anything. The time has come to ask them to explain how they were able to take a picture with Ali Bongo in the early 60s, when the latter appeared in the Bongo family in 1968? Time is no longer to wait; we must confront the impostors and those who offer them their complicity. The members of the Teale family in the picture owe us an explanation. This is about the future of the country.

2. You would recall the absurd passage of two members of the Leon Mba family on Gabonese public television, who claimed to have played with Ali Bongo in the garden of the presidential palace at the time when Leon Mba was President; and have attended a boarding school in France with Ali Bongo, back when Leon Mba was still alive and President. This blog and other sources have already shown that these members of the Leon Mba family lied about that. With the declaration of Leon Paul Ngoulakia, we must now confront these members of the Leon Mba family by asking them how they could play with Ali Bongo in the presidential palace’s garden and attend a French boarding school with him at a time when he was unknown to the Bongo family?

Dear readers, we should have no pity for impostors and their accomplices. Let’s put the facts before them and force them to respond. When one lies, the lies will always catch up with them! We do not forget Patience Dabany and her brother Jean Boniface Assélé who also have many explanations to give us, on a lot of false claims made by them.




Version française

Lors d’une rencontre avec la Diaspora gabonaise à Paris en France, Léon Paul Ngoulakia a déclaré, en donnant les détails de ceux qui vivaient avec lui sous le toit d’Omar Bongo au moment où ce dernier était le vice-président du Président Léon Mba, qu’Ali Bongo n’arriva dans cette famille qu’en 1968, c'est-à-dire après la mort de Léon Mba, ou moment où Omar Bongo était déjà président du Gabon et que la famille était déjà installée au palais présidentiel.

Cette déclaration de Léon Paul Ngoulakia est importante dans la mesure où elle contredit bien des choses qui ont été dites par certaines personnes qu’il va falloir désormais traquer et confronter. A savoir :

1. Vous vous souviendrez de la fameuse photo que le régime a fait publier dans le quotidien Le Monde, supposant montrer Ali Bongo en compagnie de la famille Teale au début des années 60, bien avant 1968. Cette photo a été démontrée fausse par ce blog et bien d’autres sources l’ayant examinée ; mais jusqu’ici, aucun membre de la famille Teale, pas même ceux qui sont sur la photo comme Michel Teale, n’ont dit mot. Le moment est venu de leur demander de nous expliquer comment ils ont pu prendre une photo en compagnie d’Ali Bongo au début des années 60, si ce dernier n’est apparu dans la famille Bongo qu’en 1968 ? L’heure n’est plus à l’attente, nous devons confronter les imposteurs et tous ceux qui leur offrent leur complicité. Les membres de la famille Teale sur la photo, nous doivent des explications. Il s’agit de l’avenir du pays.

2. Vous vous souviendrez du passage rocambolesque de deux membres de la famille Léon Mba à la télévision publique gabonaise, qui affirmaient avoir joué avec Ali Bongo dans le jardin du palais de la présidence du temps où Léon Mba était président ; et avoir fréquenté une pension en France avec Ali Bongo, du temps où Léon Mba était encore en vie et à la présidence. Ce blog et d’autres sources ont déjà démontré que ces membres de la famille León Mba ont menti à ce sujet. Avec la déclaration de Léon Paul Ngoulakia, nous devons maintenant confronter ces membres de la famille Léon Mba en leur demandant comment ils ont pu jouer avec Ali Bongo dans le jardin de la présidence et fréquenter une pension française avec lui, à un moment où ce dernier était inconnu de la famille Bongo ?

Chers lecteurs, nous ne devrons avoir aucune pitié pour les imposteurs et leurs complices. Mettons les devant les faits et forçons-les à nous répondre. Quand on ment, on se fait toujours rattraper par ses mensonges ! Nous n’oublions pas Patience Dabany et son frère Jean Boniface Assele qui ont aussi de nombreuses explications à nous donner sur un tas d’affirmations mensongères faites par eux.

Comments

Popular posts from this blog

<b>URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ</b>

<b>FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES </b>

<b>FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI</b>