ALI BONGO’S ECONOMIC ASSESSMENT, UNDER THE SCALPEL THIS SUNDAY ON RFI. LE BILAN ÉCONOMIQUE D’ALI BONGO, AU SCALPEL CE DIMANCHE SUR RFI

Jean Gaspard Ntoutoume-Ayi (photo : JGNA)



English version

This Sunday, the show "The African Debate" on RFI, proposes a review of the economic performance of Ali Bongo since 2009; from 9:10 in the morning Libreville’s time.

The roster of guests includes:

1 Regis Immongault: Gabonese Minister of Sustainable Development, Economy, Investment Promotion and Forecasting

2-Madeleine Berre: Gabonese Minister of Trade, Small Business, Crafts, Tourism and Services development, former President of the Gabonese Employers' Confederation (CPG);

3-Fabien Owono Essono: Doctor of Economics, former minister and member of the Politburo of the PDG, as a Jean PING representative;

4- Jean Gaspard Ayi Ntoutoume: a graduate of ENA, a financial specialist and member of the Union Nationale party.

This blog believes that this program has the potential to serve the Gabonese population, in that it would allow an honest evaluation of the economic performance of Gabon and its results during the seven years of Ali Bongo’s regime. But for this, the RFI moderator should be able to lead the debate on the technical ground, and not to let the participants use evasions like "the head of state is working"; "the institutions are functioning"; "the civil servants are paid"; "only the blind refuse to see progress."

No, we hope that this debate will occur far away from clichés and we will hear technical arguments, that are quantified and verifiable by all. This program should not take us on the road to propaganda. We will be entitled to a review of the economic priorities that had been identified by Ali Bongo in 2009 and their success in 2016 in view of budget revenues earned by the regime in the same timeframe, with a barrel that was stratospheric for years. It will not be enough to come and speak to future aspiration and promises; we should talk about what has been done, this is a record.

For example, if the topic was to examine the economic record of Obama, we would be able to hear the participants discuss the fact that Obama has saved the US economy from depression; that the deficit has been reduced by x percent, that unemployment has been halved, etc. That's making an economic assessment.

Given the importance of this debate, dear readers, this blog will offer its simultaneous reactions during that program, so as to ensure that economic impostures will be immediately identified and dealt with. We promise you live action!



Version française

Ce dimanche, l’émission « Le Débat Africain » de RFI, propose un examen du bilan économique d’Ali Bongo depuis 2009 ; à partir de 9h10 du matin, heure de Libreville.

La brochette d’invités se compose de :

1-Régis Immongault : ministre Gabonais du Développement Durable, de l’Economie, de la Promotion des investissements et de la prospective

2-Madeleine Berre : ministre Gabonaise du Commerce, des petites et moyennes entreprises, de l’artisanat, du tourisme et du développement des services, ancienne présidente de la Confédération patronale gabonaise (CPG) ;

3-Fabien Owono Essono : docteur en économie, ancien ministre et ancien membre du bureau politique du PDG, représentant Jean PING ;

4- Jean Gaspard Ntoutoume Ayi : Enarque, spécialiste des questions économiques et membre du parti Union Nationale.

Ce blog estime que cette émission a le potentiel de servir la population Gabonaise, en ce sens qu’elle devrait permettre un éventrage honnête de la performance économique du Gabon et de ses résultats, pendant les sept années de régime Ali Bongo. Mais pour ceci, le modérateur de RFI devrait être en mesure de conduire le débat sur le plan technique, et non de laisser les uns et les autres utiliser des dérobades du genre « le chef de l’Etat travaille » ; « les institutions fonctionnent » ; « les fonctionnaires sont payés » ; « seuls les aveugles refusent de voir les progrès ».

Non, nous espérons que ce débat se situera bien loin des clichés et que nous aurons droit à des arguments techniques, chiffrés, vérifiables de tous. Il est hors de question de nous trimballer sur le sentier du kounabelisme. Nous devrons avoir droit à un examen des priorités économiques qui avaient été identifiées par Ali Bongo en 2009, et à l’examen de leur succès en 2016, au vu des recettes budgétaires engrangées par le régime dans les mêmes temps, avec un baril qui fut stratosphérique pendant des années. Il ne suffira plus de venir parler d’aspiration futures et de promesses ; il faudrait parler de ce qui a été fait, c’est cela un bilan.

Par exemple, si cette émission devait faire le bilan économique d’Obama, on serait en mesure d’entendre les participants débattre du fait qu’Obama ait sauvé l’économie américaine de la dépression ; que le déficit ait été réduit de x pour cent, que le chômage ait été réduit de moitié, etc. C’est cela faire un bilan économique.

Vu l’importance du débat, chers lecteurs, ce blog vous proposera ses réactions simultanées pendant l’émission, de manière à faire en sorte que les impostures économiques soient immédiatement identifiées et explosées. Nous vous promettons de l’action en temps réel!

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

THIS IS WHY CENTRAL AFRICA HAS SUCH A LACK OF DEMOCRACY. VOICI POURQUOI L’AFRIQUE FRANCOPHONE EST SI PEU DÉMOCRATIQUE