NO MRS DUMONT-BEGHI, YOU DO NOT THINK FOR US! NON MADAME DUMONT-BEGHI, VOUS NE PENSEZ PAS POUR NOUS !






English Version

Ali Bongo's lawyer, Maitre Dumont-Beghi, has decided to use a technic known of all dictatorships that is to tip the balance in favor of the dictator by cutting any discussion short, and simply burying the case. "The debate over the birth of Ali Bongo is closed"; she told RFI. But who does she speak for and in consultation with whom? If it is in consultation with her client that she speaks, she must know that her client has no credibility among the Gabonese people who intend to keep pushing for the sham that directs them, to collapse forever. On this point, Ms. Dumont-Beghi, you are dealing with a determined bunch!

Ms. Dumont-Beghi, your attempts to silence the debate are doomed to failure because you cannot convince us to have an attitude about the future of our country, that is against our own interests of collective survival. You must know Ms. Dumont-Beghi, that there are Gabonese who have values and it is this set of values that is the main historical and cultural anchor serving as an identifying landmark for our people. Among us Gabonese who perceive each other’s as having the same culture, is born a sense of belonging, a solidarity that goes beyond immediate and short-term self-interest. This solidarity allows us to form a group of resistance to any imposture that anyone would order us to respect.

Ms. Dumont-Beghi, we refuse to accept the imposture; know this! You have the arrogance to think your diktats will be imposed on us since Ali Bongo, your client, has the force of the dictatorial state with him. But you are mistaken, because the biggest dictatorships in the world have never been able to completely corrupt all consciences. You will therefore not be able to get us on our knees and make us accept this fait accompli you are selling; we say no!

We have the right to live in truth and repudiate fraud. Ms. Dumont-Beghi, your client is unfortunately an impostor and that's why the debate cannot be closed; rather, it is just beginning! The presence of Ali Bongo at Gabon's head is for us a rape, and you ask us to accept that rape as a declaration of love. No, Ms. Dumont-Beghi, you ask too much of us; we cannot accept this!



Version française

L’avocate d’Ali Bongo, Maitre Dumont-Beghi, a décidé d’utiliser une technique connue de toutes les dictatures: faire pencher la balance en faveur du dictateur en coupant court à tout débat, et en enterrant purement et simplement l’affaire. «Le débat sur l'acte de naissance d'Ali Bongo est clos» ; a-t-elle affirmé à RFI. Mais elle parle au nom de qui et en consultation avec qui ? Si c’est en consultation avec son client qu’elle s’exprime, qu’elle sache que son client n’a aucune crédibilité devant les Gabonais qui entendent continuer à pousser pour que l’imposture qui les dirige, s’effondre à jamais. Sur ce point, Madame Dumont-Beghi, vous avez affaire à des irréductibles !

Madame Dumont-Beghi, vos tentatives de faire taire le débat sont vouées à l’échec, car vous ne pouvez pas nous convaincre d’avoir une attitude par rapport à l’avenir de notre pays, contraire à nos propres intérêts de survie collective. Sachez Madame Dumont-Beghi, qu’il y a des Gabonais qui ont des valeurs et c’est cet ensemble de valeurs qui constitue le principal point de repère historique et culturel servant d'identifiant à notre peuple. Entre nous Gabonais qui nous percevons de même culture, est né un sentiment d'appartenance, une solidarité qui va au-delà de l'intérêt personnel immédiat et à court terme. Cette solidarité nous permet de former un groupe de résistance à toute imposture qu’on voudrait nous ordonner de respecter.

Madame Dumont-Beghi, nous refusons d’accepter l’imposture ; tenez-vous le pour dit ! Vous avez l’arrogance de penser que vos diktats s’imposeront à nous car votre client Ali Bongo a la force de l’Etat dictatorial avec lui. Mais vous vous trompez, car les plus grandes dictatures du monde n’ont jamais été en mesure de nettoyer complètement toutes les consciences. Vous ne parviendrez donc pas à nous mettre à genoux et à nous faire accepter ce fait accompli que vous vendez ; nous disons non !

Nous avons le droit de vivre dans la vérité et de répudier l’imposture. Madame Dumont-Beghi, votre client est malheureusement un imposteur et c’est pour cela que le débat ne peut pas être clos ; au contraire, il ne fait que commencer ! La présence d’Ali Bongo à la tête du Gabon est pour nous un viol, et vous nous demandez d’accepter ce viol comme étant une déclaration d’amour. Non, Madame Dumont-Beghi, vous nous en demandez trop ; nous ne pouvons l’accepter !

Comments

Popular posts from this blog

ARGUMENTS AS WEAK AND WITHOUT SUBTANCE AS THE PERSON ENOUNCING THEM. DES ARGUMENTS AUSSI BIDONS ET SANS CONTENANCE QUE CELUI QUI LES ÉNONCE

WHAT IS THE TAKE HOME MESSAGE OF JEAN PING APPEARANCE ON FRANCE 24? QUE RETENIR DU PASSAGE DE JEAN PING SUR FRANCE 24 ?

OUR RESPONSE TO A RELATIVE OF MBORANTSUO WHO HAS WRITTEN TO US. NOTRE RÉPONSE À UN PARENT DE MBORANTSUO QUI NOUS A ÉCRIT