ALI BONGO RECEIVES FROM SASSOU NGUESSO A “HONORIS CAUSA” BIRTH CERTIFICATE! ALI BONGO OBTIENT DE SASSOU NGUESSO UN ACTE DE NAISSANCE « HONORIS CAUSA » !

Ali Bongo in a moment of hilarity
Ali Bongo dans un moment d’hilarité
(Photo: Getty)



English Version

The term "Honoris Causa" is a Latin phrase meaning "In Honour". The context in which the term is commonly used today is in academic institutions that generally confer honorary academic titles to personalities, but without them needing to meet the conditions normally required for the acquisition of the real distinction.

But we learn that Ali Bongo has recently become the first person to receive a "Honoris Causa" birth certificate. That is to say, a birth certificate "just for show," a "worthless" document, a birth certificate "not as we understand it."

Apparently, Ali Bongo travelled personally to Oyo, the birthplace of Sassou Nguesso, to receive the honor in person. What was offered to Sassou Nguesso by Ali Bongo? Could it be the redistribution of the looting of Gabon that would offer a bigger share to the children of his deceased daughter Edith Bongo?

We all know that the document crafted by Sassou Nguesso is a fake that is being added to the other fakes. The key for us is to reinvigorate the serious movement of opposition intended to remove Ali Bongo. In this respect, the course remains the same.



Version française

Le terme « Honoris Causa » est une expression latine qui signifie « Pour l’Honneur ». Le contexte dans lequel cette expression est la plus utilisée aujourd’hui est celui des institutions universitaires qui généralement confèrent des titres universitaires honorifiques à des personnalités, sans qu’elles ne remplissent les conditions normalement exigées pour l’obtention de la véritable distinction.

Mais nous apprenons qu’Ali Bongo soit récemment devenu la première personne à recevoir un acte de naissance « Honoris Causa ». C'est-à-dire un acte de naissance « pour la forme », un document « sans aucune valeur », un acte de naissance « pas comme on l’entend ».

Apparemment, Ali Bongo se serait lui-même déplacé à Oyo, le village natal de Sassou Nguesso pour recevoir en main propre l’insigne honneur. Quel a été la contrepartie offerte à Sassou Nguesso par Ali Bongo ? Un redécoupage du pillage du Gabon qui offre une plus grosse part aux enfants de sa fille décédée Edith Bongo ?

Nous savons tous que le document confectionné par Sassou Nguesso est un faux qui vient s’ajouter aux autres faux. L’important pour nous est de revigorer le mouvement d’opposition sérieux ayant pour objet de destituer Ali Bongo. Sur ce plan, le cap reste le même.

Comments

  1. Finalement je donne raison à maître Dumont. Vous êtes rentrer dans une fiction, qui finira par vous faire avoir des AVC. Nantes ne vous a pas sortie un extrait, vous l'avez même publiez. Et à ce que je sache, vous n'avez jamais affirmer que cet extrait était un faux. Aujourd'hui, via LA LETTRE DU CONTINENT, sans investigation aucune, vous venez parler de faux. Finalement devrons nous comprendre que vous connaissez mieux cette famille que la famille elle même. Et si SASSOU porte plainte pour diffamation, seriez vous capable de démontrer vos affirmations. Je crois que non. Donc à un certain moment il faut savoir quoi écrire un beau matin.

    ReplyDelete
  2. De la césarienne de 1959 à cet énième acte de naissance made in Oyo, la seule constante est le faux.

    Charlie

    ReplyDelete

Post a Comment

Popular posts from this blog

<b>URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ</b>

<b>FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES </b>

<b>FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI</b>