THE FRENCH AND US AMBASSADORS WENT TO DISCUSS THE SUCCESSION AND NOT FIND OUT ABOUT ALI BONGO’S HEALTH. LES AMBASSADEURS DES USA ET DE FRANCE SONT ALLÉS PARLER DE LA SUCCESSION ET NON DE L’ÉTAT DE SANTÉ D’ALI BONGO






English version

Dear readers, after the visit of the ambassadors of the two most politically important states for Gabon, i.e. France and the USA, to the office of Marie Madeleine Mborantsuo, the President of the Constitutional Court of Gabon; this blog has contacted some of our friends to have their reading of the situation. After this consultation, here is what we can tell you:

1. We think and our friends also, that this choreographed visit was intended to signal to the public that the two superpowers remained "legalistic" in Gabon and that any process of succession must go through the mechanisms set up by the constitution, therefore under the Mborantsuo’s guidance.

2. These two superpowers have the most developed intelligence services in the world and it is inconceivable to us to think that these two ambassadors need to go and ask Mborantsuo for news on Ali Bongo's health. On the contrary, it is they who know more than Mborantsuo because the Ali Bongo’s doctors certainly communicate with these powers even before giving news to the family. Therefore they cannot have visited Mborantsuo to discuss what they already knew.

3. In conclusion, we will say that the US and France seem to want to demonstrate that they support a legalistic process in Gabon and that any other way would be ruled out. For us, this posture seems to indicate more and more, that a declaration of power vacuum is being prepared in the next few days and that the people chosen to ensure the interim would all come from the regime's circle. Once again, no serious member of the opposition has been openly consulted for the continuity of the state.


We will not give up!




Version française

Chers lecteurs, après le passage des deux ambassadeurs des deux Etats les plus politiquement importants pour le Gabon, c’est à dire la France et les USA, dans les locaux de Marie Madeleine Mborantsuo, la Présidente de la Cour Constitutionnelle du Gabon ; ce blog a contacté certains de nos amis pour avoir leur lecture de la situation. Après cette consultation, Voici ce que nous pouvons vous dire à ce sujet :

1. Nous pensons et nos amis aussi que cette visite chorégraphiée avait pour but de signaler à l’opinion que les deux super puissances restaient « légalistes » au Gabon et que tout processus de succession devait passer par les mécanismes mis en place par la constitution, donc sous la Manoeuvre de Mborantsuo.

2. Ces deux super puissances ont les services de renseignements les plus développés dans le monde et il nous est inconcevable de penser que ces deux ambassadeurs aient besoin d’aller demander à Mborantsuo des nouvelles de l’état de sante d’Ali Bongo. Au contraire, ce sont eux qui en savent plus que Mborantsuo car les médecins d’Ali Bongo communiquent certainement avec ces puissances avant même de donner des nouvelles à la famille. Par conséquent ils ne peuvent avoir rendu visite à Mborantsuo pour discuter de ce qu’ils savent déjà.

3. En conclusion, nous diront que les USA et la France semblent vouloir démontrer qu’ils soutiennent un processus légaliste au Gabon et que toute autre voie serait à écarter. Pour nous, cette posture semble plus nous signaler qu’une déclaration de vacance de pouvoir est en préparation dans les tout prochains jours et que les gens choisis pour assurer l’intérim viendraient tous du sérail du régime. Encore une fois, aucun membre sérieux de l’opposition n’a été ouvertement consulté pour la continuité de l’Etat.

On ne lâche rien !

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)