WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)






English version

The deal between France and the US about the succession in Gabon

Dear readers, we have submitted to our contacts, the reading of the visit made by the French and American ambassadors, to Marie Madeleine Mborantsuo, the President of the Gabonese Constitutional Court. Here is their opinion.

1. This visit was a demonstration that with regard to their African policies, France and the US have resolutely made a deal to help each other in their respective squares of influence.

2. France helped the USA in Libya, and the USA helped France in Mali. France plunders Francophone Central Africa, when the US does the same with the Great Lakes region through Rwanda.

3. France allows the USA to settle militarily in Cameroon and Gabon by having periodical war games with the forces of these countries; in response the USA asks their Rwandan and Ugandan pupils to normalize their relations with France. It's a give and take.

4. But why did these ambassadors visit Mborantsuo? Because for these countries, in the current state of affairs, Gabon works well for their interests and they would like everything to continue in the same direction. For these embassies, Mborantsuo is the legal guardian of the established order as they conceive it in Gabon and this lady needs their help and support to give birth to another regime in the continuity of what we have known since 1967.

5. Africa is the last economic and political frontier in the world. Whoever conquers Africa is sure to dominate the world. France and the USA are working together to secure their lion' share. If this is done by sacrificing the fundamental freedoms of Africans, they don’t care. It's real politik. The triumph of realism over sentimentalism.

6. Since the end of the 2016 elections, it is clear that France, the US and the European Union have chosen to back Ali Bongo and forget his undemocratic crimes.

7. With the incursions of Russia and China in the so rich Central African region, the US and France cannot risk their control of these regions in the name of democracy. On the contrary, to install dictatorships is a model that has always worked for them in Africa in general and in Gabon in particular.

Dear readers, according to our sources, democracy in Gabon is not even the least of the worries of France and the USA for our country, but rather a non-factor. The most important thing for them is that raw materials come out on conditions that are very favorable to them; and to guarantee this, nothing better than to install a dictatorship that will be indebted to them. This has been working since 1967 with the Bongos. France manages more than 500 billion euros of money belonging to Francophone Africa in its economy. The same France has so far only given the same Francophone Africa only 10 billion euros in development aid. Make the calculation: who benefits from whom?

The fundamental question is: "what are we doing to change this state of affairs?

When you answer this question, you will get closer to the solutions and understand why people like Mborantsuo are put in charge in Francophone Africa.


We should not give up!

To be continued…





Version française

Le marché entre la France et les USA au sujet de la succession au Gabon

Chers lecteurs, nous avons soumis à nos contacts, la lecture de la visite effectuée par les ambassadeurs Français et Américains, à Marie Madeleine Mborantsuo, la Présidente de la Cour Constitutionnelle Gabonaise. Voici leur avis.

1. Cette visite était la démonstration qu’en ce qui concerne leurs politiques africaines, la France et les USA ont résolument fait un marché de s’entraider dans leur pré-carrés respectifs.

2. La France a aidé les USA en Lybie, et les USA ont aidé la France au Mali. La France pille l’Afrique Centrale francophone, quand les USA font de même avec la région des grands lacs par Rwanda interposé.

3. La France permet aux USA de s’installer militairement au Cameroun et au Gabon en faisant des manœuvre periodiques avec les forces de ces pays ; réponse les USA demandent à leur poulains Rwandais et Ougandais de normaliser leurs relations avec la France. C’est du donnant donnant.

4. Mais pourquoi ces ambassadeurs ont-ils rendu visite à Mborantsuo ? Parce que pour ces pays, dans l’état actuel des choses, le Gabon marche bien pour leurs intérêts et ils voudraient que tout continue dans le même sens. Pour ces ambassades, Mborantsuo est la garante légale de l’ordre établi tel qu’ils le conçoivent au Gabon et cette dame a besoin de leur aide et soutien pour accoucher d’un autre régime dans la continuité de ce que nous connaissons depuis 1967.

5. L’Afrique est la dernière frontière économique et politique du monde. Qui conquiert l’Afrique est assuré de dominer le monde. La France et les USA travaillent de concert pour s’assurer des parts du lion. Si cela doit se faire en sacrifiant les libertés fondamentales des Africains, ils n’en ont que cure. C’est la real politik. Le triomphe du réalisme sur le sentimentalisme.

6. Depuis la fin des élections de 2016, il est clair que la France, les USA et l’Union Européenne aient choisi de faire rempiler Ali Bongo et de passer l’éponge sur ses crimes antidémocratiques.

7. Avec les incursions de la Russie et de la Chine en Afrique Centrale si riche, les USA et la France ne peuvent risquer leur contrôle de ces régions au nom de la démocratie. Au contraire, y installer des dictatures est un modèle qui a toujours marché pour eux en Afrique en général et au Gabon en particulier.

Chers lecteurs, d’après nos sources, la démocratie au Gabon n’est même pas le cadet des soucis de la France et des USA pour notre pays, mais plutôt le benjamin. Le plus important pour eux est que les matières premières sortent à des conditions qui leur sont très favorables ; et pour garantir cela, rien de tel que d’y installer une dictature qui leur devra tout. Cela marche depuis 1967 avec les Bongo. La France gère plus de 500 milliards d’euros d’argents appartenant à l’Afrique francophone dans son économie. La même France n’a jusqu’ici qu’accorde à la même Afrique francophone seulement 10 milliards d’euros en aide au développement. Faite le calcul : qui profite de qui ?

La question fondamentale est : « que faisons-nous pour changer cet état de fait ?

Quand vous répondrez à cette question, vous vous rapprocherez des solutions et comprendrez pourquoi des gens comme Mborantsuo sont placées à la manœuvre en Afrique francophone.


Nous ne devons rien lâcher !

A suivre…

Comments

Popular posts from this blog

FRANCE USES LA LETTRE DU CONTINENT TO PLAY THE CLOCK ABOUT ALI BONGO’S HEALTH. LA FRANCE SE SERT DE LA LETTRE DU CONTINENT POUR GAGNER DU TEMPS AU SUJET DE L’ÉTAT DE SANTÉ D’ALI BONGO

VEOLIA AGAINST ALI BONGO: GOING TO COURT. VEOLIA CONTRE ALI BONGO : DIRECTION LE TRIBUNAL