DEVALUATION OR NO DEVALUATION OF THE CFA FRANC? DÉVALUATION OU PAS DÉVALUATION DU FRANC CFA ?





English version

On July 31, 1993, Houphouët-Boigny, Abdou Diouf, Omar Bongo and Blaise Compaoré went on a delegation to the Elysée to reaffirm before François Mitterrand their hostility to a change of parity.

On January 11, 1994, France summoned to Dakar the heads of state of "their" monetary zone in Africa - the "franc" zone; whose currency has been linked by an umbilical cord to the French Treasury since 1948, most heads of state of the fourteen French-speaking countries, including Omar Bongo, kept telling anyone who wanted to hear that the CFA would never be devalued. And yet in that evening, a press release officially announced that the CFA was devalued by 50%.

What are the insurances of African dictatorships worth?





Version française


Le 31 juillet 1993, Houphouët-Boigny, Abdou Diouf, Omar Bongo et Blaise Compaoré se rendent en délégation à l’Elysée pour réaffirmer devant François Mitterrand leur hostilité à un changement de parité.

Le 11 janvier 1994, la France convoqua à Dakar, les chefs d’Etats de « leur » zone monétaire en Afrique – la zone « franc » ; dont la monnaie était liée par un cordon ombilical au Trésor français depuis 1948, la plupart des chefs d’État des quatorze pays francophones, dont Omar Bongo, répétaient à qui voulait l’entendre que les CFA ne serait jamais dévalué. Et pourtant dans la soirée, un communiqué venait annoncer officiellement que le CFA était dévalué de 50 %.

Que valent les assurances des dictatures Africaines ?

Comments

Popular posts from this blog

THE BONGOS AND THE KING OF MOROCCO HAVE USED FARGEON TO CLEAN UP THE ROAD FOR NOURREDINE. LES BONGO ET LE ROI DU MAROC ONT UTILISÉ FARGEON POUR DÉBLAYER LA ROUTE À NOURREDINE