GABON URGENTLY NEEDS BETTER LEADERSHIP! LE GABON A URGEMMENT BESOIN D’UN MEILLEUR LEADERSHIP!





English version

The Coronavirus Disease-2019 (COVID-19) pandemic has changed the world as we knew it. Gabon is in the thick of it at the moment. The Gabonese leadership and its response to coronavirus have been tested and the regime is failing. The regime failure is endangering the Gabonese people.

Beyond the roving coronavirus, Gabon has long been afflicted with various ailments: a scarcity of leadership combined with a preponderance of toxic politics that has left us a broken country. The economy has long been anemic. Poverty reigns. Sectarian agendas, distrust and conflict, promoted by individuals in positions of authority, have prevented our country from becoming a nation with any unity of purpose.

How could the current leadership succeed against COVID-19 if they have failed in everything else?

During this Covid-19 crisis, we found out that most Gabonese are so poor that they refuse to stay at home to protect their health because absence from their daily hustle is equal to death from hunger. That many Gabonese have no running water to wash their hands. That in such a context, social distancing is a bad joke.

Leadership determines the progress or failure of nations. It must be a sacred responsibility not to be bestowed upon any incapable person. If we continue with the current types of people in leadership, Gabon will continue to wallow in short-term thinking and activity, and ever remaining an under-developed nation.

Leadership is about the ability to inspire, motivate, and mobilize a population to make steady and measurable progress. To inspire and mobilize a population, the leaders must have a clear destination in mind. Where are we coming from? Where are we going? Where do we need to get to, and how do we get there? What values, ambitions and strategies to attain those ambitions will drive this journey? Gabon has none of this because Gabon has bad leadership. That is clear!

We will never give up!





Version française

La pandémie du coronavirus 2019 (COVID-19) a changé le monde tel que nous le connaissions. Le Gabon est dans le vif du sujet en ce moment. Le leadership gabonais et sa réponse au coronavirus ont été testés et le régime a failli. L'échec du régime met en danger le peuple gabonais.

Au-delà du coronavirus, le Gabon souffre depuis longtemps de divers maux: un minable leadership combiné à la prépondérance d’un climat politique toxique, nous ont donné un pays brisé. L'économie est depuis longtemps anémique. La pauvreté règne. Les agendas sectaires, la méfiance et les conflits internes encouragés par des individus en position d'autorité, ont empêché notre pays de devenir une nation avec une unité d’objectifs à atteindre.

Comment les dirigeants actuels pourraient-ils réussir contre la COVID-19 s'ils ont échoué dans tout le reste auparavant ?

Au cours de cette crise de la Covid-19, nous avons découvert que la plupart des Gabonais sont si pauvres qu'ils refusent de rester à la maison pour protéger leur santé car l'absence de leur débrouillardise quotidienne équivaut à mourir de faim. Que beaucoup de Gabonais n'ont pas d'eau courante pour se laver les mains. Que dans un tel contexte, la distanciation sociale est une mauvaise blague.

Le leadership détermine le progrès ou l'échec des nations. Ce doit être une responsabilité sacrée à ne pas être confiée à une personne incapable. Si nous continuons avec les types actuels de dirigeants, le Gabon continuera de se vautrer dans la réflexion et activité à court terme, et restera toujours une nation sous-développée.

Le leadership, c'est la capacité d'inspirer, de motiver et de mobiliser une population pour faire des progrès réguliers et mesurables. Pour inspirer et mobiliser une population, les dirigeants doivent avoir une destination claire en tête. D'où venons-nous? Où allons-nous? Par où devons-nous passer et comment y arriver? Quelles valeurs, ambitions et stratégies pour atteindre ces ambitions guideront ce voyage? Le Gabon n'a rien de tout cela parce que le Gabon a un mauvais leadership. C'est clair !


Nous n'abandonnerons jamais !

Comments

Popular posts from this blog

THE BONGOS AND THE KING OF MOROCCO HAVE USED FARGEON TO CLEAN UP THE ROAD FOR NOURREDINE. LES BONGO ET LE ROI DU MAROC ONT UTILISÉ FARGEON POUR DÉBLAYER LA ROUTE À NOURREDINE