TRADITIONAL MEDICINE MUST COME OUT OF FOLKLORE! IL FAUT SORTIR LA MEDECINE TRADITIONNELLE DU FOLKLORE !





English version

Dear readers, the pictures above were sent to us by a reader asking us a question: "Here is a remedy for the coronavirus that a Gabonese has posted on Facebook; true or false? "

This blog's mission is to never avoid a debate, even a sensitive one. So, we will respond to this reader.

This blog has no scientific evidence that Ekouk's decoctions can cure Covid-19. But Ekouk is also known by the name of Cinchona and it is from its bark that one obtains quinine which is a known very effective antimalarial. Therefore, since quinine is the active ingredient in Chloroquine and since Chloroquine has been shown by a serious hospital in Marseille to be effective against Covid-19 if administered at the start of the infection, we can thus deduce that Ekouk could provide the same results as Chloroquine which is a synthetic product.

However, for this blog, the crux of the matter remains that there is scientific evidence of the effectiveness of Chloroquine, but that there is no similar study on the effectiveness of Ekouk. Why ? Whose fault is it ?

If some Gabonese wish to take Ekouk to prevent Covid-19, where can they find it? How to prepare it? What dose to take; at what time of the day? etc., etc. How to protect the consumer against "fake Ekouk"?

Dear readers, it is urgent to take traditional medicine out of its folk crafts, and to subject it to the same rigors as so-called modern medicine; that is, any remedy must be tested to demonstrate its effectiveness before established medical use.

It is only at this price that traditional medicine will be respected.

We will not give up !




Version française

Chers lecteurs, les images ci-dessus nous ont été envoyées par un lecteur nous posant une question : « voici un remède contre le coronavirus qu’un gabonais a mis sur Facebook, vrai ou faux ? »

Ce blog a pour mission de ne jamais éviter un débat, même sensible. Nous allons donc répondre à ce lecteur.

Ce blog ne dispose d’aucun élément scientifique prouvant que les décoctions d’Ekouk puissent soigner le Covid-19. Mais l’Ekouk est aussi connue sous le nom de Quinquina et c’est de son écorce que l’on tire la quinine qui est connue comme un très efficace antipaludéen. Par conséquent, vu que la quinine est l’élément actif de la Chloroquine et vu que la Chloroquine a été démontrée par un hôpital sérieux de Marseille comme étant efficace contre le Covid-19 si administrée au début de l’infection, nous pouvons donc en déduire que l’Ekouk puisse procurer les mêmes résultats que la Chloroquine qui est un produit de synthèse.

Néanmoins, pour ce blog, le nœud du problème reste que l’on puisse trouver des preuves scientifiques de l’efficacité de la Chloroquine, mais que l’on ne trouve aucune étude similaire sur l’efficacité de l’Ekouk. Pourquoi ? A qui la faute ?

Si les Gabonais souhaitent prendre de l’Ekouk pour se prevenir du Covid-19, où peuvent-il en trouver ? Comment le préparer ? Quelle est la dose à prendre ? A quel moment de la journée ? etc., etc. Comment protéger le consommateur contre du « faux Ekouk » ?

Chers lecteurs, il est urgent de sortir la médecine traditionnelle de son artisanat folklorique, et de lui faire subir les mêmes rigueurs que la médecine dite moderne ; c’est-à-dire que tout remède doit être testé pour démontrer son efficacité devant un usage médical établi.

Ce n’est qu’à ce prix que la médecine traditionnelle sera respectée.

On ne lâche rien !

Comments

Popular posts from this blog

THE BONGOS AND THE KING OF MOROCCO HAVE USED FARGEON TO CLEAN UP THE ROAD FOR NOURREDINE. LES BONGO ET LE ROI DU MAROC ONT UTILISÉ FARGEON POUR DÉBLAYER LA ROUTE À NOURREDINE