WITH THE CORONAVIRUS DEBACLE, WOULD THE BONGO REGIME REALIZE THAT THINGS MUST FINALLY CHANGE IN GABON? AVEC LA DÉBACLE CORONAVIRUS, LE RÉGIME BONGO RÉALISERA-T-IL QUE LES CHOSES DOIVENT ENFIN CHANGER AU GABON?







English version

Like it or not, nothing will ever be the same as before. The coronavirus will change our lives forever.

In 53 years of power, the Bongo regime has been consistent in one thing: its meanness and utter lack of sensitivity toward the plight of the Gabonese people.

Over the years, their meanness has remained unchanging. It is permanent; its form and magnitude may vary, but its presence is a given.

The coronavirus is forcing the members of the regime to realize that their power is in the end only artificial. This virus is bringing to us a new form of equality. No matter your status in society, this coronavirus can kill you.

Because travel is now restricted, the poor and the rich have to use the same health care facilities in Gabon. This is forcing the people in power to realize that they must have invested in proper medical facilities.

The coranovirus crisis has demonstrated to us, via the Copil, the lack of proper medical facilities and the chaotic food distribution, that this regime is profoundly incompetent and incapable to do anything with a modicum of common sense.

When the members of the regime watch numerous Gabonese in poor neighborhood fight for distributed food, they must ask themselves what kind of society have they built?

When the members of the regime realize that they cannot successfully confine the population of Libreville in their homes, because most people live on informal jobs they have to go to day to day to feed their families; they must ask themselves what kind of society have they built?

When the members of the regime realize that they cannot successfully confine the population of Libreville in their homes, because most people do not have access of reliable running water in their homes, and they must go out to look for water; they must ask themselves what kind of society have they built?

Dear readers, if after coronavirus this regime does not change, that would mean that it will never change.


We will not give up!





Version française

Qu'on le veuille ou non, rien ne sera plus jamais comme avant. Le coronavirus va changer nos vies pour toujours.

En 53 ans de pouvoir, le régime Bongo a été constant dans une chose: sa méchanceté et son manque total de sensibilité envers la détresse du peuple gabonais.

Au fil des ans, sa malveillance est restée inchangée. C'est permanent ; sa forme et son ampleur peuvent varier, mais sa présence est une certitude.

Le coronavirus oblige les membres du régime à réaliser que leur pouvoir n'est finalement qu'artificiel. Ce virus nous apporte une nouvelle forme d'égalité. Peu importe votre statut dans la société, ce coronavirus peut vous tuer.

Parce que les voyages sont désormais limités, les pauvres et les riches doivent utiliser les mêmes structures hospitalières au Gabon. Cela oblige les gens au pouvoir à réaliser qu'elles devaient avoir investi dans des structures médicales appropriées.

La crise des coranovirus nous a démontré, via le Copil, le manque de structures médicales adéquates et la distribution chaotique de nourriture ; que ce régime est profondément incompétent et incapable de faire quoi que ce soit avec un minimum de bon sens.

Lorsque les membres du régime regardent de nombreux Gabonais dans des quartiers pauvres se battre pour des vivres distribués, ils doivent se demander quel type de société ont-ils construit?

Lorsque les membres du régime se rendent compte qu'ils ne peuvent pas confiner avec succès la population de Libreville chez elle, parce que la plupart des gens vivent d’emplois informels, et doivent y aller au jour le jour pour nourrir leur famille; ils doivent se demander quel type de société ont-ils construit?

Lorsque les membres du régime se rendent compte qu'ils ne peuvent pas confiner avec succès la population de Libreville chez elle, parce que la plupart des gens n'ont pas un accès fiable à l'eau courante dans leurs maisons, et doivent sortir chercher de l'eau partout; ils doivent se demander quel type de société ont-ils construit?

Chers lecteurs, si après le coronavirus ce régime ne change pas, cela voudrait dire qu'il ne changera jamais.


On ne lâche rien!

Comments

Popular posts from this blog

THE BONGOS AND THE KING OF MOROCCO HAVE USED FARGEON TO CLEAN UP THE ROAD FOR NOURREDINE. LES BONGO ET LE ROI DU MAROC ONT UTILISÉ FARGEON POUR DÉBLAYER LA ROUTE À NOURREDINE