PLUS QUE 28738 VISITES ET NOUS ATTEINDRONS NOTRE MILLIONIÈME CLICK. MERCI Á NOS LECTEURS




Chers lecteurs, nous voulons prendre un peu de temps aujourd’hui, pour vous faire partager la satisfaction qui est la notre de vous savoir si nombreux, jour après jour, à la lecture de nos billets. Nous sommes très heureux de pouvoir vous dire que d’après les dernières statistiques qui ont été mise à notre disposition ce jour, par notre hébergeur, et dont nous avons exporté le graphe ci-dessus représentant la fréquentation du blog pendant les 7 derniers jours, nous accusons un total de visites de 971262 depuis la mise en ligne de ce blog en Février dernier. Nous ne sommes donc plus qu’à 28738 visites du million, ce qui sera une étape marquante des progrès constants de ce blog vers une plus grande diffusion et une meilleure qualité de présentation. A partir de Lundi prochain nous vous présenterons dans l’entête de nos billets, un compte à rebours, car nous espérons passer le cap du million dans 7 jours, c'est-à-dire le weekend prochain.


1. A quoi est due la popularité toujours croissante de ce blog ?
Au début, nous totalisions en moyenne 200 visites par jour. Puis, de semaines en semaines ce nombre a doublé, puis le trafic s’est multiplié exponentiellement pour atteindre le record de plus de 17000 visites en un jour, lors de notre série « Franchement Monsieur Massard ». Mais pourquoi donc les gens viendraient nous lire au quotidien ? Écrivons-nous les meilleurs articles? Bloggons-nous sur les sujets les plus intéressants? Nous osons modestement penser qu’il y ait un peu de cela, sans doute ; mais surtout, nous pensons que ce qui fasse la promotion de notre blog, soit que l’audience se reconnaisse dans nos écrits. En effet, les gabonais savent qu’on veuille les enfermer dans un cocon où il n'y aurait pas d'autre réalité que celle que produit chaque jour Ali Bongo l’émergent. Alors que les gabonais ont assisté à un coup de force électoral, on leur dit qu’Ali Bongo a été élu. Alors que le Gabon est un pays en trompe l’œil complètement noyauté et verrouillé jusqu’à l’os par la famille Bongo, on leur parle de « paix, développement et partage ». Notre blog demande aux lecteurs de ne pas refuser la rationalité, de ne pas se séparer de leur instinct qui leur dit qu’ils n’ont rien à attendre d’Ali Bongo et de ses sottises d’émergence. Notre blog rejoint et se fait l’écho de ces gabonais qui déplorent la connerie ambiante dans laquelle le régime Bongo plonge la majorité de nos concitoyens. Bien des gabonais qui fréquentent ce blog ne sont plus disposé à écouter les courtisans émergents, mais préfèrent désormais leur asséner des vérités. Alors que la dynastie se met en place au Gabon ; alors que le régime ne tolère pas ses contradicteurs ; alors que le débat est à sens unique au Gabon, le régime préférant des auditoires contraints et soumis ; alors que le régime bombarde les gabonais de slogans stupides et débiles ; les lecteurs de ce blog ne supportent plus que les Bongo continuent à les priver de leur liberté et les force à accepter la méthode totalitaire héréditaire. Les lecteurs de ce blog refusent de céder aux rois de la pensée unique et à ceux qui tiennent bien en mains les leviers de la communication au Gabon.


2. Le meilleur atout de la popularité de ce blog : Ali Bongo
Plus les jours passent plus les gabonais se rendent compte à quel point Ali Bongo se fourvoie et par la même occasion, plus nos compatriotes s’aperçoivent que nos écrits sur ce dernier se vérifient avec régularité. Quand Ali Bongo fait couper la bourse aux gabonais méritants, sans discernement, alors que son fils étudie dans une académie londonienne à 21 millions de francs CFA l’année scolaire, il fait la promotion de notre blog. Quand Ali Bongo achète pour 65 milliards de francs CFA, un hôtel particulier, pour ensuite venir mentir que c’est pour loger les officiels gabonais en mission, il fait la promotion de notre blog. Quand il verse à Eramet plus de 200 milliards de francs CFA, il fait la promotion de notre blog. Quand il décide que l’état va payer la scolarité des étudiants inscrits dans l’établissement secondaire de Mborantsuo ou celui de Blaise Loembé, il donne raison à ce blog. Quand il déclare que sa gouvernance soit fondée sur le mérite et que chacun y ait sa chance ; puis on voit la liste toujours plus longue des enfants, nièces, cousins et maîtresses des membres de sa famille qui émargent dans les cabinets ministériels, dans les sociétés parapubliques, etc., il fait la promotion de notre blog. Les lecteurs de ce blog se reconnaissent dans le fait que nous refusions de fermer notre gueule, car ils savent qu’Ali Bongo n’est que le pur produit d’un phénomène qui dure depuis la prise du pouvoir par Bongo père, c’est à dire le "piston", le « passe-droit ». Que provoquent le copinage, le piston et les passe-droits? Pas de boulot pour vous, votre frère ou sœur, votre fils ou votre fille, qui pourtant sont compétents dans leur métier ou domaine d’étude. Sachant que le marché du travail, au Gabon, n’est pas florissant ; il y a donc peu de places, ce qui rend encore les effets du piston plus dévastateurs. Ensuite, au Gabon des Bongo, ceux et celles qui ont des idées intéressantes, voire ingénieuses, feront face à des obstacles. Or tout le monde sait que les obstacles mènent au découragement, qui lui-même est un frein à l'entreprenariat et à la créativité. Tous ces facteurs font que les lecteurs de ce blog ne se fassent aucune illusion sur Ali Bongo et son régime.


Collectivement nous sommes la base majoritaire dans le pays. Obligatoirement, tous les politiques quels qu'ils soient doivent tenir compte de notre volonté. Nos lecteurs ressentent un ras le bol des Bongo. Normalement, le peuple est souverain. Il est le seul décideur de son destin. Tous ensemble, réfléchissons à notre avenir collectif, et mettons en place des gardes fous pour éviter la continuation de ce phénomène qui veuille qu’une famille puisse nous entrainer vers des chemins et destinées dont nous ne voudrions pas.

Comments

Popular posts from this blog

THE ASCENSION OF NOUREDDINE BONGO AT THE HEAD OF GABON. L’ASCENSION DE NOUREDDINE BONGO À LA TÊTE DU GABON

WHAT IS GOING ON IN GABON? (3) QUE SE PASSE-T-IL AU GABON ? (3)