GUY ROSSATANGA-RIGNAULT DEFENDS THE ELECTORAL REGISTER "NOT AS WE UNDERSTAND IT!” GUY ROSSATANGA-RIGNAULT DÉFEND LA LISTE ÉLECTORALE «PAS COMME ON L’ENTEND!»

Guy Rossatanga-Rignault




English version

Could Guy Rossatanga-Rignault be a "not as we understand it" Full Professor? This intellectual of the regime, following the documented study of our compatriot Mays-Mouissi, on the unreliability of the electoral register, came to explain to us that any doubt however numbered of that register’s content, was only evidence of our own ignorance of the Gabonese ELECTORAL SOCIOLOGY. Yes dear readers, if like Mays Mouissi, you find that the figures in the electoral register are aberrant, it is because you are a dummy who should go take ELECTORAL SOCIOLOGY classes from Guy Rossatanga-Rignault, a "not as we understand it" professor or not!

But let us specifically talk about the case of the commune of Ndzomoe in the Estuary. This municipality has 43 inhabitants, but recorded 946 voters. The explanation of Guy Rossantaga-Rignault would be that the people of this town moved to Libreville, specifically to Lalala where they reside now. But our question to the scholar is: why would people who now reside in Libreville all go like one man, to register for the election in their town of origin? This makes no sense!

Second, an article of the site Afrik.com published on Friday, 7 February 2014, it was said that the municipality of Ndzomoe only had 50 people living there, mostly elderly and that all young people had gone to Libreville. This article put the maximum of the population of this commune to have been of 500 inhabitants; but the voters list contains almost double the maximum possible. There is clearly a problem, ELECTORAL SOCIOLOGY or not. You can read the article here Afrik.com by clicking here.

We hope that Guy Rossatanga-Rignault will give us a good course of ELECTORAL SOCIOLOGY that will transform us into geniuses like him, able to accept the nonsense of the regime.




Version française

Guy Rossatanga-Rignault serait-il un agrégé « pas comme on l’entend » ? Cet intellectuel du pouvoir, suite à l’étude documentée de notre compatriote Mays-Mouissi, portant sur la non fiabilité du fichier électoral, est venu nous expliquer que tout doute pourtant chiffré du contenu de ce fichier, n’était que l’évidence de notre propre méconnaissance de la SOCIOLOGIE ÉLECTORALE gabonaise. Oui chers lecteurs, si comme Mays-Mouissi, vous trouver que les chiffres contenus dans le fichier électoral sont aberrants, c’est que vous êtes un petit bêta qui devrait aller prendre des cours de SOCIOLOGIE ÉLECTORALE chez Guy Rossatanga-Rignault, agrégé « pas comme on l’entend » ou non !

Mais parlons spécifiquement du cas de la commune de Ndzomoe dans l’Estuaire. Cette commune a 43 habitants, mais enregistre 946 électeurs. L’explication de Guy Rossantaga-Rignault voudrait que les habitants de cette commune ce soit déplacés vers Libreville, plus précisément à Lalala, où ils résideraient désormais. Mais notre question à l’agrégé est de savoir pourquoi des gens qui résident désormais à Libreville, iraient tous comme un seul homme, se faire inscrire pour l’élection, dans leur commune d’origine ? Ça n’a pas de sens,

Deuxièmement, dans un article du site Afrik.com publié le Vendredi 7 Février 2014, il était dit que la commune de Ndzomoe n’était plus habitée que par 50 personnes, essentiellement des vieillards et que tous les jeunes étaient partis vers Libreville. Cet article situe le maximum de la population de cette localité d’avoir été de 500 habitants ; mais la liste électorale en présente quasiment le double de ce maximum possible. Il y a manifestement un problème, SOCIOLOGIE ÉLECTORALE ou non. Vous pouvez lire l’article d’Afrik.com en cliquant ici.

Nous espérons que Guy Rossatanga-Rignault nous donnera un bon cours de SOCIOLOGIE ÉLECTORALE qui va nous transformer en génie comme lui, capables d’accepter les inepties du régime.

Comments

Popular posts from this blog

URGENT: FOLLOWING OUR NOISY COMPLAINTS, THE US EMBASSY IN GABON HAS STEPPED BACK. URGENT : SUITE À NOS BRUYANTES PLAINTES, L’AMBASSADE DES USA AU GABON A RECULÉ

FRANCE WITHDRAWS ITS SECURITY ADVISORS FROM THE GABONESE SECURITY FORCES. LA FRANCE RETIRE SES COOPÉRANTS DES FORCES DE SÉCURITÉ GABONAISES

FRANCE HAS ASKED ALI BONGO TO RECOGNIZE JEAN PING’S VICTORY AS SOON AS TUESDAY. LA FRANCE AURAIT DEMANDÉ À ALI BONGO DE RECONNAITRE LA VICTOIRE DE JEAN PING DÈS MARDI